En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

03.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

04.

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

07.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

01.

DSK ? Un "partouzeur" pour Louis Bertignac

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

ça vient d'être publié
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 9 heures 25 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 10 heures 59 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 11 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire populaire du football" : Populaire et subversif : vive le foot !

il y a 13 heures 44 min
pépites > France
Drame
Drôme : deux morts et sept blessés dans une attaque au couteau perpétrée par un demandeur d'asile soudanais
il y a 14 heures 7 min
pépite vidéo > Media
Racisme
"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus
il y a 15 heures 29 min
décryptage > Religion
Besoin de sens

Sauver Pâques : les catholiques se mobilisent pour communier malgré le confinement

il y a 16 heures 7 min
décryptage > Environnement
Rions vert

C comme con, con comme Cochet : il confond le CO2 et le coronavirus !

il y a 16 heures 23 min
décryptage > High-tech
Applis stars du confinement

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

il y a 16 heures 40 min
décryptage > Politique
Dérapages à répétition

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

il y a 16 heures 59 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 10 heures 20 min
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 11 heures 43 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 12 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Maus", Tomes 1 et 2 : Un roman graphique hors norme

il y a 13 heures 48 min
pépites > Défense
Touchés
Coronavirus : 600 militaires français atteints
il y a 14 heures 23 min
décryptage > International
Vital

Pour éviter les famines, ne pas interrompre le commerce mondial de céréales

il y a 15 heures 59 min
décryptage > Santé
Aller de l'avant

Covid-19: Il faut accélérer, ce n’est jamais trop tard

il y a 16 heures 14 min
décryptage > Education
Imaginaire

Si le coronavirus fait irruption dans les jeux de vos enfants, ne vous faites pas de soucis

il y a 16 heures 30 min
décryptage > Société
Pas de retour à la normale rapide

Déconfinement graduel : attention danger dans l’opinion

il y a 16 heures 47 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

il y a 17 heures 9 min
© Reuters
© Reuters
Uberisation des mouvements sociaux

Manifestation de chauffeurs d'Uber : syndicalisme, justice, concurrence, tous ces “petits” problèmes auxquels résiste très bien la société star des VTC

Publié le 18 décembre 2015
Pour la première fois les chauffeurs de VTC manifestent contre leurs conditions de travail qui se sont retrouvées dégradées avec des salaires et un prix minimum de course au plus bas. Uber est une application actuellement valorisée à plus 60 milliards de dollars mais ne semble pas intouchable en raison notamment des réglementations de plus en plus restrictives à son égard.
Yves Crozet est Professeur à l’Université de Lyon depuis 1992. Aujourd’hui en poste à Sciences Po Lyon (IEP Lyon). Il est membre du Laboratoire d’économie des Transports (LET) qu’il a dirigé de 1997 à 2007. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Crozet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Crozet est Professeur à l’Université de Lyon depuis 1992. Aujourd’hui en poste à Sciences Po Lyon (IEP Lyon). Il est membre du Laboratoire d’économie des Transports (LET) qu’il a dirigé de 1997 à 2007. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour la première fois les chauffeurs de VTC manifestent contre leurs conditions de travail qui se sont retrouvées dégradées avec des salaires et un prix minimum de course au plus bas. Uber est une application actuellement valorisée à plus 60 milliards de dollars mais ne semble pas intouchable en raison notamment des réglementations de plus en plus restrictives à son égard.

Atlantico : Aujourd'hui a lieu une manifestation des chauffeurs de VTC dénonçant les conditions de travail qui se dégradent selon eux. Que risque l'application UBER face aux chauffeurs qui s'organisent en syndicats ?

Yves Crozet : Chassez le naturel, il revient au galop. Au début de l’été c’étaient les chauffeurs de taxis traditionnels qui manifestaient contre les chauffeurs UBER. Aujourd’hui ce sont les chauffeurs UBER qui protestent contre les conditions tarifaires que leur impose leur maison mère. Décidément, la protestation est bien le plus grand dénominateur commun de toutes les corporations françaises !

Cette manifestation doit faire sourire les chauffeurs de taxis car ce que demandent implicitement les chauffeurs de VTC, c’est une réglementation qui les protégerait contre les décisions de la multinationale UBER. Or les VTC et UBER ,’ont pu se développer que parce que la profession des taxis est progressivement déréglementée : liberté tarifaire, licence de taxi non nécessaire pour les VTC… Comme souvent quand on déréglemente, les nouveaux entrants dans une profession doivent « essuyer les plâtres ». Ainsi, les chauffeurs d’UBER découvrent qu’ils ne sont pas les mieux placés dans la chaîne de valeur. Ils conduisent le véhicule mais ce n’est pas la principale valeur ajoutée de leur service. Les clients qu’ils transportent sont venus à eux parce qu’ils avaient téléchargé l’application UBER. C’est cette dernière, avec sa capacité de rapprocher instantanément l’offre et la demande qui est l’innovation clé, et ce sont les propriétaires de l’application qui raflent la mise. Tout comme il y a quelques années c’était la structure G7 qui ponctionnait les revenus des taxis car elle leur fournissait l’accès au central d’appel. Nous sommes dans une relation classique de domination fondée sur une asymétrie des pouvoirs. La manifestation ne peut rien au fait que celui qui fournit l’application détient le pouvoir. Des chauffeurs peuvent quitter UBER, d’autres sont prêts à prendre le relais.

Quelles sont les principales menaces qui pèsent sur l'application UBER en France et dans le monde ?

Les principales menaces pour UBER ne sont pas les réglementations. Ils ont dû reculer avec UBERpop mais cela ne remet pas en cause leur fonds de commerce principal qui réside dans l’évolution de la profession de taxi. L’accès très restreint à la profession, fondé sur un sévère quota de licences, est en train de disparaître avec les VTC qui attirent beaucoup de nouveaux candidats. Même si les pouvoirs publics ont paru fermes dans le cas d’UBERpop, la déréglementation est bel et bien en œuvre.

Elle est nécessaire car les courses en taxis avaient tendance à devenir un produit de luxe. Les chauffeurs recherchent prioritairement les courses très rémunératrices, au prix d’attentes de plusieurs heures dans les aéroports. Cela accentue la frustration des chauffeurs qui passent des heures à attendre. Symétriquement cela dissuade les clients des petites courses, découragés par les prix et le peu d’intérêt  du chauffeur pour les petites courses. Pour simplifier le système conduit à ce que chaque chauffeur fait peu de courses très chères alors que le même chiffre d’affaires pourrait être réalisé avec plus de courses moins coûteuses. Les VTC un des moyens de sortir de cette « solution en coin », qui n’est bonne pour personne.

Actuellement leader sur le marché avec une valorisation à 60 milliards de dollars en bourse, la position d'hégémonie d'UBER peut-elle durer ? L'application pourrait-elle subir l'arrivée d'autres concurrents sur le marché ?

Comme beaucoup de leaders de la digitalisation de la vie quotidienne (Facebook, Google, Amazon, Blablacar…) UBER a une position hégémonique car tout le monde a intérêt à profiter des rendements croissants de la massification. Ainsi, l’application UBER fonctionne dans la plupart des pays. Quand vous arrivez en Chine ou en Inde, vous ouvrez l’application téléchargée à Paris et vous savez immédiatement s’il y a des taxis UBER à proximité. Si des concurrents veulent lancer une application concurrente, comme ont tenté de le faire des chauffeurs de taxis parisiens, ex-chauffeurs UBER, le risque est de rester à une échelle confidentielle. Qui chargera une application qui ne serait valable qu’à Paris ? UBER étant le premier arrivé, il correspond au modèle économique de l’effet superstar  où « le premier arrivé prend tout ».

C’est cette puissance potentielle qui affole les financeurs et les pousse à valoriser les titres UBER à des niveaux vertigineux. Des concurrents existent pourtant, notamment LYFT aux Etats-Unis. Il n’est pas impossible que dans des grands pays comme la Chine ou l’Inde une application concurrente puisse s’imposer sur le marché national. UBER sait que sa position est fragile à terme car une application plus performante peut apparaître et les chauffeurs n’ont aucune raison d’être fidèles à UBER qui s’efforce, par conséquent, de tuer dans l’œuf d’éventuels challengers.

Quelle solution trouver pour normaliser les conditions de travail précaires des chauffeurs de VTC ?

Les chauffeurs UBER ne sont pas des salariés mais des travailleurs indépendants, ils ne sont pas obligés de travailler avec UBER qui n’est pas leur employeur. Et ce que cherche le client d’un taxi, avant la course, c’est de trouver un taxi ! L’information est le point clé de la chaîne de valeur. Celui qui la détient contrôle le système. Chassez le naturel, il revient au galop !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

03.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

04.

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

07.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

01.

DSK ? Un "partouzeur" pour Louis Bertignac

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires