En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

06.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

07.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

ça vient d'être publié
pépites > France
Polémique
Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse
il y a 16 min 43 sec
pépites > Justice
"Bombe" sanitaire
Coronavirus : les prisons françaises comptabilisent 6.266 détenus en moins depuis le début du confinement
il y a 1 heure 11 min
décryptage > Politique
Contagion

Abjurez le libéralisme et vous serez sauvé !

il y a 2 heures 28 min
décryptage > Economie
Ralentissement

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

il y a 3 heures 10 min
décryptage > Science
Prouesse

Super décodeur : une machine réussit désormais à traduire des ondes cérébrales en phrases

il y a 4 heures 9 min
décryptage > Politique
Premier ministre face à la crise

Edouard Philippe joue la carte de l'humilité (et s'avère meilleur acteur qu'Emmanuel Macron)

il y a 5 heures 2 min
décryptage > High-tech
Confiance

Espionnage et renseignement par temps de Coronavirus (ou comment ne pas rater informations et matériels essentiels quand il faut même se méfier de ses alliés)

il y a 5 heures 33 min
pépites > Politique
Lucidité
Baccalauréat, confinement, élections municipales, pénurie de masques : les principales annonces d’Edouard Philippe sur TF1 sur la crise du coronavirus
il y a 15 heures 39 min
pépites > Terrorisme
Rebondissement
Meurtre de Daniel Pearl : le Pakistan annule la peine de mort d’Omar Sheikh, le citoyen britannique condamné
il y a 17 heures 16 min
light > Science
Découvertes scientifiques
Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures
il y a 18 heures 25 min
pépite vidéo > Politique
"Restez chez vous" pour sauver des vies
Le gouvernement a un message clair : "ne partez pas en vacances" et "respectez le confinement"
il y a 52 min 43 sec
pépites > Education
Calendrier bouleversé
Jean-Michel Blanquer révèle que les épreuves du bac 2020 et du brevet seront remplacées et validées par le contrôle continu
il y a 1 heure 44 min
décryptage > France
Face à la crise

L’incapacité bureaucratique française face au Covid-19

il y a 2 heures 42 min
décryptage > International
Le bon vieux temps ?

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

il y a 3 heures 51 min
décryptage > International
Enseignements

Si l’union (européenne) fait la force, mais comment survivent la Corée du Sud, Taïwan… dans la compétition internationale ?

il y a 4 heures 28 min
décryptage > International
Règles strictes

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

il y a 5 heures 17 min
décryptage > France
Libertés publiques

Non la démocratie n’a pas été dissoute en France. Mais des questions sérieuses se posent sur l’État de droit

il y a 5 heures 46 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 1er avril en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 25 min
light > Culture
Impact de l’affaire Matzneff
Jean-Marie Gustave Le Clézio décide de quitter le jury du Prix Renaudot
il y a 17 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 19 heures 50 min
EDITORIAL

Sûreté des aéroports : mission de service public ?

Publié le 25 décembre 2011
L'EDITO DE GILLES KLEIN : La privatisation de la sécurité publique est-elle une bonne solution ? La grève actuelle pose la question d'autant plus qu'aux USA, c'est l'État qui s'en charge.
Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Klein
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'EDITO DE GILLES KLEIN : La privatisation de la sécurité publique est-elle une bonne solution ? La grève actuelle pose la question d'autant plus qu'aux USA, c'est l'État qui s'en charge.

Au-delà de la polémique sur le droit de grève, le conflit social des agents de sureté aéroportuaire pose une autre question plus large. L'Etat peut-il se décharger ainsi d'une importante de mission de sécurité autrefois assurée par ses fonctionnaires ?

"Agent de sûreté aéroportuaire : Un métier ouvert sur le monde" dit la présentation du site de la Brinks, l'une des sociétés qui assure le contrôle des passagers dans les aéroports français avant l'accès à la zone d'embarquement. Fondée aux USA en 1859, la Brinks est présente en France depuis 1961, elle a commencé à cette époque sur le marché du transport de fonds, avant de s'intéresser à d'autres missions.

Paradoxalement, la Brinks n'intervient pas dans le contrôle de sécurité des passagers dans les aéroports américains, dans un pays qui est pourtant réputé pour son libéralisme économique et son choix de privatiser à tout và. Aux Etats Unis, c'est la Transportation Security Administration (TSA) qui a la charge de ce type de service dans plus de 400 aéroports. La TSA est une agence fédérale née, en décembre 2001, à l'initiative de George Bush, après les attaques du 11 Septembre 2001. La TSA emploie 50 000 employés.

En France, c'est une démarche inverse qui a été adoptée. Comme le rappelle une réponse du ministère de l'Intérieur publiée au Journal Officiel du 12 décembre 1996 : "Le ministère de l'intérieur a préconisé, dès 1991, un recours accru à des agents privés pour renforcer les personnels de police affectés aux tâches matérielles d'inspection-filtrage des passagers et de leurs bagages à main.. Pour autant, le ministère de l'intérieur ne délaisse pas la sûreté du transport aérien, qui relève de la mission générale de protection des personnes et des biens, puisque l'ensemble du dispositif de sûreté demeure sous la protection des officiers de police judiciaire. En concertation étroite avec Aéroports de Paris, cette évolution a été mise en oeuvre en juin 1994, à titre expérimental, sur les aéroports parisiens d'Orly et de Roissy-Charles-de-Gaulle."

Comme on le sait, le système a été généralisé, au-delà de ce qui avait annoncé, en contradiction avec une autre partie de cette même réponse de décembre 1996 qui ajoutait : "l'article 28 de la loi no 96-151 du 26 février 1996 qui a modifié l'article L. 282-8 du code de l'aviation civile permet cette généralisation en ouvrant aux compagnies aériennes et aux gestionnaires d'aéroports des perspectives plus larges en matière d'emploi de personnels de droit privé pour les mesures d'inspection-filtrage, à l'exception des fouilles à corps des passagers et des visites manuelles des bagages à main."

Des employés de sociétés privées, mal payés selon eux, mal formés ne sont peut-être pas une bonne réponse en matière de sécurité pour les 700 000 passagers qui fréquentent annuellement les aéroports français. Il n'y a pas eu de drame depuis 1995, mais on a vu sur France 2 en janvier dernier que "Deux journalistes étaient parvenus à déjouer les systèmes de sécurité des aéroports de Roissy et de Marseille en introduisant un pistolet de calibre 9 mm, en pièces détachées, dans les cabines de deux avions reliant Paris-Nice et Marseille-Paris. Ils s'étaient filmés en train d'assembler l'arme dans les toilettes de l'avion.

La grève de ces jours-ci, au delà du service minimum, et des inconvénients supportés par les passagers, devrait être l'occasion de repenser entièrement un système qui repose sur la privatison d'une mission de service public. Mais, compte tenu de la crise économique actuelle, il y a peu de chances que l'État veuille remettre des fonctionnaires de police, dont c'est le métier, car ils coûtent, bien sûr, plus cher que leurs équivalents privés.

Ceci alors que l'addition est déja salée pour les passagers"En 2011, chaque billet d'avion est ponctionné de 11,5 euros (contre 2,7 euros en 2001), les compagnies aériennes répercutant le coût sur les clients. Sur dix ans, l'investissement représente, en France, 5,4 milliards d'euros"

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

06.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

07.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
fms
- 27/12/2011 - 10:54
hors idéologie...
le coût des contrôles en France et aux USA est-il comparable ?
Pour une fois que le pays chantre du libéralisme fait appel au public et le pays chantre du service public fait appel au privé ! :o)
LeditGaga
- 25/12/2011 - 17:42
@Porticcio
Comment, comment ? des gamins de 3ème B qui jouent à la bataille navale, mais que font leurs professeurs ?
vangog
- 25/12/2011 - 16:57
Menacer de grève, si le patron n'ouvre pas de négociations...
cela s'appelle "faire chanter", si la grève fait peser une menace de blocage monopolistique, dans une période de départs en vacances. Par contre, cela s'appelle" faire la grève", dans une petite entreprise avec des syndicats honnêtes, non idéologisés! La solution : permettre la menace de grève, mais seulement hors vacances scolaires. Elle conservera tout son poids si la cause est juste.