En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

06.

L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

05.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

ça vient d'être publié
décryptage > High-tech
navigateur internet

Faut-il faire confiance aux promesses de protection accrue de la vie privée faites par Firefox ?

il y a 14 min 15 sec
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Au secours, l’OMC se réveille et autorise Donald Trump à taxer les produits d’origine européenne

il y a 52 min 41 sec
décryptage > Société
Le multiculturalisme est l'un des problèmes ?

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

il y a 1 heure 26 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 16 heures 33 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 17 heures 8 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 18 heures 47 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 19 heures 45 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 21 heures 37 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 22 heures 38 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 1 jour 11 min
décryptage > Style de vie
C’est arrivé près de chez vous

Le pays champion du monde en termes de durabilité alimentaire est…

il y a 34 min 58 sec
décryptage > Société
énième réforme

Lutte contre les stupéfiants : le plan antidrogue qui n’en était pas un

il y a 1 heure 5 min
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 16 heures 5 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 16 heures 52 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 18 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 19 heures 37 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 20 heures 53 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 22 heures 15 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 22 heures 58 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 1 jour 25 min
© Reuters
© Reuters
Droits de l'enfant

PMA, GPA, état-civil… le rapport du Sénat qui refuse la fatalité du droit à la parentalité

Publié le 19 février 2016
Les sénateurs Catherine Tasca (PS) et Yves Détraigne (UDI-UC) ont rendu ce mercredi un rapport dans lequel ils émettent des « propositions » concernant les problèmes posés par la PMA et la GPA.
Aude Mirkovic est maître de conférences en droit privé, porte-parole de l'association Juristes pour l'enfance et auteur de PMA, GPA, quel respect pour les droits de l’enfant ?, ed. Téqui, 2016. Son dernier livre "En rouge et noir" est paru aux éditions...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aude Mirkovic
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aude Mirkovic est maître de conférences en droit privé, porte-parole de l'association Juristes pour l'enfance et auteur de PMA, GPA, quel respect pour les droits de l’enfant ?, ed. Téqui, 2016. Son dernier livre "En rouge et noir" est paru aux éditions...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les sénateurs Catherine Tasca (PS) et Yves Détraigne (UDI-UC) ont rendu ce mercredi un rapport dans lequel ils émettent des « propositions » concernant les problèmes posés par la PMA et la GPA.

Atlantico : Les sénateurs Catherine Tasca (PS) et Yves Détraigne (UDI-UC) ont rendu ce mercredi un rapport dans lequel ils émettent des "propositions » concernant les problèmes posés par la PMA et la GPA. Ils parlent d’un "échec" de la loi française face au "tourisme procréatif" qui se développe en Belgique ou en Espagne pour la PMA, ou dans des pays plus lointains pour la GPA. Mais plutôt que de considérer ce phénomène comme une fatalité, contre laquelle la loi devrait cesser de lutter, ils continuent de s'opposer à l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et préconisent de renforcer la prohibition de la GPA. Est-ce bien utile, sachant que de nombreux tribunaux accordent désormais des droits aux parents non-biologiques de ces enfants ?

Aude Mirkovic : C’est non seulement utile mais indispensable. La PMA pour des couples de femmes consiste à concevoir un enfant d’un donneur, de manière à ce qu’il soit délibérément privé de père pour laisser la place à un tiers, en l’occurrence la conjointe de la mère, qui a décidé d’être parent de cet enfant à la place du père. Cette pratique est contraire aux droits de l’enfant et, en particulier, à son droit protégé par l’article 7 de la Convention internationale des droits de l’enfant. Selon ce texte, l’enfant a, dans la mesure du possible, le droit de connaître ses parents et d’être élevé par eux. En conséquence, une technique de procréation qui écarte, ab initio et pour satisfaire un tiers, le père de l’enfant, est directement contraire à ce droit. Dès lors que la PMA pour les couples de femmes suppose par définition la méconnaissance des droits de l’enfant, le législateur ne peut l’entériner.

Ce n’est pas parce qu’on constate, en pratique, que les droits de l’enfant sont violés qu’il faut se résigner et légaliser ces pratiques ! La justice, qui accepte de valider ces processus contraires aux droits de l’enfant en prononçant les adoptions qui en sont l’aboutissement, a démissionné de son rôle de faire respecter les droits des plus faibles, les enfants. C’est déjà assez consternant comme cela, heureusement que le législateur, lui, tient bon. Mais si l’on veut protéger les enfants d’être ainsi amputés d’une branche de leur filiation pour satisfaire les désirs d’autrui, il faudrait refuser aussi les adoptions qui valident ce procédé, ce que faisait d’ailleurs la Cour de cassation lorsqu’elle était saisie de ces détournements de l’adoption au sein de couples homme-femme. 

Quant à la GPA, elle organise la conception d’un enfant dont la séparation avec sa mère est programmée, ce qui constitue une situation à haut risque traumatique pour lui. En outre, la gestatrice qui remet l’enfant comme ceux qui le reçoivent accomplissement sur lui un acte de disposition, prérogative par excellence du propriétaire. L’individu sur lequel s’exerce un des attributs du droit de propriété, telle est la définition de l’esclave, donnée par les conventions internationales sur le sujet comme le code pénal français. Comment un législateur pourrait-il se résigner à légaliser ce nouvel esclavage, sous prétexte qu’il est, de fait, pratiqué ? La justice a, ici encore, démissionné, mais le Parlement peut encore sauver non pas seulement l’honneur mais, de façon très concrète, la dignité des femmes et des enfants et la sauvegarde de leurs droits !

D'après ce rapport, la mère d'un enfant né suite à une GPA ne saurait être que la femme qui accouche (la "mère porteuse"). Seule la filiation avec le père biologique devrait donc être retranscrite dans l’état civil, et toute adoption ultérieure de l’enfant par le conjoint doit être écartée. Comment ces recommandations pourraient-elles être suivies d'effet ? Une nouvelle loi sur le sujet pourrait-elle être adoptée ? A quelles conditions et dans quel délai ? 

Il faut réaliser que les enfants nés par GPA à l’étranger ne sont pas sans filiation. Leur filiation établie à l’étranger est et a toujours été reconnue en France, comme le rapport le souligne d’ailleurs : sinon, au nom de quoi les parents désignés par les actes de naissance étrangers pourraient exercer l’autorité parentale sur ces enfants ? Ce qui est demandé à la France, en réalité, ce n’est pas d’établir la filiation, qui est déjà établie, ni de la reconnaître, ce qui est déjà fait, mais de la transcrire. Cette mesure administrative de la transcription se trouve aujourd’hui sur le devant de la scène car elle joue un rôle très symbolique vu les circonstances : elle est le seul moyen, actuellement, qu’a la France de refuser de cautionner ce qui a été imposé aux enfants par le passage par la GPA. C’est pourquoi les promoteurs de la GPA veulent à tout prix obtenir la transcription. Mais cette transcription n’est d’aucune utilité pour les enfants, qu’on n’a jamais vu faire des demandes d’actes d’état civil. La transcription ne rend service qu’aux parents et, au passage, elle réalise un déni de justice à l’égard des enfants car la méconnaissance de leurs droits est ainsi passée sous silence, comme si elle n’avait pas d’importance. 

Il faut donc de toute urgence une loi, non pas pour bricoler la situation des enfants qui n’a rien d’exceptionnel (de nombreux autres Français vivent avec des états civils étrangers non transcrits sans que cela ne gêne personne), mais pour éviter que des enfants ne naissent par GPA. Autrement dit, il faut des sanctions pénales dissuasives qui, avant même de sanctionner si besoin, jouent d’abord un rôle pédagogique : faire comprendre aux Français que la GPA méconnait les droits des enfants, et de façon grave, car la vente d’enfants ce n’est pas rien. Les bonnes intentions camouflent cette réalité de la GPA : il appartient donc à la loi de dire et dénoncer cette réalité, sanctions pénales à l’appui étant donné la gravité des faits. 

Le rapport propose également que la France passe des accords avec les pays autorisant la GPA, où ils s'engageraient à refuser les demandes provenant de couples français. Est-ce réaliste dans les faits ? Quels moyens de pression pourrions-nous utiliser pour faire respecter nos lois sur le sujet ?

Engager des négociations avec les Etats pratiquant la GPA pour que les clients français soient refusés serait très positif car, déjà, ces démarches contribueraient à la prise de conscience collective sur la réalité de la GPA. Beaucoup de gens renonceraient à la GPA s’ils réalisaient ce qu’elle signifie pour les femmes et surtout pour l’enfant qu’ils désirent tant. 

Il est vrai que, si la GPA est fermée ici, elle sera ouverte ailleurs. Mais ceci est vrai de tous les accords internationaux, et cela ne les prive pas d’intérêt pour autant. Moins il y a de GPA et mieux c’est, c’est pourquoi tout effort en ce sens est à saluer et chaque pas prépare le terrain jusqu’à l’abolition universelle de la GPA. En attendant, et en même temps, le législateur français peut déjà compléter la loi française pour que les Français qui louent des ventres et achètent des enfants à l’étranger encourent à leur retour des sanctions adaptées à ce nouvel esclavage. Les différentes mesures, petit à petit, pourraient ainsi contribuer à éradiquer cette pratique. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

06.

L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

05.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

Commentaires (30)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 21/02/2016 - 11:13
conseil à Ganesha
cherchez " la face cachée de Voltaire" ( article du Point facile à trouver sur le moteur de recherche ) . Vous apprendrez qu'il était homophobe et raciste et ...
cloette
- 21/02/2016 - 09:57
Voltaire et Rousseau
Les prophètes de Ganesha ! Voltaire gloire de l'époque mais qui aime un peu trop les honneurs l'argent et les puissants ! et Rousseau qui abandonne ses cinq enfants !
Le gorille
- 21/02/2016 - 08:51
Voltaire et Rousseau
Retirez-les vite de votre bibliothèque, Ganesha ! Ils ne sont tous deux que perversion derrière des dehors de philosophie... Le problème est que l'esprit humain est englué dans l'erreur, et eux tout particulièrement. Je me souviens, avant le bac, d'avoir eu un prof de français qui nous commentait Rousseau : j'étais scandalisé par l'illogisme de ses propos et réflexions, mais il fallait apprendre ces âneries, et rire avec le prof. J'étais bien trop jeune pour comprendre ce qu'il fallait faire allors... Quant à Voltaire, ce n'est qu'un menteur invétéré. A rejeter.