En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
L'Hermine. De Christian Vincent. Avec Fabrice Luchini, Sidse Babett Knudsen.
Atlanti-culture
Fabrice Luchini, multi-cartes de l'excellence
Publié le 18 novembre 2015
Dans "L'Hermine", film simple, tendre et pudique, Fabrice Luchini confirme qu'il sait presque tout faire et qu'il le fait excellemment.
Bertrand Devevey est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Devevey pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Devevey est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans "L'Hermine", film simple, tendre et pudique, Fabrice Luchini confirme qu'il sait presque tout faire et qu'il le fait excellemment.

Le réalisateur 

Christian Vincent offre à Fabrice Luchini un premier (grand) rôle au cinéma dans "La discrète" (1990), mais aussi, dans d'autres réalisations, à Isabelle Carré et Elza Zilberstein. Il est notamment le réalisateur des "Saveurs du Palais", avec Catherine Frot et Jean d'Ormesson (en François Mitterrand !). C'est un homme incontestablement apprécié aujourd'hui pour ses réalisations sensibles et délicates. Monteur, scénariste, réalisateur, il a tourné, en 30 ans de carrière, près de 20 films.

Thème

Michel Racine est Président de la Cour d'Assise d'une ville du nord de la France. Sa vie monotone, son couple défait, ont fait de lui un homme "éteint" mais compétent professionnellement, et redouté. Un nouveau procès d'assise se prépare. Nous allons le suivre, et vivre sa rencontre fortuite avec un des jurés tiré au sort, amour perdu, étincelle qui va réveiller la torpeur du magistrat.

Points fort

- un sujet servi par des acteurs absolument "vrais". Magistrat, avocats, prévenus, jurés (excellents !), témoins, sont plus vrais que nature.

- des seconds rôles convaincants (la jeune greffière tendre et attentionnée, des jurés caricaturalement « du nord », une ado enjouée, un lieutenant de police embarrassé, un expert pontifiant, un avocat connecté...) - un Fabrice Luchini qui ne fait pas du Luchini, mais un magistrat blasé extrêmement crédible. On perçoit en lui une humanité qui s’éveille au contact de son ancienne passion.

- une Sidse Babett Knudsen -interprète de la Premier Ministre danoise dans la série Borgen

-,: l'amour retrouvé, qui incarne à merveille un personnage plein de mystères, d'humanité et de pudeurs.

- un scénario linéaire mais dont l'issue ne semble pas écrite d'avance.

Points faibles

- ce film pourrait être une pièce de théâtre. Concentré (mais pas limité) sur le procès, il revêt un aspect un peu documentaire.

- à la différence des horizons rétais d'Alceste à bicyclette, ce film tourne au huis clos, comme si la tension du procès et de ses tourments (y compris ceux du Président) enfermaient les personnages dans les murs de la ville et de sa salle d'audience.

En deux mots

On dit que les festivals délivrent des prix à des films que le public n'apprécie majoritairement pas. La Mostra de Venise a récompensé Christian Vincent et Fabrice Luchini, meilleur scénario et meilleur interprète. L'intrication du procès et du réveil de la passion du magistrat, l’immersion dans les certitudes et les doutes des protagonistes, sont un petit tour de force cinématographique. Le jeu d'acteur, la mise en scène, ne sacrifient pas l'un à l'autre. Ce film est simple, tendre et pudique. Une rare vertu ?

Une phrase

Comme une hyperbole de la justice: "le but d'un procès n'est pas de découvrir la vérité, mais de rappeler à la société ce que les individus ont le droit, ou n'ont pas le droit de faire". Michel Racine/Fabrice Luchini.

Recommandation

Excellent Excellent

Informations

L'Hermine. De Christian Vincent. Avec Fabrice Luchini, Sidse Babett Knudsen.

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
04.
A l’insu de son plein gré : le « nouveau monde » finira-t-il par faire basculer la France dans une nouvelle culture démocratique « grâce » à ses vieux travers ?
05.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
06.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
07.
Vous ne croyez pas au choc des civilisations ? Intéressez vous alors au sort de l'iranienne Nasrin Sotoudeh!
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Révolution silencieuse ? Un groupe de physiciens armés d’ordinateurs quantiques a réussi (en quelque sorte) à remonter dans le temps
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
05.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
06.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires