En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

ça vient d'être publié
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 4 heures 6 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 5 heures 40 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 6 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire populaire du football" : Populaire et subversif : vive le foot !

il y a 8 heures 26 min
pépites > France
Drame
Drôme : deux morts et sept blessés dans une attaque au couteau perpétrée par un demandeur d'asile soudanais
il y a 8 heures 48 min
pépite vidéo > Media
Racisme
"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus
il y a 10 heures 10 min
décryptage > Religion
Besoin de sens

Sauver Pâques : les catholiques se mobilisent pour communier malgré le confinement

il y a 10 heures 48 min
décryptage > Environnement
Rions vert

C comme con, con comme Cochet : il confond le CO2 et le coronavirus !

il y a 11 heures 5 min
décryptage > High-tech
Applis stars du confinement

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

il y a 11 heures 21 min
décryptage > Politique
Dérapages à répétition

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

il y a 11 heures 41 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 5 heures 2 min
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 6 heures 24 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 6 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Maus", Tomes 1 et 2 : Un roman graphique hors norme

il y a 8 heures 30 min
pépites > Défense
Touchés
Coronavirus : 600 militaires français atteints
il y a 9 heures 5 min
décryptage > International
Vital

Pour éviter les famines, ne pas interrompre le commerce mondial de céréales

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Santé
Aller de l'avant

Covid-19: Il faut accélérer, ce n’est jamais trop tard

il y a 10 heures 56 min
décryptage > Education
Imaginaire

Si le coronavirus fait irruption dans les jeux de vos enfants, ne vous faites pas de soucis

il y a 11 heures 11 min
décryptage > Société
Pas de retour à la normale rapide

Déconfinement graduel : attention danger dans l’opinion

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

il y a 11 heures 50 min
© Reuters
© Reuters
Faites votre choix

Et vous, en tant qu’Européens, vous êtes plutôt Cologne, Calais ou Molenbeek ?

Publié le 19 janvier 2016
Ces trois villes sont emblématiques de ce qu’est devenue l’Union Européenne. Pour le pire.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ces trois villes sont emblématiques de ce qu’est devenue l’Union Européenne. Pour le pire.

C’est un sondage qui, en apparence, ne casse pas trois pattes à un canard: 53% des Britanniques sont pour un « brexit » une sortie de l’UE. Le plus intéressant ce sont les raisons de la progression de ce score : 34% des personnes interrogées disent avoir été influencées par les agressions sexuelles de Cologne et les sanglants attentats de Paris. Notons qu’il s’agit d’un pays-la Grande Bretagne- qui jouit déjà d’un statut dérogatoire : la livre sterling est toujours là, on continue à rouler à gauche, nombre de prescriptions normatives de Bruxelles ne traversent pas la Manche. C’est dire si le sondage témoigne d’un rejet extrêmement fort de l’Europe en Grande Bretagne. 

Les Anglais voient ce qu’ils voient et entendent ce qu’ils entendent. Leurs télévisions ont leurs caméras braquées en permanence sur Calais. En boucle défilent les images de migrants attaquant des camions, envahissants le tunnel sous la Manche pour tenter de monter de force à bord de l’Eurostar. Et les Anglais se disent : « Quel bonheur d’habiter une île ! »

Les Anglais entendent les noms et voient les têtes de ceux qui ont assassiné à Paris en janvier 2015 puis en novembre. Leurs tabloïds n’ont jamais fait dans la dentelle. Des photos de Coulibaly et des frères Kouachi : « C’est ça la France, c’est ça l’Europe? » L’image de Yassin Salhi qui a décapité son patron dans l’Isère a eu, elle aussi, beaucoup de succès dans la presse britannique avec ce message subliminal : «  Vous avez envie d’être français, vous avez envie d’être européen comme le sont les Français? ». Sans oublier non plus Molenbeek, localité belge célèbre en tant que pouponnière de djihadiste et bien sur Cologne avec ses scènes immondes. Pas sur que les Anglais fassent vraiment la différence entre migrants et immigrés…

Aujourd’hui, l’Europe a sale gueule. Une gueule à justifier tous les contrôles au faciès. Elle apparait sous les traits grimaçants des djihadistes assassins. Elle a la tête de migrants obsédés sexuels. Il s’agit là d’un changement radical dans la perception du rejet de l’Union européenne. 

