En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement

07.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

06.

Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé

ça vient d'être publié
pépites > France
Attaque
Lyon : un prêtre orthodoxe blessé par balle ; l'assaillant en fuite
il y a 1 heure 14 min
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 5 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 6 heures 59 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 8 heures 4 sec
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 9 heures 2 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 9 heures 54 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 10 heures 24 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 10 heures 34 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 10 heures 35 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 10 heures 36 min
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 3 heures 41 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 5 heures 28 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 7 heures 39 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 8 heures 21 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 9 heures 47 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 10 heures 5 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 10 heures 33 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 10 heures 34 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 10 heures 36 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 10 heures 38 min
© Reuters
L'ancien président américain fait beaucoup d'humanitaire à travers son ONG le Carter Center.
© Reuters
L'ancien président américain fait beaucoup d'humanitaire à travers son ONG le Carter Center.
Moins de vers

Pour la première fois de l'histoire, on pourrait arriver à détruire un parasite africain, et ce grâce à… Jimmy Carter

Publié le 27 août 2016
Le ver de Guinée est un parasite qui, s'il n'est pas mortel, cause de graves troubles de santé dans ce pays pauvre.
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ver de Guinée est un parasite qui, s'il n'est pas mortel, cause de graves troubles de santé dans ce pays pauvre.

Le ver de Guinée est un parasite qui détruit la vie de nombreuses personnes en Guinée. S'il n'est pas mortel, il cause de graves troubles de santé qui aggravent le dénuement de ce pays pauvre. Et pourtant, on serait en passe de l'éliminer, ce qui serait la première fois qu'on aurait complètement réussi à éradiquer un parasite nocif, comme le raconte le site Vox.

Le principal responsable ? L'ancien président américain Jimmy Carter, qui fait beaucoup d'humanitaire à travers son ONG le Carter Center.

Qu’est ce que ce parasite ?

On attrape souvent la mononucléose en ayant bu après quelqu’un ayant cette maladie. La dracunculose, maladie transmise par le ver de Guinée, s’attrape un peu de la même manière. On l'ingère en buvant de l’eau contaminée. Dans les pays ayant des limites d’accès à l’eau potable ce parasite se développe rapidement car les personnes se lavent au même endroit où ils boivent.

Le mouvement du ver à l’intérieur de l’être humain provoque de vives douleurs dans les articulations. Quand il émerge, la plupart du temps dans le pied, l’homme souffre de vomissements et cela peut durer un an avant que la larve ne sorte. Initialement, dans les années 80, 20 pays étaient touchés par cette maladie, soit environ 3,5 millions de personnes. Les plus gravement atteints étaient des pays africains comme l’Éthiopie, le Mali, le Soudan du Sud et le Tchad.       Les efforts de santé des organisations internationales ont beaucoup aidé à les enrayer : en 2014, on comptait 126 cas contre 22 en 2015, selon l'OMS.

Comment a-t-on réussi à l’éradiquer ?

Le ver de Guinée doit être extrait du corps du patient d’un seul coup pour ne pas risquer la rupture. On utilise un bâton autour duquel le ver s’enroule. Une méthode peu attractive mais c’est la seule chose à faire ! A ce jour, la diminution des cas d’infection n’est pas due à un vrai traitement, qui n'existe pas. La solution se trouve dans l’éducation des populations afin d’éviter la propagation. C’est ce à quoi s’est employé le Carter Center, institut crée en 1982 par l’ancien dirigeant américain pour, entre autre, réduire les souffrances humaines. Quelles solutions ont été mises en place ? Pour citer l’exemple de l’Ouganda, dès qu’un foyer infectieux est déclaré dans un étang, celui-ci est mis en quarantaine tout comme les personnes infectées. Il leur est même offert des soins et de la nourriture. La gestion de l’eau potable est donc cruciale dans le développement ou non de cette maladie. On voit que le traitement des maladies passe souvent non seulement par la médecine en tant que telle mais par des efforts de santé publique plus larges, y compris l'éducation, souvent cruciale.

Est-ce un grand progrès pour le continent africain ?

Après la variole en 1979, le ver de Guinée serait la deuxième maladie humaine à être éliminée dans le monde et la première maladie d’origine parasitaire. En comparaison le paludisme ou malaria, qui est dû à des parasites microscopiques transmis à l’homme par le moustique, touche encore en 2015 3,2 milliards de personnes, selon l'OMS.

On peut émettre toutefois certaines réserves, la bataille finale étant toujours la plus compliquée à gagner. Certains pays qui pensaient en avoir fini avec le ver ont vu des résurgences comme l’Ethiopie en 2008 ou le Tchad en 2010. Les efforts doivent donc rester constants longtemps même après la déclaration d’éradication car un seul malade peut contaminer en moyenne 300 personnes sans prise en charge immédiate.

Nous sommes donc peut être en train de toucher au but, mais prudence donc.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires