En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

Cette très chère Ségolène Royal

06.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

07.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

ça vient d'être publié
décryptage > Environnement
Révolution ?

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

il y a 29 min 34 sec
décryptage > Politique
Souvenirs, souvenirs

Nicolas Sarkozy présente ses voeux, c’est l’occasion de se repencher sur son mandat ou le dernier mandat présidentiel "tranquille"

il y a 1 heure 34 min
décryptage > Environnement
Davos 2020

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

il y a 2 heures 19 min
pépites > Politique
Présidentielle 2020
Marine Le Pen est d'accord pour travailler avec Nicolas Dupont-Aignan mais sans primaire
il y a 17 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Ménopause", livret d'Alexandra Cismondi, Parodies de chansons et mise en scène d'Alex Goude : Pas de pause pour "Ménopause" qui est prolongé à la Gaité, par Anne-Marie Joire-Noulens

il y a 21 heures 30 min
décryptage > Politique
Coup de froid

Cette très chère Ségolène Royal

il y a 22 heures 13 min
décryptage > Politique
Critique

Pourquoi nous devons sérieusement parler de la Chine

il y a 23 heures 6 sec
décryptage > Société
PMA ou GPA: c’est au choix

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

il y a 23 heures 39 min
décryptage > Economie
Faux-semblant

Choose France : voilà pourquoi l’attractivité de l’Hexagone n’a que très peu à voir avec la manière dont le pays est gouverné

il y a 1 jour 38 min
décryptage > Economie
Davos 2020

Ce que les grandes entreprises pourraient réellement faire pour enfin se mettre au vert... et sans gadget

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Europe
Concurrence européenne

Post-Brexit : entre un Singapour britannique et un cavalier solitaire allemand, quel destin pour l’économie française ?

il y a 1 heure 1 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

A trop célébrer l’attractivité française, on en oublie les effets pervers

il y a 2 heures 2 min
pépites > People
Retraite
Après 50 ans de carrière, le couturier Jean Paul Gaultier dit adieu aux défilés haute couture
il y a 16 heures 54 min
pépites > Politique
Luanda Leaks
La femme "la plus riche d'Afrique" rattrapée par la justice
il y a 17 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

"L’Abominable", de Dan Simmons: Sur les flancs glacés de l’Everest, une aventure à donner le vertige !

il y a 21 heures 48 min
décryptage > Société
Intrusions à tous les étages

Bestiaire révolutionnaire et autodafés de pacotille

il y a 22 heures 40 min
pépite vidéo > Politique
Voeux
Nicolas Sarkozy dénonce le climat de "violence" qui règne en France
il y a 23 heures 15 min
décryptage > Politique
Interview

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

il y a 1 jour 3 min
décryptage > Economie
Point de vue

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Economie
Trompe l’oeil

Pourquoi le classement Oxfam sur la concentration des richesses entre les mains de milliardaires ne nous dit quasiment rien de la réalité de celle des pauvres

il y a 1 jour 1 heure
Ceux qui s'attendaient à un énième recyclage de la formule Battlefield seront déçus.
Ceux qui s'attendaient à un énième recyclage de la formule Battlefield seront déçus.
Atlantico games

Star Wars Battlefront : un nouvel espoir ?

Publié le 27 novembre 2015
Après un Battlefield Hardline en demi-teinte, trop similaire à son prédecesseur Battlefield 4, lui même à peine différent du (pourtant) très bon Battlefield 3, Dice revient sur le devant de la scène avec Star Wars Battlefront, dernier opus en date de la cultissime série de shooter qui se déroule, comme son nom l'indique, dans l'univers de Star Wars.
Greg Jacomet, 24 ans, est éditeur du magazine Parisian Gentleman, éditorialiste pour le magazine "The Rake" et un expert aujourd’hui très réputé en matière de parfumerie, notamment masculine.  Il est également un grand spécialiste du monde des jeux...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Greg Jacomet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Greg Jacomet, 24 ans, est éditeur du magazine Parisian Gentleman, éditorialiste pour le magazine "The Rake" et un expert aujourd’hui très réputé en matière de parfumerie, notamment masculine.  Il est également un grand spécialiste du monde des jeux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après un Battlefield Hardline en demi-teinte, trop similaire à son prédecesseur Battlefield 4, lui même à peine différent du (pourtant) très bon Battlefield 3, Dice revient sur le devant de la scène avec Star Wars Battlefront, dernier opus en date de la cultissime série de shooter qui se déroule, comme son nom l'indique, dans l'univers de Star Wars.

Autant crever l'abcès tout de suite : Star Wars Battlefront n'est pas le jeu que les fans de la série attendaient depuis le dernier opus, sorti en 2004. A vrai dire, Battlefront n'a pas grand chose à voir non plus avec Battlefield.

A l'instar du magnifique Bad Company 2 sorti en 2010, Battlefront épure la formule Dice habituelle : car s'il y est toujours question de batailles chaotiques à grande échelle, le gameplay y est cependant grandement simplifié. Pas de système de classes, pas de dogfight dans l'espace, ni même de campagne solo scénarisée : le Battlefront de 2015 est un shooter rapide et nerveux, essentiellement centré sur l'infantrie et qui relève plus du jeu d'arcade que du simulateur pseudo-militaire.

Visuellement, l'épure est également de mise. Là ou les derniers Battlefields faisaient dans la surenchère constante avec des environements destructibles, du lens-flare à en crever et des explosions à gogo propres à émoustiller Michael Bay lui même, Battlefront prend carrément le contre-pied : les environnements sont à nouveaux parfaitement lisibles et les abominables animations qui se déclenchaient au moment de sauter par dessus le moindre obstacle dans les derniers Battlefields ne sont plus qu'un mauvais souvenir.

Et la cerise sur le gateau, c'est que Battlefront est artistiquement absolument irréprochable. On se croirait dans un film Star Wars : visiter Hoth la première fois, au milieu d'un champ d'AT-AT survolé par une horde de Speeders est un une expérience à couper le souffle. Les environnements sont riches, détaillés, et globalement bien designés.

Le coeur du gameplay, le combat en lui même, est également très satisfaisant. Les blasters offrent de belles sensations de tir, et nul besoin de se soucier de munitions : il faut simplement éviter la surchauffe. Le système de classe ayant été remisé au placard, les personnages sont désormais customisables à l'aide d'un système de "cartes". Ces dernières sont équipables dans les menus, et offrent au joueur une belle variété de gadgets : de la grenade au jet-pack en passant par le blaster-sniper à balle unique, toutes les "cartes" sont réutilisables après un court délai de récupération d'une douzaine de seconde en moyenne.

A la manière des anciens FPS en arène, chaque niveau comporte de nombreux Power-Up à ramasser : ces derniers sont à utilisation unique, et permettent au joueur d'utiliser de puissantes compétences : de la création d'un droïde de combat à la possibilité d'incarner un véhicule, voire même un "héros", c'est à dire un personnage tout droit tiré des films : Han Solo, Luke ou même Dark Vador...

Il s'agit donc d'un système assez franchement à contre-courant de ce qui se fait actuellement dans les shooters : à défaut de proposer au joueur la possibilité de s'ultra-spécialiser, Battlefront encourage au contraire un gameplay fluide, où le joueur ne se trouve pas cantonné à un seul et unique rôle.

Les modes de jeux proposés dans Battlefront vont de la petite escarmouche en comité réduit aux batailles rangées à 20 contre 20  – avec véhicules et héros. Il y en a pour tout les goûts, y compris pour les amateurs de combats aériens, qui seront heureux d'apprendre qu'il existe un mode qui leur est entièrement dédié. Dommage cependant que le gameplay en vaisseau soit aussi mou du genou. La plupart des matchs dans ce mode de jeu se résument à verouiller une cible puis à la canarder en espérant gagner. Pas franchement excitant.

Pour ma part, j'aime mon Battlefront en petit comité : les modes "Zone de Largage" et "Course au Droïde", respectivement à 8 contre 8 et 6 contre 6 offrent de belles parties bien nerveuses à objectifs mouvants. Certains modes plus atypiques tels que "Traque du Héros" à 1 contre 7, où le joueur seul incarne un personnage clef de la saga culte contre 7 soldats, constitue également une chouette distraction entre deux parties. Et se retrouver nez à nez avec un Dark Vador au détour d'un couloir est toujours une expérience absolument terrifiante, mais aussi délicieusement excitante.

Battlefront 2015 est une drôle de créature : pas vraiment fidèle aux précédents opus de la série et trop connoté arcade pour faire suite aux Battlefields. Pourtant, la mayonnaise prend : l'ambiance y est exceptionelle et le gameplay avec son système de cartes et de power-up n'est pas sans rappeller les FPS d'antan, quoiqu'avec une sensibilité résolument moderne. S'agit-il du shooter que les fans attendaient ? Probablement pas – mais l'expérience reste toutefois suffisament fun et bien fichue pour attirer - et pourquoi pas fidéliser - un public lassé des jeux Dice de ces dernières années.

Il m'est en revanche impossible d'achever cette chronique sans mentionner ce qui constitue, à mon sens, le plus gros point négatif de ce Battlefront. EA Games propose déjà à la pré-vente un "Season Pass", qui contiendra 4 "extensions" de contenu additionnel, au prix de ... 50€.

Sachant que le jeu de base est déjà proposé en édition standard à 60€, il est difficile de cautionner ce genre de pratique, qui risque fort de fracturer la communauté. Devoir débourser 110€ pour un jeu complet, c'est difficile à avaler – à plus forte raison quand le contenu de ce "Season Pass" demeure encore un mystère complet, ce qui n'empêche pas EA d'en faire la réclame dans les menus du jeu...

Même si EA a récemment fait état de son intention de proposer quelques maps et modes de jeux gratuits en sus du "Season Pass", il est franchement regrettable de constater que le géant du jeu vidéo n'en a pas fini avec sa politique de surenchère marketing, dont Battlefront risque fort de faire les frais. Il est en effet parfois (très) difficile de ne pas avoir l'impression de jouer à un jeu amputé d'une partie de son contenu...

Pourtant, en dépit de ces considérations, et d'un point de vue purement ludique, Battlefront demeure une belle réussite. Un shooter nerveux, direct et franchement fun qui se déroule dans un univers Star Wars criant de vérité. La musique de John Williams est bien entendu de la partie, et il est impossible de ne pas frémir en entendant la marche impériale résonner sous le tir nourri de l'armée rebelle, au beau milieu de la forêt d'Endor.

Ceux qui s'attendaient à un énième recyclage de la formule Battlefield seront déçus. Ceux qui s'attendaient à une suite directe aux jeux Battlefront de la décennie passée seront également déçus. Les autres y trouveront un shooter de type arcade bien fichu et très addictif.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

Cette très chère Ségolène Royal

06.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

07.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires