En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Brexit : en Grande-Bretagne, tout va donc changer pour que rien ne bouge

06.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

07.

Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Avancées médicales

Un nouveau traitement capable de prévenir la moitié des cancers du sein produit des effets même longtemps après avoir été pris

il y a 31 min 48 sec
décryptage > Politique
Répartie

Retraites : on peut être de droite et préférer la répartition

il y a 1 heure 19 min
décryptage > Politique
Déclaration d’intérêt

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Politique
Triomphe électoral

Libéral, conservateur, insensible à la "raison des élites" : la recette Johnson pratiquée par la droite française… à son exact inverse

il y a 3 heures 5 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?
il y a 3 heures 32 min
pépite vidéo > Social
Main tendue
Grève : Jean-Pierre Farandou, patron de la SNCF, demande aux cheminots de "faire une pause" pendant les fêtes de Noël
il y a 14 heures 45 min
pépites > International
Réconciliation
Fin de la guerre commerciale ? : les États-Unis et la Chine annoncent un accord
il y a 18 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran : le soleil se lève à l'est

il y a 22 heures 28 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand coulent les heures de bronze et quand roulent les nanobilles dorées : c’est l’actualité des montres à la veille de l’hiver
il y a 23 heures 11 min
décryptage > Social
Réforme protéiforme

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

il y a 23 heures 48 min
décryptage > Education
Négociations

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

il y a 1 heure 4 min
décryptage > Europe
Le retour de l'ennemi héréditaire

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

il y a 2 heures 10 min
décryptage > Economie
Vraie mère de toutes les réformes

Cette réforme monétaire sans laquelle aucune réforme d’ampleur ne pourra vraiment être réussie en France

il y a 2 heures 49 min
décryptage > Europe
Atlantico Business

Brexit : en Grande-Bretagne, tout va donc changer pour que rien ne bouge

il y a 3 heures 23 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 12 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 27 min
light > Social
Colère des usagers
Grève RATP : sera-t-il possible de se faire rembourser son pass Navigo ?
il y a 17 heures 41 min
pépites > Politique
Engagement
Retraites : Emmanuel Macron défend son projet, salue les efforts du gouvernement et évoque "une réforme historique pour le pays"
il y a 19 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Trois femmes (l'échappée)" de Catherine Anne : une interprétation séduisante

il y a 22 heures 51 min
décryptage > France
Réforme

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

il y a 23 heures 35 min
pépites > International
Algérie
Présidentielle algérienne : Abdelmadjid Tebboune, l'ancien Premier ministre de Bouteflika, est élu dès le premier tour avec 58,15% des voix
il y a 1 jour 9 min
© Reuters
Les vieilles personnes se trouvent souvent isolées en campagne.
© Reuters
Les vieilles personnes se trouvent souvent isolées en campagne.
Naufrage

Déserts ruraux et vieillesse : le double emprisonnement du très grand âge et de la raréfaction des services

Publié le 22 octobre 2015
"Ruralité et vieillesse, la double peine ?", c'est le thème choisi par les premières Assises de Gérontologie qui se sont déroulées à Paris le 21 octobre 2015. Un événement construit comme une plateforme d'échanges et de réflexions sur la situation et les difficultés des différentes populations âgées vivant en milieu rural, notamment en ce qui concerne leur santé, leurs conditions de vie matérielles, relationnelles et culturelles.
Serge Guérin est professeur au Groupe INSEEC, où il dirige le MSc Directeur des établissements de santé. Il est l’auteur d'une vingtaine d'ouvrages dont La nouvelle société des seniors (Michalon 2011), La solidarité ça existe... et en plus ça...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Guérin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Guérin est professeur au Groupe INSEEC, où il dirige le MSc Directeur des établissements de santé. Il est l’auteur d'une vingtaine d'ouvrages dont La nouvelle société des seniors (Michalon 2011), La solidarité ça existe... et en plus ça...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Ruralité et vieillesse, la double peine ?", c'est le thème choisi par les premières Assises de Gérontologie qui se sont déroulées à Paris le 21 octobre 2015. Un événement construit comme une plateforme d'échanges et de réflexions sur la situation et les difficultés des différentes populations âgées vivant en milieu rural, notamment en ce qui concerne leur santé, leurs conditions de vie matérielles, relationnelles et culturelles.

Atlantico : Vous êtes intervenu lors de ces Assises de Gérontologie. Connaissez-vous les raisons pour lesquelles a été choisi le thème "Ruralité et vieillesse" ?

Serge Guérin : Il s'agit de deux "parents pauvres". La question de la ruralité n'est pas très à la mode. Elle est confrontée à un certain déni, voire à du dédain. De plus, on ne sait pas vraiment comment définir cette notion de ruralité. S'agit-il d'une sorte de reliquat de la paysannerie ou est-ce autre chose ? Aujourd'hui, la ruralité est majoritairement non-agricole. La majorité de la population française vit hors des grandes métropoles. Mais le discours ambiant a tendance à penser que la France qui bouge c'est celle des métropoles – alors qu'elles ne regroupent que 25% de la population. Les 75% restants vivent ailleurs et sont souvent en difficulté parce qu'il y a moins de service public et parce que c'est plus compliqué d'y construire des réseaux. Quant à la vieillesse, elle s'oppose à la jeunesse, au fait d'"être dans le coup". Elle vit elle aussi un regard plutôt négatif, voire méprisant. Vieillesse et ruralité, c'est donc un peu la double peine.

On ne peut pas faire comme si la France n'était composée que de grandes métropoles : une grande partie de la population vit ailleurs, un ailleurs qui est tout aussi intéressant. En réalité, il se passe beaucoup de choses dans la ruralité : un tissu social extrêmement important, un tissu associatif, des entreprises, des PME, des gens qui se battent, des collectivités territoriales qui créent du maillage, des initiatives personnelles qui inventent des micro-solidarités et qui utilisent parfois les technologies pour recréer du lien, y compris pour les plus âgés. Des initiatives qui pourraient intéresser les villes.

Pratiquement le quart de la population française – 24% exactement - a aujourd'hui 60 ans. Dans les zones rurales, ce taux s'élève à 30% car il y a davantage de personnes âgées rapportées à la population totale. Mais en même temps, ces zones ont moins de moyens car il est plus difficile d'y mobiliser des moyens financiers et humains pour accompagner ces personnes.

La vie quotidienne des personnes âgées dans les campagnes s'est dégradée. Quelles pistes sont envisageables pour l'améliorer ?

Les conditions de vie des personnes âgées dans les campagnes se sont dégradées parce que les personnes vivent-là depuis longtemps et qu'elles ont vu le nombre de services se réduire. Il y a moins de services publics, moins de tissu de solidarité en provenance des collectivités.

On assiste aujourd'hui à un double mouvement. Il y a une paupérisation des départements – qui ont plus de mal qu'avant à soutenir un public de personnes âgées. Le public âgé doit donc inventer lui-même une nouvelle situation pour s'adapter. C'est à l'homme ou la femme de 85 ans de dessiner la société de la vieillesse. Les collectivités et les décideurs n'ont pas été capables de préparer cette situation. Donc il y a une course entre le vieillissement d'un côté et la capacité – ou non – d'un territoire à s'adapter à cette réalité.

Ce rôle revient en principe à la commune et au département. Mais dans la  réalité ce sont essentiellement les structures associatives – lorsqu'elles sont denses et organisées - qui interviennent pour améliorer la vie quotidienne des personnes âgées. Parfois, ce sont aussi de belles histoires comme par exemple un élu qui a voulu mobiliser autour de ce sujet ou une communauté éducative qui a voulu favoriser le lien entre des écoliers et des personnes âgées autour d'un jardin partagé. Cela demande un volontarisme porté soit par une collectivité – la commune ou le département –, soit par un tissu associatif, soit tout simplement par des individus en position institutionnelle comme le maire ou la directrice d'une école ou des individus qui se regroupent entre eux.

Les nouvelles technologies peuvent aussi jouer un rôle si elles sont mises au service des personnes et qu'on ne demande pas aux personnes d'être à leur service. Elles assurent un véritable rôle de suivi médical – télémédecine - et de sécurisation des personnes – système de téléalarme. Mais il faut prendre garde qu'au prétexte de la technologie on n'en profite pas pour réduire encore la présence humaine. La technologie doit délester l'être humain de certaines actions dont la valeur sociale humaniste n'est pas tellement valorisée pour que cela lui laisse davantage de temps pour les échanges entre personnes.

L'amélioration de la vie quotidienne des personnes âgées en zone rurale passe aussi par la présence humaine, comme par exemple un veilleur de nuit payé par la ville ou le facteur qui passeraient voir si tout va bien. Les mutuelles doivent aussi se mobiliser autour de cette problématique.

Il faut inventer un écosystème territorial qui favorise le bien vivre et une longévité agréable et bienveillante pour toutes les personnes. Cet écosystème sera facteur non seulement de liens mais aussi de dynamique à la fois de technologie et d'emplois.

Réinstallation de commerces, services juridiques, services de santé, etc : comment récréer une vie sociale dans les zones rurales ?

Il serait trop complexe économiquement de recréer les services et les commerces qui ont été supprimés peu à peu des campagnes. En revanche, je pense qu'il est possible de mettre en place des plateformes multiservices dans des lieux comme une petite épicerie, la maison de retraite la plus proche ou les habitats groupés. Il faut parvenir à mutualiser un maximum de services.

Mais ce n'est pas tout : en Nièvre par exemple, une petite troupe de théâtre se déplace de ferme en ferme dans un camion d'alimentation culturel général pour faire de l'animation. Dans le nord, un homme se déplace avec sa camionnette chez les gens pour leur donner des conseils administratifs et juridiques.

La question du territoire ne doit pas être abordée au niveau national, mais dans une logique de proximité. Il y a de très nombreuses petites innovations, des petits projets, des micro-initiatives qui, mis bout à bout, finissent par faire de vraies réponses grâce à une vraie logique économique et une valeur ajoutée humaniste.

Des obstacles nouveaux se dressent pour le "bien vieillir" dans ces zones qui connaissent une désertification et un manque croissant d’infrastructure et de services, notamment en direction des plus âgés.

Observe-t-on des disparités en fonction des régions dans le domaine de la solidarité familiale qui s'exerce vis-à-vis des personnes âgées ?

Il y a des histoires, des cultures qui font que les solidarités familiales ne se développent pas exactement de la même manière au sud ou au nord, dans les villes ou dans les campagnes. Les différences peuvent s'expliquer par le fait que les jeunes sont partis à la ville et que les plus âgés sont restés ou sont revenus. Il y a donc parfois une distance géographique qui peut produire aussi moins de solidarité – bien qu'avec les outils numériques on puisse maintenant pallier un certain nombre de choses.

Selon les régions, mais surtout entre le nord et le sud, on observe des différences culturelles. Il ne s'agit pas tout à fait du même modèle. Les habitudes de vie et l'anthropologie sociale diffèrent. Dans le nord, les gens ont moins bougé. Ce sont des familles qui sont restées ensemble, ce qui crée des solidarités plus évidentes. Il s'agit de personnes qui sont là depuis des générations et qui ont développé le "vivre chez soi", le "vivre dans l'entre soi". Dans le sud, les mobilités sont plus fortes : nombreux sont ceux qui sont venus s'y installer après la retraite et se sont donc éloignés de leurs zones d'amitiés, de leurs liens sociaux et de leur zone familiale. On ne reconstruit pas nécessairement de la même manière à 60 ans les liens sociaux que l'on avait à 20 ans ou 40 ans. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Brexit : en Grande-Bretagne, tout va donc changer pour que rien ne bouge

06.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

07.

Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Koan75
- 22/10/2015 - 22:38
Pas objectif !!
En un mot, il faudrait déjà avoir une couverture internet pour imaginer que c'est un des moyens de rompre l'isolement. Je connais de très nombreux endroits ou l'ADSL ou le mobile ne passent pas du tout.
A quand la couverture des zones blanches ?
Il en parlent tous mais rien ne change. L'ARCEP est à la botte des opérateurs !
De plus, si les campagnes faisaient autant de bruit que les banlieues nous n'en serions pas là....enfin bon, ne pas oublier que les électeurs potentiels du gouvernement actuel sont en banlieue et pas ailleurs. Donc, vous pouvez continuer de rêver mais rien ne changera sans révolte....et ça n'arrivera jamais car les campagnes sont légalistes, elles !!!