En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Tout dans les fesses

Risques sur les plats cuisinés : ils contiendraient presque deux fois autant de sucre qu'une canette de Coca-Cola

Publié le 30 octobre 2015
Les plats préparés seraient plus sucrés que le Coca-Cola : l'industrie agro-alimentaire aurait la main lourde sur les additifs, c'est ce que montre une enquête britannique publiée par The Telegraph. Or trop de sucre peut avoir des conséquences sur le foie ou engendrer un diabète de type 2.
Arnaud Cocaul est médecin nutritionniste. Il est membre du Think Tank ObésitéS. Il a dernièrement écrit Le S.A.V. des régimes aux éditions Marabout.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Tounian est professeur de pédiatrie, chef du service de nutrition et gastroentérologie pédiatrique de l'hôpital Armand-Trousseau à Paris. Docteur en sciences, il dirige les formations " Obésité de l'enfant et de l'adolescent " et " Nutrition de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Cocaul
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Cocaul est médecin nutritionniste. Il est membre du Think Tank ObésitéS. Il a dernièrement écrit Le S.A.V. des régimes aux éditions Marabout.
Voir la bio
Patrick Tounian
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Tounian est professeur de pédiatrie, chef du service de nutrition et gastroentérologie pédiatrique de l'hôpital Armand-Trousseau à Paris. Docteur en sciences, il dirige les formations " Obésité de l'enfant et de l'adolescent " et " Nutrition de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les plats préparés seraient plus sucrés que le Coca-Cola : l'industrie agro-alimentaire aurait la main lourde sur les additifs, c'est ce que montre une enquête britannique publiée par The Telegraph. Or trop de sucre peut avoir des conséquences sur le foie ou engendrer un diabète de type 2.

Atlantico : Selon une enquête révélée par The Telegraph, les plats préparés pourraient contenir plus de sucres que le Coca-Cola. Les plats préparés français sont-ils touchés par le même problème ? Quels sont les chiffres en France ?

Arnaud Cocaul : L'industrie agro-alimentaire utilise largement le sirop de glucose dans l'alimentation et en particulier dans les plats préparés et la charcuterie ce qui permet de rendre plus suave et d'uniformiser le goût ce qui rassure le consommateur. La France utilise largement ce sirop.

Patrick Tounian : Il faut briser les idées reçues : la grande majorité des jus de fruits pur jus, sans sucre ajouté, sont plus riches en sucre qu'une canette de Coca-Cola, et ce sont les mêmes sucres. Le sucre en lui-même n'est pas un problème. Le sirop de glucose-fructose contient exactement la même chose que le sucre naturel. Si on mange une pomme on trouve les mêmes molécules de glucose et de fructose, le sirop de glucose-fructose est pour moi un débat idéologique et plus scientifique.

En France il y a une peur du sucre, qui n'est pas justifiée scientifiquement parlant, mais que j'explique par notre éducation judéo-chrétienne qui refuse le plaisir, notamment le plaisir innée du sucre par le nourrisson, car on a peur de replonger dans le plaisir originel.  Il y des plats plus sucrés que d'autres, certains peuvent en effet être plus sucrés que le Coca-Cola (qui contient 0.6g de sucre pour 100mL alors que le jus de raisin sans sucre ajouté : 15g pour 100mL). Le sucre est utilisé par les plus grands cuisiniers comme un rehausseur de goût.

Quels genres de risques prend-on à consommer trop sucre ?

Arnaud Cocaul : L'excès de fructose et de glucose sous forme de sirop de fructose glucose va saturer le foie au risque de provoquer des perturbations métaboliques comme la stéatose hépatique voire la Non alcoolique stéatose hépatique (NASH) qui est potentiellement grave car la porte ouverte à l'inflammation chronique du foie et à l'émergence de la cirrhose (pas besoin d'être alcoolique pour développer une cirrhose). Le problème majeur rencontré chez les jeunes est l'excès de consommation de boissons sucrées et alcoolisées qui crée une forme de shoot sucré très nocif pour le foie et le métabolisme glucidique. Les risques sont l'hypertriglycéridémie, le diabète de type 2 qui apparaît de plus en plus tôt dans notre société et l'obésité. 

Patrick Tounian : L'excès de sucre, comme tous les excès d'ailleurs déséquilibre l'alimentation et provoque des carences. Si on exagère le trait en imaginant une personne qui ne mange que du sucre, elle ne va plus avoir faim pour les graisses ou d'autres apports (fer, calcium, acide gras essentiel…). Le risque c'est donc d'avoir des carences nutritionnelles, la régulation de l'appétit fait que lorsqu'on consomme en excès un produit on compense en mangeant moins d'autres produits.

 

Face au nombre d'additifs contenus dans les plats préparés, comment faut-il faire ses choix ? Quelles indications sur les étiquettes doivent-elles prises en compte avant de passer à l'acte d'achat ?

Arnaurd Cocaul : Un bon conseil, regardez la liste des ingrédients du produit acheté, plus elle est longue, plus cela est suspect car enrichi en additifs comme le sirop de glucose ou des édulcorants comme l'aspartam.

Patrick Tounian : on doit regarder les étiquettes de ce que l'on achète en fonction de notre objectif. Si ce dernier est de maigrir, alors il faut s'intéresser aux calories, idem si on des carences en fer ou en calcium. 

Graham MacGregor, président d’Action on Sugar et professeur de médecine cardiovasculaire, estime que trop peu de choses sont faites pour résoudre le problème. Quelles mesures préconiseriez-vous pour lutter contre ce fléau en France ?

Arnaud Cocaul : Il a entièrement raison, trop d'intérêts économiques sont en jeu qui rencontrent l'intérêt de nos gouvernants qui ne légifèrent pas et laissent les choses se dégrader. L'enjeu est immense pour l'agro-alimentaire et les distributeurs car en face il y a les consommateurs qui ont une force de frappe énorme appelée le boycott. Faut-il saturer les étiquetages d'information, je ne pense pas que cela soit utile car trop d'infos tue l'information. Il faut simplement que les intérêts de l'agro-alimentaire rejoignent ceux de la santé publique et que l'on communique avec une transparence afin qu'il n'y ait plus de crises sanitaires inadmissibles. Le consommateur n'est pas un rat de cafeteria. Il faut donc réduire drastiquement le sel, les graisses saturées, les portions (plus de promotions alléchantes qui font surconsommer), et réduire les additifs au strict minimum (il faut des additifs).

Patrick Tounian : Ce qui m'inquiète le plus ce ne sont pas les excès mais les carences : 2 milliards d'individus sue Terre souffrent de carence en fer par exemple. Et ce problème est négligé au profit des excès. L'industrie agro-alimentaire est souvent accusée de tout les maux, mais on oublie très souvent les faits scientifiques dans ce débat : on mélange la science et la politique idéologique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

03.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Une vegan attaque en justice ses voisins amateurs de viande, 2000 personnes veulent organiser un barbecue chez elle

01.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

02.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 30/10/2015 - 23:00
Erreur
Le Coca-Cola contient 10,6 gr de sucre pour 100 ml, soit 42 calories !
adroitetoutemaintenant
- 30/10/2015 - 15:40
Bravo monsieur Cocaul
Vous répondez parfaitement à la question posée. Par contre je ne comprends rien au charabia de monsieur Tounian. Si on veux parler de carences la principale en France c'est le magnésium et pas le fer!