En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

04.

Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter

05.

Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon

06.

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

07.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé

ça vient d'être publié
pépites > Education
Education nationale
Hommage à Samuel Paty : la rentrée scolaire n'est plus décalée à 10h lundi prochain
il y a 5 min 38 sec
light > Science
Ancêtre
Le chien est le plus vieil ami de l'homme, sa domestication est survenue il y a plus de 10.000 ans
il y a 1 heure 57 min
pépites > Politique
Décision
Antisémitisme : Jeremy Corbyn a été suspendu du Parti travailliste britannique
il y a 2 heures 32 min
pépites > France
Mobilisation des forces de l'ordre
Attentat à Nice : le gouvernement annonce le rappel de 3.500 gendarmes réservistes et la mobilisation de 3.500 policiers
il y a 3 heures 18 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
La guerre indiscriminée des jihadistes contre la France : du "blasphémateur" Samuel Paty aux chrétiens respectueux de la Basilique niçoise
il y a 4 heures 25 min
pépites > Terrorisme
Religion
Des milliers de manifestants anti-Macron au Bangladesh, au Pakistan, en Afghanistan signale le Daily Mail
il y a 6 heures 26 min
light > Science
Singes
Les gorilles de montagne n'oublient pas leurs amis et sont amicaux avec eux quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation
il y a 7 heures 1 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

il y a 7 heures 32 min
décryptage > Santé
Barrière contre le virus

Zorro contre le Covid-19 : le masque comme solution efficace et peu coûteuse

il y a 7 heures 40 min
décryptage > Politique
Le roi est nu

Non, l’unité nationale ne peut plus être invoquée par les élites françaises pour masquer leurs faillites

il y a 8 heures 43 min
pépites > Faits divers
Forces de l'ordre
Tentative d’agression au couteau sur un policier dans le XVe arrondissement de Paris
il y a 1 heure 28 min
pépites > Politique
Moyens d'action face au virus
Covid-19 : le Sénat a voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 janvier
il y a 2 heures 9 min
pépites > International
Mini tsunami
Turquie : au moins quatre morts et 120 blessés après un séisme de magnitude 7 en mer Egée
il y a 3 heures 1 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’émail est semé de fleurs de sel et quand il neige sur la toundra : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 3 heures 56 min
pépites > Consommation
Confiné
La France reconfinée pour au moins 4 semaines : ce qui est ouvert ou fermé
il y a 5 heures 50 min
pépite vidéo > Terrorisme
Face à l'info
Attaques terroristes : l'échec du renseignement français ?
il y a 6 heures 33 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

il y a 7 heures 14 min
pépites > Politique
Reconfinement
Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter
il y a 7 heures 38 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Le chemin de la victoire de Donald Trump est étroit mais il existe encore

il y a 8 heures 15 min
décryptage > Politique
Manque de pot

Covid 19 – Macron 1 : 0

il y a 8 heures 55 min
Tendances - Consommation

Les Français et leur voiture... le désamour

Publié le 23 février 2011
Le mythe de la voiture a du plomb dans l'aile ! "La part des véhicules du parc utilisés quotidiennement ou presque s'établit à 72 % en 2009 contre 79 % en 2000" : c'est ce que montre l'étude annuelle "Tableaux de l'économie française" publiée ce mercredi 23 février par l'INSEE.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le mythe de la voiture a du plomb dans l'aile ! "La part des véhicules du parc utilisés quotidiennement ou presque s'établit à 72 % en 2009 contre 79 % en 2000" : c'est ce que montre l'étude annuelle "Tableaux de l'économie française" publiée ce mercredi 23 février par l'INSEE.

Une trahison. Sinon une déception, au moins un désenchantement ; c'est le sentiment qu'une génération semble porter aujourd'hui à la promesse de l'industrie automobile. Pour la première fois depuis la naissance de l'idée même de voiture, les jeunes ne répondent plus à cet appel. Ou au moins semblent s'en détourner. C'est l'imaginaire d'un siècle qui passe. Les sociologues disent d'ailleurs que les acheteurs de véhicules neufs ont un point en commun avec le public des journaux télévisés : ils ont plutôt plus de cinquante ans.

Plus qu'un rejet, c'est d'une indifférence qu'il s'agit. La promesse automobile, telle qu'on l'a connue jusqu'à présent se sature. Non pas que nos jeunes n'aient plus de désirs, mais ceux-ci cristallisent sur d'autres images, d'autres mythes, d'autres expériences (le partage, la lenteur, le retour au local, …) allant même parfois jusqu'à ne considérer la voiture que dans sa dimension utilitaire.

La voiture : imaginaire occidental en péril

Or, c'est bien l'automobile qui a cristallisé tout un imaginaire occidental. Elle porte en effet la promesse en acte de l'expérience de la liberté, de la force de la volonté, volonté de maîtriser l'espace et de domestiquer le temps. Un imaginaire chargé d'un idéal politique, ne pas subir. Partir, prendre le large sont des injonctions qui font du conducteur le maître de sa vie et de sa route. Nous avons bien là l'expression “le mythe du héros”, celui qui prend le risque de choisir son chemin et qui s'arrache à la foule.

Ce mythe est porté par notre imaginaire de l'individu, figure de proue de notre philosophie libérale. L'individu moteur du progrès, aventurier du risque et des terrae incognitae. L'automobile est également chargée d'un imaginaire érotique, par l'expérience de continuité du corps et de la puissance de l'engin, et de la récurrente pulsion de mort et de mise en risque de soi. L'automobile enfin comme expression d'un modèle vivant du capitalisme industriel, dans son modèle managérial notamment, comme de son projet social, puisque la voiture est souvent la première expérience de la propriété individuelle.

Quand le mythe de la voiture évolue

Pourtant, si le monde change, la déception de cette génération porte un message, qu'il faut entendre comme une intelligence, une proposition, peut-être un réenchantement. Ainsi l'idée de la mobilité n'a pas disparu, bien au contraire, et ça n'est que la scénarisation de cette expérience dans le seul cadre de l'auto-mobile qui ne séduit plus. Car d'autres expériences liées à la mobilité sont au cœur des aspirations de cette jeunesse. Et certains constructeurs ont bien saisi la mutation en puissance.

Car l'un des traits de cette jeunesse est de vivre groupé, et de craindre l'isolement. La voiture devient alors un objet communiquant comme les autres, un objet qui relie, qui rassemble et que l'on pourrait appeler sans ironie un navigateur. Il est d'ailleurs intéressant que l'industrie automobile cherche aujourd'hui à s'inspirer d'autres marchés, tels les télécoms, pour lesquels l'objet n'est qu'un support pour d'autres services (navigation, recherche et requête, communication et sociabilité, commerce...), la valeur de service détrônant la valeur industrielle.

L’automobile du XXIè siècle

Les nouveaux imaginaires de la mobilité ouvrent donc à de nouveaux modèles sociaux et économiques qui tranchent avec le siècle passé. La voiture électrique notamment, par son silence, réconcilie l'intérieur et l'extérieur de la voiture, et rend ainsi attentif à une nouvelle disponibilité pour les sollicitations de la ville. Plus encore, elle permet d'envisager l'expérience de la mobilité comme un moment singulier de l'être-ensemble et de la relation sociale. Ainsi, les modèles de partage de véhicules, dépassent l'idée même de propriété et laissent entrevoir de nouveaux modèles économiques radicalement nouveaux.

Sachons donc nous réjouir de ces crises qui obligent à réinventer nos certitudes et nos modèles, de ces catastrophes qui nous condamnent à l'innovation.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après