En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

07.

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

L’abandon des Arméniens du Haut-Karabagh par les puissances occidentales est-il la répétition générale du plan dont rêve Erdogan pour l’Europe ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 18 min 49 sec
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 35 min 26 sec
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 56 min 38 sec
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 1 heure 42 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 2 heures 23 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 2 heures 46 min
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'a annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 3 heures 2 min
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 14 heures 16 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 17 heures 18 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 18 heures 9 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 20 min 35 sec
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 53 min 35 sec
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 1 heure 17 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 1 heure 45 min
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 2 heures 40 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 2 heures 57 min
décryptage > Politique
Déconfinement en 3 étapes

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

il y a 3 heures 28 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 14 heures 41 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 17 heures 44 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 19 heures 29 min
© Reuters
© Reuters
Crédits républicains

Bruxelles veut lever les obstacles à l’emprunt dans d’autres pays de l’Union : les bons conseils pour trouver un crédit à l’étranger sans mauvaises surprises

Publié le 15 décembre 2015
On ne le sait peut être pas mais en tant que citoyen européen, il est possible de demander un crédit ou un prêt à une banque d'un autre pays de l'Union. Cette semaine, la Commission Européenne a planché sur le sujet afin de rendre, dans le futur, une plus grande flexibilité bancaire à destination des particuliers. En attendant une plus grande ouverture, le point sur ce qu'il est possible de faire aujourd'hui, en Europe, sur le plan bancaire.
Thomas Carbonnier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Carbonnier est avocat associé au sein du Cabinet Equity Avocats. Il intervient en droit des affaires et fiscalité pour une clientèle composée de chefs d’entreprises et de PME. Il enseigne la fiscalité en DSCG à l’INTEC (CNAM) et le droit de l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
On ne le sait peut être pas mais en tant que citoyen européen, il est possible de demander un crédit ou un prêt à une banque d'un autre pays de l'Union. Cette semaine, la Commission Européenne a planché sur le sujet afin de rendre, dans le futur, une plus grande flexibilité bancaire à destination des particuliers. En attendant une plus grande ouverture, le point sur ce qu'il est possible de faire aujourd'hui, en Europe, sur le plan bancaire.

Atlantico : Seulement 3 % des Européens ont consommé un produit bancaire dans un autre pays que celui où ils résident. De même, ils sont à peine 1 % à avoir contracté un prêt transfrontalier. Comment expliquer ce si petit nombre ?

Thomas Carbonnier : Il existe de nombreux freins à la consommation de produits bancaires au sein de l’UE qui expliquent la faiblesse du chiffre.

Naturellement, il y le frein de la langue : selon une étude de Cadremploi, un cadre sur deux a un niveau limité en anglais. Quant à l’allemand, l’espagnol… le suédois voire le danois, mieux vaut ne pas en parler !

Un second frein majeur est le juridique : le cadre législatif et réglementaire varie d’un pays de l’UE à l’autre. Certes, il y a eu des harmonisations juridiques à l’échelon européen mais, pour autant, il n’y a pas eu d’unification des règles applicables.

Se posera la question des garanties données à la banque et le droit qui lui sera applicable… Conformément à l'article 3 de la convention de Rome de juin 1980, le contrat de prêt étranger est soumis à la loi d'autonomie. En pratique, ce sera la loi du pays où est localisé l’établissement financier. Vaste programme.

Enfin, les cultures diffèrent d’un pays à l’autre et peut être source d’incompréhensions.

Dans quelle situation est-t-il préférable de souscrire un prêt à l'étranger ?

Les taux pratiqués dans chaque pays membre de l’UE dépendent de la concurrence et du volume traité par les banques. La France est assez bien placée en matière de crédits immobilier et à la consommation au sein de l’UE.

Les banques situées au sein de l’UE se refinancent en euro auprès de la banque centrale européenne. Ceci tend à niveler les taux pratiqués par les banques. Le Royaume Uni et la Suisse sont naturellement des exceptions…

Les banques luxembourgeoises sont assez frileuses pour prêter à des français n’ayant pas de revenu de source luxembourgeoise. Si les voisines helvétiques semblent plus ouvertes, elles exigeront des dépôts élevées et pratiqueront des tarifications élevées. Les banques localisées au Luxembourg et en Suisse ne sont qu’exceptionnellement attractives pour des français.

En revanche, les banques situées en Belgique, en Andorre ou en Italie peuvent offrir des conditions de crédit immobilier intéressantes. 

Lorsque l’agence bancaire ne se situe pas en France, les avantages spécifiques aux banques établies en France, comme les PTZ+ ou les droits de PEL, risquent de ne pas s’appliquer.

Une solution valable pour tous, y compris les interdits bancaires, consiste à passer par un courtier. Mais, il faudra se montrer vigilant pour éviter les arnaques.

Quels sont les démarches à accomplir pour pouvoir bénéficier de ce système ?

Toute banque européenne doit fournir avec l'accord de prêt une fiche européenne d'information standardisée. Sous réserve que l’achat du bien immobilier soit en France. L’emprunteur profitera de la protection des lois Scrivener I & II si le prêt est obtenu auprès d’une banque étrangère.

Le droit applicable n’étant pas le même dans tous les pays de l’UE, certaines protections valables en France n'existent pas à l'étranger. Il conviendra donc d’être vigilant.

Si l'emprunt est libellé en monnaie étrangère, il sera nécessaire de prévoir une clause de réévaluation pour couvrir le risque de variation de change.

Quelles sont les barrières à abattre d'un point de vue législatif pour faire de l'Europe, une Europe des Banques ?

La Directive sur le crédit hypothécaire 2014/17/EU portant sur les contrats de crédit aux consommateurs relatifs aux biens immobiliers à usage résidentiel a été adoptée le 4 février 2014. Cette directive vise à créer un marché du crédit hypothécaire à l’échelle de l’Union avec un niveau élevé de protection des consommateurs. Elle s’applique aux prêts immobiliers garantis ou non par une hypothèque. Les États membres devront transposer ses dispositions dans leur droit national d’ici mars 2016.

Elle comporte principalement des obligations d’information du consommateur, des règles pour la conduite des affaires et les compétences du personnel, une obligation d’évaluation de la solvabilité du consommateur, des dispositions sur le remboursement anticipé, des dispositions sur les prêts en devises étrangères, des dispositions sur les pratiques de ventes liées, certains principes de haut niveau (notamment sur l’éducation financière, l’évaluation foncières et les retards de paiement et saisies) et un passeport pour les intermédiaires de crédit qui remplissent les conditions d’admission dans l’État membre d’origine.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires