En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

ça vient d'être publié
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 15 heures 24 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 15 heures 54 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 16 heures 47 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 17 heures 32 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 21 heures 46 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 22 heures 7 min
décryptage > Société
Monde malade

De Mickaël Harpon, au pilote de Germanwings, en passant par les tueurs de masse : la crise du sens qui ébranle le monde occidental

il y a 22 heures 39 min
décryptage > Media
Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

il y a 23 heures 34 min
décryptage > France
Coûteux principe de précaution

Lubrizol : qui va payer l’addition pour les exploitations agricoles touchées ?

il y a 23 heures 36 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 15 heures 37 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 16 heures 5 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 17 heures 15 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 17 heures 44 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 18 heures 41 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 21 heures 56 min
décryptage > Environnement
Mutins de Panurge

Cette épidémie de pensée magique qui se répand chez les activistes de l’environnement

il y a 22 heures 27 min
décryptage > Sport
Surhumain

Un marathon en moins de deux heures : jusqu’où pourra-t-on repousser le corps humain en matière d’exploits sportifs ?

il y a 23 heures 34 min
décryptage > Economie
Sans vision

Budget 2020, une occasion ratée

il y a 23 heures 34 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

il y a 23 heures 37 min
© Reuters
© Reuters
Et après...

Les questions sécuritaires que posent les attaques à Paris‏

Publié le 14 novembre 2015
Après la vague d'attaques qui a frappé le centre de Paris vendredi 13 novembre, plusieurs questions se posent d'ores et déjà alors que la France s'apprête, dans moins d'un mois, à organiser des élections régionales ou encore à accueillir la COP21.
Roland Jacquard est essayiste et consultant sur la question terroriste. Il préside l'Observatoire internationale du terrorisme.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roland Jacquard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roland Jacquard est essayiste et consultant sur la question terroriste. Il préside l'Observatoire internationale du terrorisme.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après la vague d'attaques qui a frappé le centre de Paris vendredi 13 novembre, plusieurs questions se posent d'ores et déjà alors que la France s'apprête, dans moins d'un mois, à organiser des élections régionales ou encore à accueillir la COP21.

Qui a été visé selon vous à travers ces attaques à Paris du vendredi 13 novembre ? La fusillade dans la rédaction de Charlie Hebdo, et la prise d'otage à l'hypercasher avaient une portée symboliques et politique…

Pour Roland Jacquard, "c'est avant tout la France qui a été visée. Il y a trois semaines, les armées françaises ont effectuées des frappes en Syrie, et qui ont détruit un camp d'entraînement où se trouvait un certain nombre de jeunes Français de Daesh qui s'y entraînaient. Notre pays, que ce soit sur le théâtre du Moyen-Orient ou en Afrique, est à la pointe de la lutte contre le terrorisme. Mais aussi parce que l'on prend des dispositions comme la loi contre le terrorisme qui sont très pointues.
 
Certains choix dans la surveillance n'ont probablement pas été à la hauteur : nous avons privilégié les allers-retours individuels, de personnes qui partaient faire le jihad, alors qu'il y avait des groupes organisés et dormants à l'intérieur du territoire, qui ne sont pas sur les réseaux sociaux, en bref qui sont en dehors des radars de la police et du renseignement. C'est la raison pour laquelle ils ont pu agir de manière simultanée : attentat à l'explosif, prise d'otage, attentat de masse individuelle… C'est-à-dire par des groupes qui se savaient non surveillés.
 
Les attaques du vendredi 13 novembre sont donc plutôt de l'ordre du terrorisme de masse. C'est la France qui est visée, et une opportunité pour les terroristes de bénéficier d'une opération de communication importante. Un terrorisme qui frappe à l'aveuglette, qui frappe Français et étrangers. Le football est aussi attaqué
 

La tenue de la COP 21 à Paris est-elle compromise et le déroulé du G20 à partir de dimanche peut-il être modifié ?

Au-delà des risques de mouvements altermondialistes qui vont occuper une partie des forces de l'ordre, cela va poser des problèmes de disponibilités des forces qui vont être déployées pour cet état d'urgence. Obama, Poutine et d'autres chefs d'Etats vont probablement exiger des mesures exceptionnelles. Sur le G20, François Hollande a d'ores et déjà annoncé dans la nuit de vendredi à samedi qu'il annule sa participation au sommet du G20 qui se déroule à partir de dimanche à Antalya en Turquie. Le Président et la France seront toutefois représentés par le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.  Ce qui permettra  au sommet  d'avoir lieu en Turquie avec, à l'ordre du jour :  le terrorisme.
 

Quels impacts, en termes de sécurité, peut-on envisager sur la saison touristique d'hiver à Paris, nottament sur les sites touristiques et dans les grands magasins ?

Sur l'aspect sécuritaire, de nombreux dispositifs Vigipirate sont déjà en œuvre. Le problème va être de gérer des hommes déjà fatigués, d'autant plus qu'il faut s'attendre plutôt à  des attentats par explosif.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Mike Desmots
- 15/11/2015 - 07:30
@vango, il ne faut pas incarcérer les délinquants...
Car selon la politique de Taubira ...ils risquent de se radicaliser en prison....
Henrik Jah
- 14/11/2015 - 23:25
Constat
On fait trop perdre leur temps à nos fonctionnaires de police qui passent leur temps à arrêter des voyous qui ne sont quasi-jamais condamnés et encore moins incarcérés. Du coup, des prédateurs rôdent dans la nature sans se soucier de la police qui eux sont occupés à arrêter 10,20,50,100 fois le même délinquant pour les mêmes faits. De plus on attend toujours le dernier moment avant d'interpeller des terroristes, ça marche pas mal en général mais quand ça rate comme hier c'est le carnage assuré. A force d'attendre LA preuve irréfutable d'intention de commettre un attentat, des innocents meurent. Etre réactif ne suffit pas, il faut anticiper et être pro-actif.
Anouman
- 14/11/2015 - 21:53
Sécurité
On peut mobiliser toute l'armée, la police et la gendarmerie, on ne pourra surveiller tous les lieux publics. Et pourquoi un terroriste choisirait-il la difficulté quand son but est juste de tuer un maximum de gens. Il faut sans doute trouver des moyens plus efficaces pour détruire ce nid de vipères et aussi éradiquer les ventes d'armes illégales, mais ça semble poser un problème aux gouvernements qui se succèdent, c'est bien dommage pour les victimes.