En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Pas d'excuses
Déchéance de nationalité : pire qu’un renoncement, un parjure
Publié le 28 décembre 2015
Le gouvernement a finalement abandonné son projet de déchéance de nationalité. Une décision qui s'apparente non pas à un énième renoncement, mais bien à une trahison des valeurs auxquelles sont attachées les Français.
Laurence Sailliet est porte-parole des Républicains et membre du bureau politique.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Sailliet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Sailliet est porte-parole des Républicains et membre du bureau politique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gouvernement a finalement abandonné son projet de déchéance de nationalité. Une décision qui s'apparente non pas à un énième renoncement, mais bien à une trahison des valeurs auxquelles sont attachées les Français.

Le vendredi 27 novembre a eu lieu la cérémonie d’hommage aux victimes dans la cour d’honneur des Invalides. Ce lieu avait été choisi par le Président de la République pour son caractère solennel et l’image qu’il représente dans la mémoire collective. La consigne avait été donnée de pavoiser donnant ainsi à chaque citoyen la possibilité de s’associer à cet hommage national. La Marseillaise avait été jouée pour ouvrir et pour conclure.

Ces actes symboliques, le Président les souhaitait et bon nombre de Français aussi. Ils étaient nécessaires. Faire vivre les symboles de la République française, c’est ce qui nous unissait tous alors et nous donnait le sentiment que nous allions pouvoir surmonter ensemble ces effroyables événements.

Il y a eu les symboles et il y a eu les engagements. Devant le congrès réuni à Versailles, le Président a dit : « nous devons pouvoir déchoir de sa nationalité française un individu condamné pour une atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation ou un acte de terrorisme, même s’il est né français, je dis bien même s’il est né français dès lors qu’il bénéficie d’une autre nationalité.  ».

A LIRE AUSSI : Derrière le débat sur la déchéance de nationalité, la question à 1000 € : mais qu'est-ce qu'être français au-delà d'avoir des papiers qui le disent ?

Aujourd’hui, cet engagement, fort, parce qu’il est aussi un symbole, est remis en cause. L’Elysée aurait pris conscience du « schisme» politique que cela créerait au sein de la Gauche. C’est sidérant ! Cette fois, il ne s’agit pas d’un énième renoncement auquel nous sommes habitués mais d’un véritable parjure. La politicaillerie ne peut le justifier. Cette décision remet en cause la conception même qu’à le Président de la Nation et de la République.Ce reniement, c’est Manuel Valls qui le portera et lui aussi se parjurera. Car que pense-t-il aujourd’hui de ce qu’il disait lui-même hier : « la nationalité française ne se définit pas par son lieu de naissance, sa couleur de peau ou ses origines, mais par le fait d'adhérer à un projet, à des valeurs, à une communauté nationale" ? 

Etre Français c’est assumer ses devoirs de citoyens, c’est aimer son pays et en être légitimement fier. Ceux la même qui porte atteinte à la France au nom d’une idéologie et d’un fanatisme destructeur par leurs agissements terroristes s’excluent de facto de la communauté nationale. Leur retirer leur nationalité quand on n’en fait pas des apatrides est légitime.

Cette attitude de parjure montre que le Président de la République traite avec mépris l’attachement viscéral qu’ont nos concitoyens à la France, ses symboles et ses valeurs.

Enfin, alors que les Français ont adressé un avertissement clair à la classe politique lors des dernières échéances électorales, ce grave renoncement ne peut que fragiliser encore,  une confiance pourtant nécessaire en ceux qui ont en charge le respect de nos institutions.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Un bilan dont il “n’y a pas à rougir” : radioscopie des performances économiques de la France depuis l’élection d’Emmanuel Macron
07.
Cancer : Non, on ne peut pas affamer les cellules malades, mais il est possible d’optimiser son alimentation
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 23/12/2015 - 12:14
Opposition de merde !
LR se réveille ! ☺ Après avoir fricoté avec la gauche lors des commémorations des victimes des attentats du 11-01-2015 et du 13-11-2015 (alors que si les islamistes étaient coupables de ces attentats la responsabilité de l'exécutif était indéniable dans les 2 cas et DEVAIT être publiquement dénoncée par la droite pour justifier ce refus !) Rendre hommage aux victimes sur le même rang que les responsables n'était pas une bonne idée ! Ensuite LR tend la "boite à outils sécuritaire" à Hollande (qui avait encore le caca au fond du slip de son exfiltration du stade de France !) Il s'est jeté dessus pour prendre juste de quoi se tirer d'un mauvais pas avant les élections : Deuxième erreur ! Puis il donne les "pleins pouvoirs" au salopard de l’Élysée ! Troisième erreur ! Alors pour le ixième parjure de Hollande franchement on est dans l'anecdotique ! "Les Républicains" viennent de découvrir que Hollande est un menteur ! On avance là ! Et il y en aura encore à l'A.N. pour joindre leur vote à la gauche ça ne fait pas l'ombre d'un doute ! Et reconduire "les pleins pouvoirs" dans 2 mois !