En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

05.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

06.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

07.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Coronavirus
Des étudiantes françaises bloquées par la quarantaine à l'entrée de la ville chinoise de Wuhan
il y a 8 heures 22 sec
décryptage > Religion
Allah était-il au courant ?

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

il y a 14 heures 28 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Donald Trump : le porte-parole des sans-voix

il y a 16 heures 44 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

il y a 16 heures 46 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment la gaullôlatrie a accéléré la disparition du gaullisme

il y a 16 heures 49 min
décryptage > International
Sanction Iraniennes

Le poids des sanctions économiques écrase le peuple iranien sans parvenir à le libérer

il y a 16 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le cœur dans le rétroviseur

il y a 17 heures 28 min
décryptage > International
Primaire démocrate

Pourquoi la stratégie de Michael Bloomberg pourrait vraiment payer (et lui coûter très cher)

il y a 17 heures 57 min
décryptage > Social
Données personnelles

70 ans de la mort d’Orwell : pourquoi l’auteur de 1984 aurait été horrifié de nous voir nous inscrire sur des sites de rencontre (sans parler du reste de notre vie en ligne…)

il y a 18 heures 24 min
pépites > Politique
La saga Huawei
Le Royaume-Uni est soumis à la pression accrue de son allié américain pour l'interdiction de la controversée Huawei
il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Economie
Problème en vue ?

Grève un effet désastreux sur le long terme

il y a 12 heures 41 min
décryptage > Science
Atlantico Santé

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

il y a 15 heures 2 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment le communisme a révolutionné les rapports sociaux par la violence

il y a 16 heures 45 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment le prolétariat s'est réfugié dans le vote contestataire et vers le Rassemblement national

il y a 16 heures 47 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le "génie" et le "mal" français selon Alexis de Tocqueville

il y a 16 heures 51 min
décryptage > Santé
Crise de la santé

« Il est urgent de sortir l’hôpital de l’impasse comptable dans laquelle on l’a enfermé depuis les ordonnances Juppé de 1995 »

il y a 17 heures 8 min
décryptage > Environnement
Atlantico Green

Pourquoi la reforestation de la planète lui fait parfois plus de mal que de bien

il y a 17 heures 41 min
décryptage > Politique
Vote par défaut

Succès passager ? Attention bulle politique en vue chez les Verts

il y a 18 heures 5 min
décryptage > Politique
Tocqueville, un théoricien pour notre époque

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

il y a 18 heures 45 min
light > Science
Flashs cosmiques
La compréhension d'un des derniers phénomènes cosmologiques identifié se poursuit mais sera encore longue
il y a 1 jour 10 heures
© REUTERS/John Kolesidis
© REUTERS/John Kolesidis
Bonnes feuilles

Soit l’UE réussit et les nations meurent, soit l’UE échoue et il faudra reconstruire la France et une Europe de nations coopérantes

Publié le 31 janvier 2016
L'ancien directeur de l'Office des migrations internationales revient sur les conséquences de l'immigration en France et défend le peuple français des accusations de racisme qui lui sont faites. Extrait de "Liberté, égalité, immigration - La France à l'heure du choix" de Jean-Claude Barreau, aux éditions de l'Artilleur 1/2
Jean-Claude Barreau est essayiste. Il est conseiller de François Mitterrand sur les questions d'immigration, puis de Charles Pasqua. En 1989, il devient président de l’Office des migrations internationales et président du conseil d'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Claude Barreau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Claude Barreau est essayiste. Il est conseiller de François Mitterrand sur les questions d'immigration, puis de Charles Pasqua. En 1989, il devient président de l’Office des migrations internationales et président du conseil d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien directeur de l'Office des migrations internationales revient sur les conséquences de l'immigration en France et défend le peuple français des accusations de racisme qui lui sont faites. Extrait de "Liberté, égalité, immigration - La France à l'heure du choix" de Jean-Claude Barreau, aux éditions de l'Artilleur 1/2

Mitterrand disait vers la fin : « Je serai le dernier président. »

Tout le monde prenait cela pour de l’orgueil, alors qu’il ne faisait qu’énoncer une réalité. Si rien ne change, Mitterrand aura été, de fait, le dernier président d’une France encore indépendante.

Pourquoi a-t-il fait ça ?

Je n’en ai jamais parlé avec lui n’ayant pas encore compris son dessein quand je le fréquentais.

Je crois qu’il aimait profondément la France. Il fut résistant dès 1943 mais restait fidèle au fond à ses idées de jeunesse. Il pensait encore en 1992 la même chose que Drieu La Rochelle en 1939 : « Pauvre France chérie, le temps des patries est finie. »

Il croyait la France dépassée et songeait à lui assurer une fin heureuse dans une belle maison de retraite, l’Europe.

Mitterrand est toujours resté plus proche de « la terre qui ne ment pas » que de la « patrie en danger ».

Le Chirac de l’appel de Cochin, en se reniant, a trahi tranquillement le gaullisme. Sarkozy et Hollande ne sont plus des souverains mais des vassaux, admirateurs de l’Allemagne. 

Pourtant, j’ai la conviction profonde qu’il n’y a qu’une alternative : ou l’UE réussit et les nations meurent, le continent devenant un espace touristique américanisé sorti de l’Histoire. Ou comme je le crois et l’espère, faute de soutien populaire en raison de ses failles et de son austérité suicidaire, l’UE échoue. Alors il faudra reconstruire la France et une Europe de nations coopérantes. Une Europe à géométrie variable, respectueuse du suffrage des peuples.

Compte tenu de l’importance de l’état central dans son histoire, la France est certainement le pays du continent le plus menacé par l’Union actuelle.

Les Allemands, les Italiens, les Polonais se sont longtemps passés d’État. En France, l’État est nécessaire. Si les Français s’aperçoivent que l’État n’est plus à Paris mais à Bruxelles, pourquoi resteraient-ils ensemble ?

J’ai entendu ce raisonnement, imparable, dans la bouche de l’ancien patron de TF1, M. Lelay. Devenu nationaliste breton, il conclut : « Quand Paris commandait, la Bretagne avait intérêt à rester française. Maintenant que le pouvoir est à Bruxelles, son intérêt est de s’entendre directement avec la commission ! »

Si l’Union actuelle s’écroule, il faudra tout reconstruire, la Nation et l’Europe. La classe dirigeante actuelle m’en semble, à quelques exceptions près, absolument incapable.

Immigrationiste, elle méprise les indigènes et voudrait « changer de peuple » comme l’avait prescrit Bertold Brecht ; fascinée par la finance, européiste, très peu patriote, elle est idéologue, molle et souvent cynique.

Le livre courageux de Raphaëlle Bacqué 1 sur l’un de ses héros les plus récents, Richard Descoings, en donne un exemple effrayant en retraçant la vie du directeur adulé de Sciences-Po.

Nos dirigeants sont usés jusqu’à la corde et les plus jeunes sont conformistes avant l’heure et le plus souvent profondément incultes.

Le pessimisme que l’on reproche aux Français ne concerne que la politique. Il exprime le divorce des gens avec les dirigeants politiques, médiatiques, communicants, grands patrons.

Comme le montre la natalité, les Français sont plutôt heureux dans leur vie de famille et relationnelle, mais ils ont « mal à la France ».

La France a failli mourir deux fois : en 1420, après le traité de Troyes, cher à Isabeau de Bavière et en 1940, après l’armistice, voulu par Philippe Pétain. 

Si par malheur cela arrivait une troisième fois, ce serait avec l’UE.

« La République, il n’y en a qu’une : la Française », écrit Robert Redeker, « Elle n’aurait été qu’une parenthèse de l’Histoire, aussi glorieuse certes qu’Athènes ou que Rome, aussi noble que l’antique, j’en conviens, mais refermée. »

Extrait de "Liberté, égalité, immigration - La France à l'heure du choix" de Jean-Claude Barreau, publié aux éditions de l'Artilleur, 2016. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

05.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

06.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

07.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Lafayette 68
- 30/01/2016 - 19:38
@Deudeuche
En effet ! Sciences Po porte bien son nom...
Deudeuche
- 30/01/2016 - 18:53
Descoing la figure de proue de Sciences Po
était l'emblème de la post modernité, décadent et haineux de son pays. Un pur promotteur multiculti comme Paris aime nous en produire en série.
zouk
- 30/01/2016 - 11:43
J.C. Barreau
Une évidence, ou nous réussissons l'UE ou nos pays disparaissent. Et pour ce qui nous concerne, OUI: nous avons mal à la France