En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

06.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

07.

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 4 heures 7 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 4 heures 45 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 7 heures 28 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 8 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 9 heures 29 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 12 heures 14 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 12 heures 25 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 12 heures 46 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 13 heures 24 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 13 heures 31 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 4 heures 27 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 6 heures 29 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 8 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 9 heures 23 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 12 heures 6 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 12 heures 22 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 12 heures 36 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 12 heures 50 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 13 heures 28 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 13 heures 32 min
Atlanti-culture

Théâtre : une histoire d'amour unique, touchante et attachante

Publié le 29 février 2016
"Encore une histoire d'amour" est une belle pièce, "fragile" et émouvante. Déroutante de vérité.
Clémence Jafari pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Clémence Jafari est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Encore une histoire d'amour" est une belle pièce, "fragile" et émouvante. Déroutante de vérité.

L'auteur

Comédien et auteur, Tom Kempinski a écrit une cinquantaine de pièces dont « Duet for one » jouée pendant un an à Londres, puis dans 46 pays. Nominée de nombreuses fois, elle a gagné le prix « London Theatre Critics Award » comme meilleure pièce et a été jouée en France sous le titre « Duo pour violon seul ». Après ce succès, Kempinski est devenu obèse et agoraphobe comme son personnage dans « Encore une histoire d’amour ». En écrivant « Encore une histoire d’amour », Kempinski se livre beaucoup à travers elle et c’est sans doute cette détresse qui rend si belle et si subtile la peinture de la relation amoureuse.

Thème

Elle est comédienne. Il est auteur de pièces de théâtre. Elle est jeune, très jolie, en partie paralysée. Lui est obèse, d’âge mur, et a l’esprit dérangé. Elle habite New-York. Il habite Londres. Elle est une battante, malgré sa maladie et son handicap. Il est en pleine dépression, à tendance boulimique, alors qu’il a connu le succès.

Ils vont faire connaissance, professionnellement d’abord, puis petit à petit, ils vont s’unir à travers leur passion pour le théâtre et devenir l’un pour l’autre le moteur de leur vie.

Points forts

  1. J'ai lu rapidement un résumé de la pièce avant d’aller au théâtre et je me suis dis: ah ! encore une histoire d’amour entre deux personnes que (presque) tout oppose et qui vont trouver la force de donner un sens à leur vie grâce au soutien de l’autre; c’est tellement déjà vu ! Eh bien, je me suis trompée. Cette pièce si fragile, si belle, si émouvante est une histoire d’amour unique, touchante et attachante. On rit beaucoup, on pleure, on a envie de se dépasser, de se surpasser et bien sûr, d’aimer.

  2. Malgré les sentiments forts que les personnages ont l’un pour l’autre, on admire leur patience et leur cheminement lent vers l’amour et l’union. Cette pièce nous rappelle que l’amour ça se travaille et ça se construit à pas de fourmi;  on a parfois tendance à l’oublier...

  3. J'ai aimé aussi la mise en scène et le décor car ils cassent avec le côté (trop) poétique, voire kitsch de l’histoire. J'ai adoré la BO, le look de la comédienne et les écrans géants à la verticale qui changent d’images au cours de la pièce. On aurait pu se croire au cinéma, mais c’est encore mieux d’être au théâtre !

  4. J'ai aimé enfin le jeu des acteurs qui est construit autour d’un perpétuel chassé-croisé entre les deux personnages. Chacun dans leur salon, ils se parlent et marchent l’un à côté de l’autre mais ne se voient pas. Souvent, ils sont assis sur le même divan mais ne se regardent pas. C’est très bien fait car malgré l’océan qui les sépare, on a l’impression qu’ils sont parfois très proches et parfois si loin.

Points faibles

Aucun. Une précaution quand  même: éviter cette pièce de théâtre si on sort d’un chagrin d’amour ! 

En deux mots

C’est une très belle pièce intelligente sur la relation amoureuse. Elle est si vrai que cela en devient quasi déroutant.  

Recommandation

En prioritéEn priorité

Théâtre

Encore une histoire d’amour

De : Tom Kempinski

Mise en scène : Ladislas Chollat

Avec : Elodie Navarre et Thierry Godard

Informations

Studio des Champs Elysées

15, av Montaigne

75008 Paris

Réservation : 01 53 23 99 19

www.comediedeschampselysees.com

Du mardi au samedi, à 20h30 ; matinée, le samedi à 16h

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires