En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

04.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

05.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

06.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

07.

Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Or noir

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

il y a 8 min 2 sec
décryptage > France
Obstacles

Ces 5 maux français qui nous entravent face à la crise du Coronavirus

il y a 1 heure 10 min
décryptage > France
Solidité

Résilience : oui, la crise est profonde, non l’apocalypse occidentale n’est pas en cours

il y a 2 heures 5 sec
pépites > Europe
Solidarité européenne
Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus
il y a 12 heures 3 min
pépites > Europe
Combat contre le Covid-19
Coronavirus : le Premier ministre britannique Boris Johnson est sorti des soins intensifs
il y a 13 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Maître du Haut Château - The Man in the High Castle", une série visible sur Amazon Prime Video : et si l'Allemagne et le Japon avaient gagné la guerre ? Une uchronie palpitante

il y a 14 heures 44 min
pépites > Economie
"Plus grande récession en France depuis 1945"
Gérald Darmanin et Bruno Le Maire annoncent un "plan d'urgence révisé à 100 milliards d'euros" face à une chute du PIB de 6% cette année
il y a 15 heures 35 min
pépites > Economie
Mesures exceptionnelles
Etats-Unis : la Fed active un dispositif de 2.300 milliards de dollars pour soutenir l’économie américaine face au coronavirus
il y a 17 heures 42 min
pépites > Santé
Projections
Près d'1,6 million de Français pourraient avoir contracté le virus, selon des estimations du syndicat de médecins généralistes MG France
il y a 18 heures 51 min
pépites > Santé
Espoir d’un traitement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron apporte son soutien aux chercheurs lors d’une visite à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre
il y a 20 heures 14 min
décryptage > Economie
Nouvelle étape dans la guerre commerciale ?

Dé-mondialisation passagère ou profonde ? Les entreprises américaines ont commencé à se désengager de Chine

il y a 43 min 54 sec
décryptage > Politique
Entretien

David Lisnard : "A Cannes, nous nous sommes très vite inspirés des exemples étrangers pour pallier les défaillances de la bureaucratie d’Etat"

il y a 1 heure 37 min
pépites > Europe
Tournant dans la crise ?
Coronavirus : les pays de l'Union européenne trouvent un accord pour une réponse économique commune face à l'épidémie
il y a 11 heures 27 min
pépites > Finance
Espoir…
Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929
il y a 12 heures 25 min
pépite vidéo > Culture
Chansons pour le personnel soignant
"Et demain ?" : 350 personnalités mobilisées pour une chanson caritative au profit de la lutte contre le Covid-19
il y a 13 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Neige Noire" de Paul Lynch : un tableau saisissant du monde paysan d’avant-guerre, loin d’une image bucolique et stéréotypée

il y a 15 heures 7 min
light > Politique
Sécurisation des déplacements présidentiels
Le parc automobile de l’Elysée a été équipé de barrières antipostillons
il y a 16 heures 32 min
pépites > Santé
Déplacement surprise
Emmanuel Macron rencontre le professeur Didier Raoult à Marseille en ce jeudi 9 avril
il y a 18 heures 26 min
pépites > France
Polémique
Christophe Castaner demande un contrôle sur le dossier de la morgue provisoire au marché de Rungis
il y a 19 heures 42 min
pépite vidéo > International
Nouveau bras de fer
Vives tensions entre Donald Trump et l’OMS sur la gestion de crise du coronavirus
il y a 20 heures 39 min
L'Edito de Jean-Marc Sylvestre

A Davos, le FMI met en garde contre les nouveaux risques de crise mondiale

Publié le 20 janvier 2016
Le symposium annuel de Davos ouvre ses portes ce soir avec des prévisions du FMI calamiteuses et une présence record des Français.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le symposium annuel de Davos ouvre ses portes ce soir avec des prévisions du FMI calamiteuses et une présence record des Français.

Il va falloir que les participants à la session 2016 de Davos aient la tête bien accrochée parce que les avertissements du FMI contre une nouvelle crise mondiale ne sont pas fantaisistes : la Chine, le durcissement des politiques monétaires, et la déflation.

Comme chaque année à cette époque, la station la plus chiquissime de la Suisse va voir débarquer son contingent de dirigeants d’entreprises, de chefs d’état et de gouvernement ; sans parler de quelques stars du rock comme Bono du groupe U2, un habitué… Et beaucoup d’autorités religieuses y compris des représentants de l’islam.

La délégation française va arriver ce week end en très grand nombre puisque plus 70 chefs d’entreprises se sont inscrits moyennant un budget assez conséquent (environ 70 000 euros pour le week end) et évènement exceptionnel, les membres du gouvernement français (qui ne paient pas, eux) vont venir nombreux puisque Manuel Valls lui-même sera présent parmi les grands de la planète, les banquiers, les traders et les industriels. Des gens qui n’étaient pas fréquentables il y a trois ans, mais auprès desquels il convient aujourd’hui d’être vu.

C’est la première fois que des socialistes viennent aussi nombreux. Auparavant, ceux qui venaient se cachaient, craignant d’être accusés de pactiser avec « le diable du capitalisme le plus débridé ».  Il fallait s’appeler Dominique Strauss-Kahn pour venir sans masque à Davos. Les représentants de la droite, hormis Nicolas Sarkozy,  ont toujours renoncé à venir se compromettre ainsi. Trop bling-bling  dans doute ? Tout cela sentait bon l’opposition à la mondialisation. Tout a changé. Tant mieux.

Cette année, Manuel Valls va venir dans la station, et considérant que c’est désormais très politiquement correct, il va prendre la parole en séance plénière comme Angela Merkel ou David Cameron.

Tout le monde attend de savoir si le Premier ministre français parlera en anglais, la langue officielle de Davos et si oui avec quel accent. Mais là n’est pas l’essentiel. L’essentiel pour lui est  de démontrer aux étrangers l’attractivité de la France et d’indiquer aux investisseurs, cuvée 2016 qui est évidemment placée sous le signe du terrorisme, que le gouvernement français n’a pas qu'Emmanuel Macron à présenter au rayon de la modernité. Parce qu'à Davos, la vraie vedette européenne sera Emmanuel Macron s’il n’annule pas au dernier moment pour ne pas faire d’ombre à son Premier ministre. Compliqué la politique.

Toujours est-ils que la semaine dernière François Hollande a reçu à déjeuner tous les participants français de Davos pour s’inquiéter de savoir dans quel état d’esprit ils allaient prêcher la bonne parole française. Le président de la République n’a pas été déçu du voyage. Tous les patrons français ont dit et répété que la France n’était pas à la hauteur des enjeux de la mondialisation.

C’était d’autant plus stressant que les risques de re-crise s’accumulent  à nouveau. Davos 2016 sera place sous la menace terroriste mais a priori, on ne s’inquiète pas trop. Davos est super protégé, la station de montagne est difficile d’accès, et la Suisse n’est pas la cible des terroristes de Daech. La république islamiste a besoin, soyons cyniques, de plateforme de paiement et la Suisse en fait partie. Donc a priori on épargne la Suisse.

Ceci étant, la thèse des organisateurs de Davos est de dire que le terrorisme international aussi trouve ses racines dans les inégalités économiques et les dérèglements. Cette thèse qui est défendue par Emmanuel Macron, ne l’est pas par Manuel Valls. Ceci étant personne ne le croit capable de venir expliquer que la croissance équitablement répartie est inutile à la paix dans le monde. La thèse qui sera développée à Davos par Manuel Valls vaut d’être décryptée.

Davos ouvre ses travaux avec les prévisions de FMI qui ont été rendues publiques mardi soir et qui jettent un froid sur l’optimisme de commande qui avait dominé les travaux préparatoires.

D’abord le FMI révise à la baisse de 0,2% la prévision de croissance mondiale pour 2016  à 3, 4 % … et de 3, 6% en 2017.  C’est la croissance moyenne ce qui veut dire que certains pays et non des moindres vont retomber en stagnation, voire même en récession.

Ensuite, le FMI sonne l’alarme sur la situation chinoise. C’est désormais le risque majeur sur la planète aujourd hui. La croissance chinoise qui était de 6, 9% en 2015, après une vitesse de croisière 7,3 % en 2014  est encore révisée a la baisse pour 2016.

Depuis 24 heures, les marchés financiers ont assez peu réagi à cette mauvaise nouvelle parce qu'ils l’avaient intégrée.

Ceci dit, le FMI a déjà engagé Pékin à réagir assez vigoureusement à ce ralentissent en relançant le secteur des services et de l’investissement. Le problème chinois est techniquement soluble mais son impact politique est plus compliqué à résoudre. Le gouvernement ne sait pas gérer un tel ralentissement qui crée du désordre dans les population urbaines en quête de travail et bloque le processus de transfert de population des campagne vers les villes. Avec un autre problème, c’est que la population vieillit, donc elle épargne et elle joue en bourse ou sur l’immobilier. Les deux bulles,  l’immobilier et la bourse risquent  d’éclater. Ce qui sèmerait la panique sur toutes les autres bourses du monde. Quoi faire ? Le Fmi n’a pas d’autre solution que de mettre en garde les autorités chinoises. Ce que Christine Lagarde fera vendredi en rencontrant le ministre chinois des finances et le très puissant président de la banque centrale chinoise dont le sport favori est devenu la dévaluation de la monnaie. Ce qui n’arrange pas les affaires des autres économies. La Chine n’est plus un pays émergeant. Elle fonctionne désormais comme une économie mature qui n’a pas encore trouvé les clefs du processus démocratique.

Enfin, dernier point fort mis en lumière par le FMI, l’aversion au risque dans toutes les économies occidentales. Les investisseurs ont peur de l’innovation. ils raisonnent à très court terme alors que l’ampleur des endettements nécessiterait une réflexion à long terme, parce que les solutions à la dette ne peuvent exister qu'à long terme. S’ajoute à ce risque délai que fait courir le changement de pied de la réserve fédérale américaine qui n’a pourtant pas d’autres choix que de commencer à relever les taux. Une économie ne peut pas vivre à taux zéro (d’où la disparition des risques), une économie peut difficilement et durablement vivre avec des taux zéro.

Le Fmi considère que la baisse des prix du pétrole est une chance pour tous les pays consommateurs de pétrole. A deux conditions :

Un : que cette baisse des prix n’exonère pas les nations de surveiller leur équilibre écologique et de développer le potentiel d’énergie renouvelable.

Deux : qu'on réussisse à gérer s troubles géopolitiques que la baisse des revenus pétroliers pourrait entraîner. Cette baisse historique des prix du pétrole s’explique par un décalage entre l’offre et la demande. Elle s’explique aussi par des rapports de force au moyen orient qui sont en train de changer. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

04.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

05.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

06.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

07.

Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
trotro75
- 20/01/2016 - 14:47
il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...
"Cette année, Manuel Valls va venir dans la station, et considérant que c’est désormais très politiquement correct (...)".
Mr SYLVESTRE, il fut un temps où vous critiquiez l'hôpital public, avant de reconnaître qu'il vous a sauvé la vie...
Sans le dire directement les politiques reviennent, comme vous, sur leurs premières prises de positions.
Comme quoi, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.
zouk
- 20/01/2016 - 12:45
grou14
Comment trouve-t-il cet article incompréhensible? C'est très clair: nul ne sait comment agir pour un redressement de l'économie mondiale.
zouk
- 20/01/2016 - 12:40
DAVOS
Qu'en attendre?