En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

02.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

03.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

04.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

05.

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

06.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

07.

Cette si discrète entreprise qui pourrait faire que nos vies privées ne le soient… plus jamais

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

06.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Et après ?
Brexit : Quelles sont les démarches que les Français devront effectuer pour se rendre en Grande-Bretagne ?
il y a 36 min 49 sec
pépites > Santé
Conoravirus
Coronavirus : comment les Français atteints du virus sont-ils pris en charge sur le territoire ?
il y a 3 heures 21 min
décryptage > Politique
C'est grave docteur ?

Et Benjamin Griveaux dérailla gravement à la gare de l'Est…

il y a 5 heures 40 min
décryptage > Politique
Nouvelle technologie

Ce laser super puissant développé par Israël pourrait devenir un instrument de paix

il y a 6 heures 30 min
décryptage > Politique
Lendemains qui déchantent

L’Europe face à une gueule de bois post Brexit

il y a 7 heures 32 min
décryptage > Santé
Le fugitif

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

il y a 8 heures 33 min
décryptage > Société
Inquiiétude

De l’inquiétant au dramatique : ces réalités diverses qui se cachent derrière le chiffre global de la hausse des actes racistes et xénophobes

il y a 8 heures 55 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit à J-4 : Boris Johnson doit tout changer pour que rien ne bouge

il y a 9 heures 21 min
pépite vidéo > Social
Aucune réponse du gouvernement
Eric Drouet se confie sur sa décision de se retirer du mouvement des Gilets jaunes
il y a 20 heures 29 min
pépites > Politique
Officialisation
Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, s’engage dans la campagne des municipales et sera tête de liste à Tourcoing
il y a 22 heures 15 min
pépite vidéo > Media
Un bad buzz
Rognée d'une photo officielle : Vanessa Nakate dénonce un acte raciste
il y a 2 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dépendances" : une pièce de théâtre où la fratrie est mise en avant

il y a 5 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Là où chantent les écrevisses" : un roman qui a déjà conquis 4 millions de lecteurs

il y a 5 heures 53 min
décryptage > Santé
Un nouveau débat ?

Fongicides : ces lanceurs d’alerte qui plombent les débats scientifiques

il y a 6 heures 47 min
décryptage > Santé
Septicémies

Alerte à l’empoisonnement du sang : une mort sur 5 dans le monde causée par les sepsis

il y a 8 heures 21 min
décryptage > High-tech
Adieu l'intimité !

Cette si discrète entreprise qui pourrait faire que nos vies privées ne le soient… plus jamais

il y a 8 heures 40 min
décryptage > Economie
Attention !

Alerte au Coronavirus sur l’économie mondiale : une panique planétaire couve sur les marchés

il y a 9 heures 11 min
décryptage > Politique
Un parti à bout de souffle ?

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

il y a 9 heures 48 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Coronavirus : l'OMS fait évoluer son évaluation de la menace en la qualifiant "d'élevée" à l'international
il y a 21 heures 11 min
light > Culture
Héritage du Prince Bleu de Montmartre ?
Après la mort de Michou, que va devenir son célèbre cabaret ?
il y a 1 jour 14 min
© Capture / Youtube
© Capture / Youtube
Navigation à vue

Projet de loi El-Khomri : la gauche a-t-elle trouvé son iceberg ?

Publié le 19 février 2016
Une réforme de plus à droite, cela commence à peser sur l'identité du premier parti de gauche. La question des 35h est un jalon supplémentaire qui risque de provoquer de grands remous au Parti Socialiste, et selon les avis, pourrait avoir un rôle déterminant pour la présidentielle.
Claude Askolovitch est journaliste à iTélé.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Sieffert est Président, directeur de la publication et directeur de la rédaction de l'hebdomadaire Politis.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claude Askolovitch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claude Askolovitch est journaliste à iTélé.
Voir la bio
Denis Sieffert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Sieffert est Président, directeur de la publication et directeur de la rédaction de l'hebdomadaire Politis.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une réforme de plus à droite, cela commence à peser sur l'identité du premier parti de gauche. La question des 35h est un jalon supplémentaire qui risque de provoquer de grands remous au Parti Socialiste, et selon les avis, pourrait avoir un rôle déterminant pour la présidentielle.

Atlantico : François Hollande et Manuel Valls viennent, à nouveau, de se lancer dans une bataille difficile. Après la loi Macron, après la déchéance de nationalité, en décidant de détricoter les 35h, ils s'attaquent  à un nouveau totem de la gauche. Pourquoi?

Denis Sieffert : Cette loi ne s'inscrit pas dans une logique politique mais dans une logique économique libérale que suit le gouvernement de Manuel Valls depuis le début du quinquennat. Cet alignement vise à renforcer la compétitivité des entreprises françaises. Cette loi se positionne donc sur une ligne très libérale qui heurte violemment les idéaux et les traditions de la gauche. 

Je pense que nous sommes au cœur de la politique du gouvernement qui n'est plus du tout de gauche et vise à satisfaire les appétits du Medef.

Claude Askolovitch : La gauche au pouvoir sort encore une fois la panoplie d'un social libéralisme. C'est une gauche qui décide que pour être de gauche il faut faire, globalement, ce que demande le représentant des entreprises. Rien de nouveau… Ils font cela depuis le début du quinquennat. Comme, en parallèle, la question des primaires pour 2017 n'a pas encore été tranché au sein du PS, les élus de la gauche de la gauche se sentent lésés. Les socialistes reliquats qui croyaient en ce qu'ils disaient auparavant (défense des acquis sociaux notamment) sont en porte à faux avec leur gouvernement.

Le gouvernement menace d'ores et déjà d'utiliser le 49.3 en cas de difficultés. Peuvent-ils espérer emporter cette bataille sans 49.3? Le 49.3, s'il est utilisé, peut-il être voté par la droite?

Denis Sieffert : Nous ne pouvons pas faire de pronostics hasardeux. Ce qui est certain, c'est que le gouvernement aura vent debout le PS,  front de gauche, les communistes et probablement les verts.

Cette histoire des 35 heures s'inscrit dans l'histoire de la gauche, qui a réellement milité pour la réduction du temps de travail depuis 150 ans. Le libéralisme heurte une logique du progrès humain.

La droite pourrait et devrait  d'ailleurs voter cette mesure. Elle s'est toujours revendiquée contre les 35 heures. Cependant, les politiques de droite considèreront peut-être que le gouvernement ne va pas assez loin et qu'il faudrait réellement acter que les 35 heures n'existent plus. Or, ce n'est pas tout à fait le cas -quand bien même le résultat n'en est pas trop éloigné, puisque les tarifs des heures supplémentaires seront drastiquement revus à la baisse. De fait, nous allons vers une suppression des 35 heures. La droite peut malgré tout s'y opposer, sous prétexte que ce n'est pas suffisant mais un certain nombre de parlementaires peuvent néanmoins considérer qu'il s'agit d'un premier pas intéressant.

 

Cette menace du 49.3 est-elle un nouveau moyen de piéger la droite? De la forcer à se rallier à la gauche comme ce fut le cas lors du vote sur la déchéance? Est-ce une manière de déposséder la droite de son corpus idéologique ?

Denis Sieffert : Ce qui peut être un piège pour la droite, c'est que la gauche du gouvernement fait la politique de la droite et lui vole ainsi ses sujets. Il y a un rapprochement spectaculaire de la politique de cette gauche avec la doctrine économique de la droite traditionnelle et le paysage politique continue à être concurrentiel avec une droite réelle et une gauche fictive. Du point de vue idéologique nous pouvons ainsi parler d'une superposition. Le voilà le piège. Le résultat est donc la conséquence de la droitisation de la politique économique de la gauche au pouvoir.

Pour comprendre le fait que la gauche dépossède la droite de son corpus idéologique, il faut passer par ces analyses économiques et comprendre également les pressions exercées par le MEDEF.

Claude Askolovitch : Le gouvernement poursuit la même séquence observée lors de la loi Macron. Et cela durera aussi longtemps que ce quinquennat durera. Vous aurez toujours une partie des socialistes qui considèrent qu'ils sont totalement trahis par l'équipe au pouvoir, qui, elle, agira toujours dans ce qu'elle pense être l'intérêt de l'économie française.

Est-ce un moyen de créer une rupture définitive avec les frondeurs? Dans quel but? La gauche s'en relèvera-t-elle avant 2017?

Claude Askolovitch : On va globalement vers un statu quo. Le rapport de force peut évoluer mais à la marge. Ce clivage demeurera. Tantôt ils seront 80 à s'opposer à la ligne gouvernementale, tantôt ils seront 20. Mais la ligne dominante du pouvoir de Hollande et de Valls est sociale-libérale. Elle applique avec un peu d'édulcorant le programme du Medef, alors que les socialistes ont été éduqués depuis toujours à penser que le Medef (et non les entreprises) était l'ennemi, en tout cas que ses solutions étaient mauvaises. C'est pourquoi l'on constate ces tensions à gauche depuis le début du quinquennat. Mais ils ne prennent pas un risque particulier dans le sens où ils ne vont pas jusqu'à risquer le renversement du gouvernement. Encore une fois, comme sur la loi Macron, on parle du 49.3. On est donc dans la même logique, celle d'une loi Macron 2.    

Denis Sieffert : La gauche n'a jamais connue une telle situation. Jamais, une gauche de gouvernement n'est allée aussi à droite sur les questions économiques et sociales. Effectivement, cela peut tuer la gauche sociale mais aussi à terme lui libérer un espace très important. Il ne tient qu'à elle désormais de jouer et de convaincre qu'elle est une véritable alternative, et qu'il n'y a pas que l'abstention et la FN. Cela, ce n'est pas gagné. Il s'agit vraiment de l'enjeu des prochains mois.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

02.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

03.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

04.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

05.

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

06.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

07.

Cette si discrète entreprise qui pourrait faire que nos vies privées ne le soient… plus jamais

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

06.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bern4243
- 20/02/2016 - 10:54
mais lisez donc le projet de loi ils vous enfument tous!!
El Khomri octroie de nouveaux pouvoirs aux organisations de salariés : chaque fois il faudra l'accord des syndicats soit pour les heures supplémentaires, soit pour l'organisation d'un referendum ; exemple
en cas de blocage, un référendum serait possible à la demande des syndicats (s'ils représentent au moins 30% des salariés), et non pas à l’initiative de l’employeur. CQFD pas de referendum type SMART
Et vous croyez qu'à la FNAC les syndicats minoritaires vont demander un référendum pour travailler le dimanche?
De plus il y aurait des dispositifs pour favoriser l'exercice de sa religion dans l'entreprise
bergé
- 20/02/2016 - 09:56
je suis d'accord avec ives
je suis d'accord avec ives
Ganesha
- 20/02/2016 - 06:24
Vieillesse Ennemie, l'Imagination au Pouvoir !
Toujours ma petite mise en garde : gagnons du temps : contrairement au radotage de la plupart d'entre vous, il y a d'autres alternatives que le ''Couple infernal Capitalisme-Communisme'' ! Pas la peine de me ressortir votre minable chansonnette ''Cuba, Corée du Nord''. Ne ressassez pas éternellement le passé révolu, un autre avenir est possible ! Si, si, même à votre âge, on peut encore faire preuve d'imagination ! Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir....