En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

07.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 8 min 6 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 2 heures 44 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 3 heures 41 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 5 heures 3 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 14 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 9 heures 5 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 9 heures 5 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 9 heures 6 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

il y a 9 heures 7 min
Grossière erreur...
Etats-Unis : un jeune américain choque Twitter après s'être déguisé en Jawad Bendaoud pour Halloween
il y a 22 heures 9 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 1 heure 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 2 heures 50 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 4 heures 26 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 6 heures 8 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 6 heures 48 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 9 heures 5 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 9 heures 6 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 9 heures 7 min
pépite vidéo > Politique
Journée de commémorations
11 novembre : Emmanuel Macron inaugure un monument en mémoire des soldats morts
il y a 21 heures 38 min
pépites > International
Incertitude
Bolivie : Morales démissionne, le pays plonge dans l'incertitude
il y a 23 heures 3 min
Atlanti-culture

"Bettencourt Boulevard ou une histoire de France" : bluffant !

Publié le 11 février 2016
La pièce de Michel Vinaver donne à un fait divers célèbre le souffle d'une épopée. Du théâtre au cœur de la vie. Impressionnant.
Dominique Poncet est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Poncet pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Poncet est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La pièce de Michel Vinaver donne à un fait divers célèbre le souffle d'une épopée. Du théâtre au cœur de la vie. Impressionnant.

L'auteur

De son vrai nom Michel Grinberg, Michel Vinaver, écrivain français d’origine russe, né à Paris le 13 janvier 1927, a longtemps mené deux carrières de front. L’une, à partir de 1953, dans le milieu de l’industrie. L’autre, dans le monde des lettres, à la fois comme écrivain (son premier roman « Lataume » a été publié chez Gallimard en 1948, à l’instigation d'Albert Camus), traducteur (essentiellement d’auteurs russes), dramaturge (sa première pièce «Les Coréens» date de 1956) et essayiste.

Sa promotion comme PDG de Gillette-Italie en 1964, puis un an plus tard, de Gillette-France, ne va pas freiner ses activités d’écriture. Il va continuer à publier régulièrement des pièces dont «La Demande d’emploi», «A la Renverse». 

Quand il quitte ses fonctions chez Gillette au début des années 80, il devient professeur d’Université, sans abandonner ses activités de dramaturge. Parmi ses œuvres, «l’Emission de télévision», créé par la Comédie Française en1988, au théâtre de l’Odéon, «L’Ordinaire» qui entre au répertoire de cette même Comédie Française en 2009. 

« Bettencourt Boulevard ou une histoire de France » est la pièce la plus récente de ce dramaturge dont la particularité est de puiser la matière de ses textes dans l’actualité. Cette singularité en fait un témoin et chroniqueur exceptionnel  de notre société.

Thème 

Annoncé par le titre,  le sujet de cette  pièce-épopée est  bien sûr « l’affaire Bettencourt», cette histoire aux allures de feuilleton aussi rocambolesque que pathétique, qui a défrayé et défraye encore, les chroniques des journaux de tous genres - même les moins prestigieux - et a fini par faire les choux gras des discussions de comptoir…  

Le personnage central de la pièce est évidemment l’héroïne de «l’affaire », celle à cause de qui vont se déclencher des séïsmes de tous ordres (moral, financier, politique, affectif, etc…), Liliane Bettencourt, ici, représentée comme étrangère aux convulsions qu’elle déclenche, belle femme vieillissante, extravagante, aussi généreuse que dépensière. Autour d’elle  sur le plateau, appelés par leur vrai nom, les principaux protagonistes de son «affaire », dont sa fille (Françoise Bettencourt Meyers), ses petits enfants, son majordome, son gestionnaire de fortune (Patrice de Maistre), son bouffon favori (François-Marie Banier) et ses soi-disant amis politiques (dont Nicolas Sarkozy). Ils interviendront tous, seuls ou par petits groupes  pour retracer l’affaire, l’éclairer aussi, en démêler l’écheveau. Le tout, au cours d’une trentaine de tableaux aussi brefs qu’incisifs, tour à tour hilarants ou dramatiques, qui s’enchainent fluidement grâce à la présence d’un personnage totalement inventé celui-là, et qu’on pourrait qualifier de chroniqueur…

En un peu plus de deux heures, entre farce et tragédie, voilà retracée, avec clarté, humour et grande lisibilité, la fresque Bettencourt. Derrière, en filigrane, se dessine un portrait de la société française …


Points forts

- D’abord, évidemment, le texte. Michel Vinaver s’était attelé à  une tâche à priori impossible: relater en donnant à le comprendre en à peine plus de deux heures, un conflit familial aux ramifications multiples. Conflit qui, commencé en 2009, n’est toujours pas réglé. Conflit dont tout le monde a entendu parler, mais que peu ont appréhendé dans toute son étendue… Le dramaturge de 87 ans s’en sort avec une maestria qui laisse admiratif ! Sa pièce est aussi impressionnante que passionnante, qui échappe par un tour d’écriture magistral au genre - plutôt bourratif - du théâtredocumentaire,  même si tout ce qui  y est écrit est d’une rigoureuse exactitude. Au fil de son texte, sans ponctuation mais d’une très grande musicalité, il parvient non seulement à démêler un histoire très compliquée, mais, au delà, à élever cette histoire au rang d’un mythe de notre époque. Le tout dans un langage simple, direct. Sur un ton où l’ironie le dispute à la drôlerie. Et - c’est sans  doute cela le plus fort - sans que ne soit jamais porté le moindre jugement sur aucun des 17 protagonistes de l’œuvre.

- La mise en scène, qui accompagne le texte à la perfection. C’est la troisième fois que Christian Schiaretti monte une pièce de Vinaver et il en connaît donc bien l’univers. Avec son scénographe, Thibaut Welchlin  - qui signe aussi les costumes- il a imaginé un espace de jeu à la fois ouvert et abstrait, dont les éléments (des carrés  monochromes, descendant ou remontant des cintres) évoquent Mondrian. Idéal pour accentuer la distanciation voulue par l’auteur.

- Les comédiens, qu’il faudrait tous citer tant ils sont tous  au sommet. Mention spéciale peut-être pour Francine Bergé qui incarne une Liliane Bettencourt à la fois majestueuse, insouciante et fleur bleue; pour Jérôme Deschamps, impayable en Patrice de Maistre; et Didier Flamand, qui restitue avec finesse la nonchalance à la fois charmeuse, désinvolte et grossière de François-Marie Banier.

- Le portrait d’une certaine France qui se dessine au fur et mesure de la représentation. La France  contemporaine d’en haut, celle de la finance et de la politique, avec leurs corollaires, comme la corruption, la compromission et le mensonge.

Points faibles

Je n’en vois pas. Simplement, si on pense à se poser cette question, soufflée par Vinaver lui-même, à la fin de sa pièce: «Qu’est-ce que le théâtre vient faire dans cette histoire ?», certains diront : « on se le demande». D’autres   répondront : «tout!», puisque le théâtre doit donner à voir et à entendre les soubresauts du monde...

En deux mots

Une pièce qui donne à un fait divers le souffle d’une épopée… On est bluffés !

Recommandation

En prioritéEn priorité

Théâtre

Bettencourt Boulevard ou une histoire de France de Michel Vinaver

Mise en scène : Christian Schiaretti

Informations

Théâtre national de la Colline

15 rue Malte-Brun

75020 Paris

ATTENTION : dernière représentation, le 14 février

Réservations : 01.44.62.52.52

www.colline.fr

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

07.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires