En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
ça vient d'être publié
light > High-tech
Générosité en cette période difficile
Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, donne 1 milliard de dollars pour lutter contre le coronavirus
il y a 28 min 31 sec
light > Culture
Tristesse pour les fans
Coronavirus : l'édition 2020 du festival Hellfest de musique metal, organisé à Clisson, est annulée
il y a 1 heure 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un automne de Flaubert" d'Alexandre Postel : Flaubert se libère du démon de la mélancolie. Un roman captivant

il y a 2 heures 46 min
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 3 heures 37 min
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 6 heures 14 min
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 8 heures 21 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 10 heures 11 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 11 heures 22 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 12 heures 27 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 13 heures 4 min
light > Justice
Star des 12 Coups de midi
Christian Quesada a été condamné à trois ans de prison ferme pour pédopornographie
il y a 55 min 39 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse" de Julia Mourri et Clément Boxebeld : pour déconstruire beaucoup d'idées reçues sur "les vieux" !

il y a 2 heures 21 min
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 3 heures 7 min
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 5 heures 49 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 6 heures 39 min
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 9 heures 18 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 10 heures 45 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 11 heures 45 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 12 heures 39 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 13 heures 59 min
© Capture d'écran
© Capture d'écran
Retour vers le présent

Le boom hoverboard, c’est déjà fini : pourquoi la planche à roulette électrique ne remplacera finalement pas de si tôt le bon vieux skate board

Publié le 25 février 2016
La psychose est telle que les ventes de cet appareil ont été suspendues. L'émission satirique Saturday Night Live a résumé l'affaire dans un sketch faisant la promotion d'un faux hoverboard : « Si tu détestes marcher et que tu adores prendre feu, tu vas l'adorer ! »
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La psychose est telle que les ventes de cet appareil ont été suspendues. L'émission satirique Saturday Night Live a résumé l'affaire dans un sketch faisant la promotion d'un faux hoverboard : « Si tu détestes marcher et que tu adores prendre feu, tu vas l'adorer ! »

Il y a encore quatre mois, l'hoverboard était le jouet le plus en vogue disponible sur n'importe quel site d'e-commerce et présent dans un nombre croissant de magasins. On estime à 400 000 les hoverboards exportés depuis Shenzhen, depuis octobre 2015 afin de répondre aux demandes des fans à travers le monde.

Mais aujourd'hui, l'objet est devenu une denrée rare. Le gouvernement américain a estimé, le 18 février, qu'aucun hoverboard ne répondait aux normes de sécurité, peut-on lire dans Quartz. Et les géants de la distribution, d'Amazon à Toys 'R' Us, ont alors totalement cessé de les importer. Il est désormais interdit de s'en servir dans de nombreuses villes, de New York jusqu'à Londres, et dans tous les parcs Disneyland à travers le monde. Rien qu'en décembre 2015, plus de 50 incendies d'hoverboards ont été recensés aux Etats-Unis. D'abord un produit cool, il est devenu aujourd'hui un sujet de moquerie chez les humoristes américains.

Des batteries très suspectes

Le 22 février, les services douaniers de Houston ont fait main basse sur plus de 3 500 hoverboards équipés de batteries suspectes, ce qui représente environ 1,6 million d'euros de marchandises. 

L'industrie de l'hoverboard s'est construite sur le dos de la Chine très rapidement, permettant ainsi de réaliser des jouets, imaginés sur une planche à dessin en Occident, et d'édifier un marché de masse en l'espace de quelques mois.

Une absence de normes de sécurité

Mais dans cette course folle pour honorer les commandes, l'absence de normes de sécurité et de surveillance réglementaire, en a fait un produit dangereux qui a déclenché la panique et des interdictions généralisées. Razor, la société qui avait le potentiel pour rationaliser et normaliser le marché a échoué : la sécurité des consommateurs, devenue essentielle, a changé la donne.

Quant aux distributeurs chinois, ils n'ont plus que leurs yeux pour pleurer. Leurs hoverboards moisissent dans des entrepôts ou sont bloqués par les douanes américaines. JJ Chan, un vendeur de hoverboard basé à Guangzhou, a confié à Quartz avoir vu ses ventes de hoverboard s'éteindre. Son compte PayPal a été gelé par eBay. Pourtant, "en ce moment, il y a des hoverboards de nouvelle génération mais on ne retrouvera jamais l'effervescence de l'année dernière", explique tristement JJ Chan.

Un habitant de Los Angeles avait filmé son hoverboard d'abord émettre beaucoup de fumée, tout en continuant de bouger, puis tout à coup, s'embraser : 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires