En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance

02.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

03.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

04.

Covid-19 : les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton sont prêts à se faire vacciner en direct

05.

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

06.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

07.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

03.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
Montrer l’exemple
Covid-19 : les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton sont prêts à se faire vacciner en direct
il y a 4 heures 6 min
pépite vidéo > Politique
Allocution présidentielle
Retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron en hommage à Valéry Giscard d’Estaing
il y a 4 heures 58 min
pépite vidéo > Politique
Disparition de VGE
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez l’analyse de Jean-Sébastien Ferjou dans "Soir Info"
il y a 6 heures 19 min
pépites > Media
Déprogrammation
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décide de reporter son entretien à Brut de 24 heures
il y a 11 heures 28 min
pépites > Europe
Grisbi
L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance
il y a 11 heures 57 min
pépites > Politique
Hommage du chef de l’Etat
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron s'exprimera à 20 heures pour lui rendre hommage
il y a 12 heures 42 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 14 heures 35 min
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 15 heures 16 min
décryptage > France
Ministre de l'Intérieur

Petit monde parisien contre M. et Mme Toutlemonde en province : l’opinion se construit-elle vraiment comme le défend Gérald Darmanin ?

il y a 15 heures 50 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 16 heures 55 min
pépites > Santé
Conférence de presse
Covid-19 : Jean Castex confirme que « la vaccination sera gratuite pour tous »
il y a 4 heures 32 min
pépites > Politique
Hommage à l’ancien chef de l’Etat
Décès de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décrète un jour de deuil national le mercredi 9 décembre
il y a 5 heures 27 min
pépites > Santé
Menaces pour la course aux vaccins
IBM alerte sur des cyberattaques en série sur la chaîne logistique des vaccins contre la Covid-19
il y a 7 heures 36 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Sarkozy coache Darmanin, Macron tance ses ministres; Hidalgo n’a aucune ambition mais un sens du devoir pour la France; Le Point s’inquiète des milliards de l’argent magique du Covid, Marianne des vaccins
il y a 11 heures 43 min
pépites > Santé
Campagnes de tests
L'Assemblée nationale se prononce en faveur du dépistage systématique du Covid-19
il y a 12 heures 15 min
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 14 heures 11 min
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 15 heures 2 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 15 heures 24 min
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 16 heures 27 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 16 heures 58 min
© Reuters
© Reuters
Et ils sont où ?

La Manif Pour Tous a-t-elle définitivement échoué à transformer son succès citoyen en influence politique réelle ?

Publié le 05 février 2016
La Manif Pour Tous peine à imposer ses revendications aux futurs candidats de la primaire de droite qui, par manque de courage et peur de cliver, ne souhaitent pas abroger la loi Taubira. Le revirement de Nicolas Sarkozy est assez symptomatique. Cette absence de prise de position décontenance les sympathisants de la Manif Pour Tous à tel point que certains songent à reporter leur vote sur le FN.
Ludovine de La Rochère
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ludovine de La Rochère est présidente de La Manif Pour Tous.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Manif Pour Tous peine à imposer ses revendications aux futurs candidats de la primaire de droite qui, par manque de courage et peur de cliver, ne souhaitent pas abroger la loi Taubira. Le revirement de Nicolas Sarkozy est assez symptomatique. Cette absence de prise de position décontenance les sympathisants de la Manif Pour Tous à tel point que certains songent à reporter leur vote sur le FN.

Atlantico : Comment expliquez-vous qu'un mouvement social de contestation aussi important (et d'une ampleur inédite) n'ait pas réussi à peser autrement que de façon anecdotique sur les orientations des programmes politiques ?

Ludovine de la Rochère : Nous avons eu une influence dans la mesure où la proposition de loi autorité parentale et intérêt de l'enfant est en suspens depuis un an et demi et où le projet de loi de Dominique Bertinotti a été retiré le lendemain de notre manifestation.

Du côté de la droite, les futurs candidats à la primaire qui ont déjà défini leurs positions sur la question de la loi Taubira, même si beaucoup ont manifesté, manquent, et c'est malheureux, de courage pour assumer un retour au mariage homme-femme et à la filiation père-mère-enfant. Je pense qu'ils n'ont pas compris qu'il s'agit d'un sujet majeur et qu'ils ont peur de la polémique, peur de cliver, de ne pas être politiquement correct.  De plus, trop souvent, quand la gauche fait passer une loi importante, la droite n'ose pas toucher au sujet et la réviser. On le voit également dans le domaine économique, je pense par exemple aux 35h.

Cela étant dit, je sais que certains candidats réfléchissent encore et consultent à ce sujet. Ainsi, pour le moment, François Fillon n'a pas pris position publiquement. Tout n'est donc pas plié, loin s'en faut. Par ailleurs, le parti Les Républicains en tant que tel n'a pas encore pris position.

Certains leaders de droite n'ont pas compris que la loi Taubira est un marqueur et que leurs positions sont attendues. Au-delà de la loi Taubira elle-même, leur position sera un marqueur de leur crédibilité et de leur cohérence. Ils ont intérêt à prendre ce sujet au sérieux et à s'y intéresser vraiment. Je pense notamment à Nicolas Sarkozy qui ne semble pas avoir compris tous les tenants et les aboutissants de cette loi. Son revirement est impressionnant parce que, en ne tenant pas ses promesses sur un sujet fondamental, il nuit à la crédibilité de la parole politique. Alain Juppé a fait de même au sujet de l'adoption.

Après la promulgation de la loi Taubira, quelle stratégie d'influence a été développée par la Manif pour tous auprès (et au sein) des partis politiques ? Quel bilan en dressez-vous aujourd'hui ?

Je ne vais pas tout vous dévoiler, mais je peux vous dire que l'on rencontre beaucoup de personnalités politiques. On leur fait part de ce que l'on souhaite pour la famille au sens large et bien-sûr, tout particulièrement pour le respect de l'altérité sexuelle, de la filiation père-mère-enfant et de l'intérêt supérieur de l'enfant. Durant la campagne pour les régionales, nous avons organisé des meetings dans quasiment toutes les capitales des nouvelles régions, auxquels nous avons convié tous les candidats têtes de liste et, sauf deux exceptions, ceux de droite sont tous venus à nos meetings. Au cours de ces meetings, des personnalités comme Laurent Wauquiez, Bruno Retailleau ou encore Marion Maréchal-Le Pen et Nicolas Bay ont exprimé des positions très fermes et très explicites. Enfin, nous prévoyons des actions en prévision des présidentielles et des législatives de 2017 afin de nous faire entendre des futurs candidats.

Depuis une dizaine d'années, la famille est la grande oubliée des projets et des prises de parole. Alors, bien évidemment, ça ne peut pas changer du jour au lendemain. Mais nous sommes convaincus qu'en agissant avec persévérance et détermination, nous parviendrons à nous faire entendre.

Finalement, seule Marine Le Pen a clairement déclaré vouloir revenir sur la loi Taubira. Avez-vous des éléments sur les intentions de vote des sympathisants et membres de la Manif pour tous ? Pensez-vous que leur vote va naturellement se reporter sur le FN ?

D'autres y réfléchissent aussi… D'ailleurs, quand on regarde les propos de Laurent Wauquiez ou même de Xavier Bertrand, qui ont une influence au niveau national, on voit qu'ils assument de souhaiter l'abrogation de la loi Taubira.

Il est trop tôt pour se prononcer sur les intentions de vote des sympathisants de la Manif pour tous. Pour le moment, de nombreux sympathisants se demandent pour qui voter. Certains se sentent proches de Marion Maréchal-Le Pen, d'autres sont attachés aux Républicains mais considèrent qu'ils ont été trahis par Nicolas Sarkozy. Pour le moment, ils sont donc très perplexes. Aux Républicains d'en tirer les conclusions.

Nicolas Sarkozy a nommé Catherine Giner, élue marseillaise proche de Sens commun, au poste de déléguée nationale à la famille des Républicains. Après la polémique sur son renoncement à abroger la loi Taubira, souhaitait-il selon vous donner des gages aux partisans de la Manif pour tous à travers cette nomination ? Si oui, lesquels ? Et dans quelle mesure les jugez-vous crédibles ?

Nicolas Sarkozy veut montrer une ouverture sur la question de la famille mais, pour le moment, on peut craindre qu'il ne s'agisse que d'une action de communication. Nous verrons. Et nous verrons aussi ce qu'il va dire sur la PMA et la GPA dont il ne parle même pas dans son livre. En outre, il dit qu'il ne touchera pas à la loi Taubira alors même que l'adoption - dont il ne dit pas un mot - fait partie de la loi Taubira. Il a donc totalement évacué les enjeux majeurs du sujet. Il est incompréhensible qu'il renonce ainsi à protéger l'enfant et la filiation. 

Toutefois, ce que dit Nicolas Sarkozy à titre personnel n'est pas ce que dit le parti, dont la position n'a pas encore été rendue publique sur ces enjeux. J'ai personnellement signalé à Nicolas Sarkozy que quoi qu'il arrive, la Manif pour tous poursuivra son action, quelle que soit la majorité de demain, si rien ne change.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (21)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 07/02/2016 - 10:41
@Ganesha
ah bon les chrétiens ne mangent pas de porc, merci pour cet éclairage athée éclairé!
Bon poisson (Ichtus) le vendredi.
Ceci dit vive la charcuterie et faîtes plutôt attention au intégristes bio qui menacent notre sauciflard!
Ganesha
- 07/02/2016 - 10:27
Musulmans
En lisant les commentaires des ''partisans de Ludovine'', je me rends compte que vous êtes l'équivalent des musulmans. Mais, comme vous, vous êtes installés en France depuis des siècles, vous poussez l'audace jusqu'à imaginer que vous pourriez complètement interdire dans notre pays l'élevage des cochons, et la vente de viande de porc ! Mais, heureusement pour la majorité, athée, des français, vous n'avez aucune chance ! Un point qui devrait vous rassurer : je suis convaincu que deux hommes, de même qu'un homme seul, sont absolument incapables d'élever des enfants ! S'il y a plusieurs enfants et que l’aînée est une fille, elle sera ''la petite maman'', ou bien, il y aura une nounou. Ce qui sera redoutable, ce seront les enfants élevés par deux femmes ! Les filles se révolteront peut-être à l'adolescence, mais les garçon seront définitivement ''castrés''. Ou alors, la lesbienne ''féminine'' sera une vraie maman, et la ''masculine'' offrira une image ''paternelle'' tout à fait valable ! Quant à vos considérations sur la ''recherche d'identité'', vous faites trop de ''psychanalyse''...
Deudeuche
- 06/02/2016 - 14:33
@Olivierino
non l'essentiel pour les enfants est d'être élevé par les parents un homme et une femme qui les aiment.
Le divorce de masse et la mentalité de paumés de nos contemporains des classes dirigeantes et des médias ne justifie pas n'importe quoi