Pendant longtemps, l’eurosceptique moyen épaulé par les souverainistes de gauche et de droite se contentaient de vociférer contre notre soumission à la commission de Bruxelles. On jugeait inacceptable qu’un organisme supra-national nous impose notre budget, insupportable que cet organisme dicte des cures d’austérité à la Grèce, à l’Espagne et au Portugal. Et les normes tatillonnes bruxelloises, venaient rajouter à ce désamour. Aujourd’hui, il s’agit de toute autre chose. De l’identité même de l’Europe. 

Le phénomène ne concerne pas que la Grande-Bretagne. Comme une lame de fond, il balaye tout le continent. Avec des vagues particulièrement fortes dans l’Europe post-communiste où nombre de dirigeants n’hésitent pas à parler comme Donald Trump: « Il faut contrôler les musulmans. » Pourquoi chez eux plus qu’ailleurs? Parce qu’après plus de 40 ans de communisme, leur identité européenne est relativement fraiche et ils y tiennent d’autant plus. Mais pour eux, l’Europe ça ne peut être ni Calais, ni Cologne, ni Molenbeek, ni Bobigny, ni Roubaix, ni Saint-Denis. On les qualifie d’anti-européens, ce qui est, pour le moins, une grande facilité journalistique. 

Il me semble qu’on peut élargir le concept de Finkielkraut sur « l’identité malheureuse » à toute l’Europe. De même que la France où le déni a été poussé jusqu’au paroxysme, elle s’est niée elle-même de crainte de paraitre hostile à une religion autrement plus combattive que le catholicisme. En 2004, il y a bientôt 12 ans, a eu lieu une grande controverse sur la Constitution européenne. Certains, surtout à droite et à l’est, voulaient qu’on introduise dans le texte les « racines chrétiennes ». Hurlements : racisme, xénophobie, islamophobie…Le président Chirac fut un des plus prompts à dégainer et eu la peau des « racines chrétiennes ». Une déclaration de l’époque vaut la peine d’être rappelée. 

Celle de Louis Michel, vice-premier ministre belge. Contre les « racines chrétiennes », il opposa l’argument suivant: « ça mettrait mal à l’aise le monde musulman. » Vous avez bien lu? C’est donc d’une certaine façon le monde musulman qui a formaté les contours idéologiques et identitaires de l’Europe telle que nous la connaissons aujourd’hui. On peut bien sur continuer à ne pas mettre « mal à l’aise le monde musulman. » Mais alors il est certain qu’il n’y aura pas que les Anglais à vouloir quitter l’Europe. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 20/01/2016 - 00:23
Le schisme est civilisationnel
Les clivages politiques d'hier ont subi un raz-de-marée civilisationnel qui sépare, aujourd'hui, deux terres émergées: celle qui abrite les résistants aux invasions-migrations et celle qui abrite les dhimmis repentants, favorables à la fin des frontières planétaires et à la grande dilution inter-ethnique. Ceux-là avaient réussi à ringardiser les premiers, à grands renforts de manipulation et d'entrisme, pendant plus de quarante ans. Leur bilan humain est terrible, trouvant sa plus funeste conséquence dans cette guerre civile larvée qui n'ose pas encore dire son nom, mais dont on voit partout les prémices. Les seconds ont enfin réussi à ringardiser les premiers en tombant le voile de la manipulation. Celle-ci tombée, on s'aperçoit que les internationalistes sont une faible minorité, alors que les nationalistes constituent la majorité. Pourquoi? Parceque la propension naturelle des peuples tend à conserver intactes leurs traditions, leurs cultures, leurs rites et croyances, contre les envahisseurs de tout poil. Et parceque les internationalistes qui veulent abattre les frontières ont toujours été rangés dans la longue liste des génocidaires et des assassins...liste minoritaire!
adroitetoutemaintenant
- 19/01/2016 - 22:50
C'est l'histoire des dhimmis naturels qui se répète
Ceux qui beuglaient avant la chute du mur « plutôt rouges que morts » sont les mêmes qui beuglent « plutôt muzz que morts ». Il y a ceux qui se battent pour leur liberté et ceux qui sont prêts a la vendre. Aucune différence entre les dhimmis joyeux et ceux qui aidaient les nazis à torturer leurs compatriotes pour une bouchée de pain. Toujours prêts à se soumettre !

Borgowrio
- 19/01/2016 - 19:45
Que fait le parlement européen
Comment en est on arrivé la . Nos nombreux parlementaires européens devaient en principe entendre ceux qui les ont élus et les protéger . Alors pourquoi un tel décalage , là aussi .. Quand on voit , un José Bové , un Cohn Bendit et des centaines d'autres gauchistes élus bien légèrement par les peuples , on a un début de réponse