En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 9 heures 30 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 10 heures 8 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 12 heures 51 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 13 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 14 heures 52 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 17 heures 37 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 17 heures 48 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 18 heures 9 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 18 heures 48 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 18 heures 55 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 9 heures 50 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 11 heures 52 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 13 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 14 heures 46 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 17 heures 30 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 17 heures 45 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 18 heures 4 sec
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 18 heures 13 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 18 heures 51 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 18 heures 55 min
Someone like her

Adele : comment celle qui a terrassé les Beatles n’en finit plus de conquérir le monde

Publié le 11 décembre 2011
Adele, artiste incontournable de cette année 2011. Cette chanteuse soul et pop bat tous les records de ventes et de récompenses. Comment expliquer le fait qu'une fille aussi banale s'impose comme le phénomène pop du siècle ?
Emilie Coutant
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emilie Coutant est sociologue, consultante en mode, médias, tendances, risques et addictions.Docteur de l’Université Paris V, elle a soutenu une thèse intitulée “Le mâle du siècle : mutation et renaissance des masculinités. Archétypes, stéréotypes, et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Adele, artiste incontournable de cette année 2011. Cette chanteuse soul et pop bat tous les records de ventes et de récompenses. Comment expliquer le fait qu'une fille aussi banale s'impose comme le phénomène pop du siècle ?

Depuis 2008, année de sortie du premier opus d’Adele intitulé "19", le monde est en émoi devant la "soul de cœur brisé" de la jeune chanteuse. Les récompenses et les prix se mettent à pleuvoir : "Prix de la critique" aux Brit Awards 2008, "Découverte de l’année 2008" pour BBC, "Meilleure performance jazz" aux Q Awards 2008, "Meilleure nouvelle artiste" et "Meilleure performance Pop" aux 51ème Grammy Awards en 2009...etc.

Adele est devenue en 2011 la première artiste vivante à avoir deux titres au Top 5 de l’Official Singles Chart depuis les Beatles en 1964, la première à vendre plus de trois millions d’albums en Grande Bretagne en une année civile, ainsi que la première à avoir écoulé son album à plus d’un million d’exemplaires sur l’Itunes Music Store d’Apple en Europe.  Son album "21" sorti cette année s’est déjà vendu à plus 13 millions d’exemplaires à ce jour et s’est même payé le luxe de battre à plate couture celui de Madonna en terme de longévité en tête des charts (15 semaines contre 9), tandis que son album "19" occupait de surcroît la seconde place. Enfin, avec plus de 2,6 millions de followers sur Twitter, 9,3 millions de fans sur Facebook et une croissance de plus 1000 par heure sur ce réseau social, l’engouement suscité par la chanteuse est on ne peut plus colossal. Un plébiscite planétaire qui nous amène à nous interroger sur les ressorts de ce succès et ce qu’il révèle des attentes des générations à venir en termes d’artistes féminines.

Avec son timbre grave, rond et puissant, Adele apparaît comme la nouvelle diva du XXIème siècle, s’imposant davantage par la qualité exceptionnelle de sa voix que par une plastique avantageuse. Mêlant des influences jazz, blues et soul à ces cordes vocales hors du commun (qu’elle a récemment dû faire opérer), l’interprète de "Rolling in the deep" est, depuis ses débuts, régulièrement comparée à sa consœur Amy Winehouse, apparaissant désormais comme sa digne successeuse. Les textes d’Adele racontent souvent ses peines de cœurs, des histoires d’amour qui finissent mal et qui ont marqué son âme au fer chaud. Avec beaucoup de rigueur et d’émotion, elle partage ses blessures en composant dès lors des chansons qui parlent à toutes les jeunes filles. Adele se révèle comme la complice, la grande sœur qui comprend les émois de ces adolescentes.  Elle apparaît aux yeux du public comme une personne sympathique et généreuse, menant une existence commune et peu préoccupée par le sacre du succès. Par le passé, elle a déjà d’ailleurs annulé une tournée américaine pour rester auprès de son petit ami avec lequel elle passait de nombreuses soirées à s’enivrer d’alcool. Bien qu’elle ait par la suite regretter ce choix, il n’en fallait pas moins pour qu’elle incarne cette figure de chanteuse simple, cette image d’une fille comme les autres, occupée par ses histoires d’amour, et profitant des plaisirs de la fête et de la vie. En somme, une girl next door à laquelle toutes les jeunes femmes peuvent s’identifier.

Par ailleurs, Adele est une femme affichant des rondeurs qu’elle assume parfaitement. Faisant souvent remarquer qu’elle fait "de la musique pour les oreilles et non pour les yeux", la chanteuse se distingue considérablement de ses alter ego, Rihanna ou Lady Gaga pour ne citer qu’elles, en s’imposant comme une figure de l’anti-hypersexualisation des artistes-stars féminines. Véritable postulat politique et radical, Adèle apparaît comme le fer de lance de cette nouvelle tendance musicale. Lassé par la mise en abyme des caractéristiques sexuelles des chanteuses à succès, Richard Russel, fondateur du label XL Recordings ayant fait signé Adèle, considère que sa jeune recrue a un rôle indéniable dans ce bouleversement des valeurs. Selon lui, qu’une femme artiste puisse réussir sans céder aux pressions de se conformer à un type de physique, ou à une instrumentalisation de sa sexualité, "est tout simplement incroyable." C’est en tout cas suffisamment rare pour être souligné. Reste à savoir s’il s’agit d’une tendance durable... A l’écoute des perles d’Adele, on l’espère vivement, car pour chanter "un corps" ne suffit pas, ce qu’il faut c’est avant tout "du corps", autrement dit un "ventre" duquel s’exprime toute la puissance, un timbre qui fait résonner à la fois l’énergie et l’affect, tout ce qu’Adele nous offre en somme. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
lola
- 12/12/2011 - 17:03
Désinformation
Au cours d'une carrière discographique longue de seulement huit années, les Beatles ont établi davantage de records de vente, et plus généralement de records liés à l'industrie du disque, que quiconque dans l'histoire du XXe siècle.
Slovan
- 12/12/2011 - 13:45
Titre à la noix
Les Beatles ont vendu un milliard de disques.
Adele, malgré ses qualités, n'a pas "terrassé" les Beatles... Quel titre rabatteur à la noix, les apprentis journalistes ne savent plus quoi inventer pour qu'on les lise.
Philippe17000
- 12/12/2011 - 12:02
Faut quand même pas exagérer !!
"Terrassé les Beatles" Faut pas déconner ! Elle a peut être vendu plus de disques, (c'est quand même plus facile en 2011 qu'en 1965!)
mais avant de faire des titres aussi débiles, faut laisser le temps et l'Histoire juger !