En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron

05.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

06.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

07.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 2 heures 52 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 17 min
light > Culture
7e art
"Soumission" : le roman de Michel Houellebecq sera bientôt adapté au cinéma par le réalisateur Guillaume Nicloux
il y a 9 heures 27 min
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 11 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 12 heures 30 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 12 heures 53 min
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 13 heures 49 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 15 heures 11 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 16 heures 37 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 17 heures 43 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 3 heures 5 min
light > People
Parisian Way of Life
Une plaque a été installée dans un restaurant KFC à Paris après le passage de Kim Kardashian et Kanye West
il y a 7 heures 46 min
pépites > Justice
Affaire Griveaux
Piotr Pavlenski indique être à l'origine du vol des vidéos sur l'ordinateur d'Alexandra de Taddeo
il y a 10 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 12 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 12 heures 38 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 13 heures 14 min
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 14 heures 53 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 15 heures 39 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 17 heures 7 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 18 heures 6 sec
Opposition

Petit traité philosophique du clivage gauche-droite

Publié le 17 décembre 2011
Quel est le sens profond de la distinction entre la gauche et la droite ? Quelles sont leurs valeurs respectives ? Pourquoi voter à gauche ou à droite ? Dans son livre "On ne parle pas de politique à table !", Sylvain Bosselet explique pourquoi la vie politique est un vrai champ de bataille. Extraits (1/2).
Sylvain Bosselet est agrégé de philosophie et docteur en psychologie. Il a dirigé un séminaire sur la critique freudienne de la philosophie au Collège international de philosophie.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Bosselet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Bosselet est agrégé de philosophie et docteur en psychologie. Il a dirigé un séminaire sur la critique freudienne de la philosophie au Collège international de philosophie.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quel est le sens profond de la distinction entre la gauche et la droite ? Quelles sont leurs valeurs respectives ? Pourquoi voter à gauche ou à droite ? Dans son livre "On ne parle pas de politique à table !", Sylvain Bosselet explique pourquoi la vie politique est un vrai champ de bataille. Extraits (1/2).

Aux racines des deux pôles politiques, l’état de nature est posé en hypothèse. La gauche l’interprète positivement, comme bonheur originel, liberté absolue, égalité et absence de propriété. La droite le perçoit négativement, comme malheur initial, guerre permanente et aliénante, égalité ressentie comme injuste, et impossibilité de jouir de ses biens.

Le contrat social et l’état de société qui s’ensuit engendrent selon la gauche une crise provisoire, mais nécessaire, pour la droite un consensus salvateur et définitif, à maintenir à tout prix. La gauche attend un autre état à venir, radicalement différent (révolution), à nouveau heureux, avec une liberté absolue (par autolimitation) et une égalité de droit, voire de fait. La droite n’attend pas un avenir radicalement différent, qu’elle juge utopique. Elle préfère conserver ses acquis concrets et poursuivre en paix l’enrichissement de l’homme, en travaillant à transformer la nature à son avantage.

À partir de ce principe, la gauche et la droite interpréteront très différemment les thèmes politiques, qui n’ont souvent de commun que le nom. L’application de leurs présupposés antagonistes à ces thèmes engendre des valeurs différentes.

La liberté - Selon la gauche, la liberté réside dans un rapport interne et spirituel à la loi. Elle correspond à une sensation originaire de l’état de nature. L’état de société la bride momentanément, mais elle reviendra grandie à l’avenir, comme adéquation avec soi-même, la nature et les hommes. En revanche, la droite voit dans la liberté une possibilité externe et physique, qui comporte comme condition la sécurité (de déplacement), et s’applique principalement aux domaines du commerce, de l’enrichissement, etc., où l’État ne doit pas se montrer oppressant.

La sécurité - D’après la gauche, la sécurité se trouverait naturellement assurée sans les différences de richesses qui suscitent l’envie. De son point de vue, la violence est suscitée par les inégalités, ressenties comme injustes. À droite, l’insécurité trouve simplement sa cause dans l’agressivité naturelle de l’homme, que la société doit sans cesse combattre. Le but est de la maîtriser grâce à des rapports de force et une hiérarchisation par le mérite. Et surtout, la sécurité demeure la condition de la liberté. Elle prévaut, quitte à restreindre occasionnellement la liberté.

L'ordre - La gauche perçoit négativement l’ordre (comme hiérarchisation). Bien qu’elle admette sa nécessité transitoire, elle peut le contester à tout moment, voire le renverser. La droite envisage l’ordre positivement, comme un rapport qui ne peut s’établir sans la sécurité.

La propriété - Fondamentalement, la gauche considère la propriété et les richesses comme mauvaises, aussi doit-elle les encadrer sérieusement par des lois, voire les abolir à terme. La droite les juge bonnes en soi. Elle cherche à les garantir par des lois adaptées et de l’ordre.

Le lien social - La fraternité, la solidarité semblent naturels et premiers à la gauche. Ces valeurs priment sur l’argent, l’ordre, la sécurité et la propriété. À l’inverse, la droite encadre spontanément le lien social dans une hiérarchie. Elle le structure avec des lois, qui se fondent sur le respect des traditions, c’est-à-dire la conservation de l’ordre durement acquis face à une nature (humaine) toujours menaçante.

La justice - La justice reçoit à son tour deux interprétations profondément opposées. La gauche la juge au nom de l’égalité (de droit, voire de fait), ou encore de l’équité selon les besoins. La droite l’évalue à l’aune de l’équité, d’après le mérite et le travail consenti, le tout dans le respect absolu du contrat social. Enfreindre ce dernier (en particulier voler) suscite une vive condamnation à droite, et appelle la répression. La gauche lui préfère souvent la prévention, pour permettre à la bonne nature en nous de s’exprimer.

______________________________

Extraits de On ne parle pas de politique à table ! de Sylvain Bosselet, Bréal (novembre 2011)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron

05.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

06.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

07.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Sylvain
- 21/12/2011 - 13:37
Rectificatif à l'attention de Mani
Je suis l'auteur du livre, mais je ne suis pas celui qui a mis ces extraits en ligne. C'est un choix d'Atlantico. Ce n'est donc pas une autopromotion gratuite.
Je reconnais que la présentation peut induire en erreur.
Cordialement
Sylvain Bosselet
Apicius
- 18/12/2011 - 10:02
@shaolin, début de liste
Pierre Mauroy et L. Cohen-Solal, condamnations confirmées et durcies en appel pour emploi fictif à la mairie de Lille.

Jugement rendu le même jour que celui sur J. Chirac, et donc largement "oublié" par les médias
Equilibre
- 18/12/2011 - 01:26
Bien expliqué pour une petite pub gratuite.
Mais malheureusement, la droite classique n'est plus la droite et la gauche classique n'est plus la gauche. Ne reste plus que quelques errements ça et là faisant référence à cette manière de penser. Les dieux ont changé: euro, europe, libéralisme... Chacun s'est réadapté pour se ressembler.

Vivement le 2/2.