En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Hague Museum for Communication
Des techniques de balayage spécifiques vont être employées afin d'analyser le contenu de ses lettres cachetées sans avoir à les ouvrir.
Trésors ordinaires
Le facteur sonne toujours deux fois : les historiens se plongent dans les secrets de lettres du 17ème siècle jamais décachetées
Publié le 12 novembre 2015
Cette remarquable collection issue de correspondances perdues par la poste néerlandaise contient des lettres écrites par des aristocrates, des espions, des marchands, des publicistes...
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cette remarquable collection issue de correspondances perdues par la poste néerlandaise contient des lettres écrites par des aristocrates, des espions, des marchands, des publicistes...

D'innombrables lettres issues de correspondances perdues, jetées pour un temps aux oubliettes de l'Histoire par la poste néerlandaise il y a des siècles, sont aujourd'hui étudiées en détail par plusieurs universitaires à la Haye.

Ces pièces examinées avec minutie par des experts ont en fait été découvertes dès 1926 dans un coffre en cuir oublié au fil du temps, loin de l'attention des historiens. Celles-ci suscitent un intérêt particulier car les traces écrites livrant des informations sur la vie ordinaire des hommes et des femmes inconnus de l'Histoire sont particulièrement rares, et donc précieuses.

Cette remarquable collection contient des lettres écrites entre 1680 et 1706 par des aristocrates, des espions, des marchands, des publicistes, mais aussi des comédiens et des musiciens, avec une écriture soignée et raffinée, tant du point de vue du style que de la calligraphie. Ces lettres sont rédigées en Français, en Espagnol, en Italien, en Néerlandais, ou encore en Latin. 

L'une des nombreuses lettres à avoir été analysées et traduites a été envoyée par une femme s'adressant à un marchand juif de La Haye, au nom d'une "amie commune". Cette amie était chanteuse d'opéra à la Haye, avant de se rendre à Paris où elle réalisa qu'il lui faudrait demander de l'argent à ce marchand pour regagner son pays en urgence.

"Vous pouvez deviner sans difficulté la cause réelle de son désespoir. Contentez-vous d'y penser et de la ramener à la vie en finançant son retour" écrit cette femme. Marquée de l'inscription "niet hebben", cette lettre a été refusée par son destinataire. Ceci peut être expliqué par la possibilité que cet influent commerçant de La Haye redoutait une information malvenue lui annonçant qu'il allait être père. Selon Daniel Starza Smith, de l'université d'Oxford (Angleterre), le marchand à qui cette lettre était adressée était sans aucun doute le père de l'enfant porté par cette femme, ce qui aurait précipité son projet de voyage. Quoi qu'il en soit, le destin de cette pauvre femme restera à jamais mystérieux.

Ce coffre en cuir, fermé par des scellés officiels, avait été présenté dans un musée postal de La Haye en 1926, mais les 2600 lettres qu'il contient (dont 600 encore non-ouvertes) font seulement aujourd'hui l'objet d'une analyse poussée et d'une étude attentive de la part des spécialistes internationaux réunis au sein d'une équipe dans laquelle se trouvent des professeurs des prestigieuses universités d'Oxford, ainsi que de Yale et du MIT aux Etats-Unis. 

Des techniques de radiographie et de balayage très spécifiques vont être employées afin d'analyser le contenu de ces lettres cachetées sans avoir à les ouvrir, pour ne pas les détériorer ni gâcher les systèmes de pliages ingénieux imaginés par les auteurs de ces lettres afin que celles-ci se transforment aussi en enveloppes.

Pendant de longues années, ce trésor a été précieusement gardé par un couple, Simon de Brienne et son épouse Maria Germain, tous deux respectivement responsable des postes et institutrice à La Haye. Ce couple de notables rusés qui avaient le sens des affaires a passé un certain temps en Angleterre, en tant que membres de la cour du roi William III, fraîchement couronné. Les deux époux ont ensuite vendu leurs charges pour environ 1500 livres sterling et un tonneau de vin de Bourgogne afin de retourner chez eux. 

A cette époque, l'acheminement d'une lettre était payé son destinataire, et beaucoup n'ont pu les recevoir en raison de changements d'adresses. Certaines ont donc été renvoyées, en vain, à une série d'adresse d'expéditeurs, quand ces derniers n'étaient pas décédés. Les universitaires d'Oxford pensent que tous ces courriers ont été précieusement conservés dans l'espoir que ceux-ci soient un jour retirés et évidemment payés. 

Ces précieuses correspondances referment d'innombrables informations sur l'existence des individus "lambda" de cette époque, et offrent un regard nouveau sur la société. Une grande partie de ces lettres reflètent le tumulte politique que vivait alors l'Europe, mais également la criminalité, les guerres, les persécutions religieuses et d'autres périls. Ces messages perdus resteront donc scellés à jamais.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
02.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
03.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
04.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Il manque d'écraser un malvoyant et sort de sa voiture pour le frapper
07.
Merci Trump ! Pourquoi Trump est utile en nous forçant à changer nos habitudes économiques
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
06.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires