En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

05.

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

06.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

07.

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 12 heures 46 min
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 13 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 16 heures 5 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 17 heures 45 min
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 18 heures 9 min
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 18 heures 29 min
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 18 heures 40 min
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 18 heures 50 min
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 21 heures 4 min
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 23 heures 2 min
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 13 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 16 heures 13 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 16 heures 14 min
Couette tueuse
Le mystère de la couette tueuse enfin élucidé !
il y a 17 heures 50 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 18 heures 20 min
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 18 heures 34 min
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 18 heures 43 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 46 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 21 heures 8 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 23 heures 19 min
© D.R.
Erin et Aaron, tels que présentés lors de la première expérience.
© D.R.
Erin et Aaron, tels que présentés lors de la première expérience.
Perceptions au poil

Pourquoi la nudité impacte tant nos cerveaux

Publié le 12 décembre 2011
Selon une étude américaine, une personne qui laisse apparaître des parties de son corps dénudées est automatiquement perçue comme plus à même de ressentir des émotions et de s'y livrer. Et plus elle se vêtit, plus elle donne l'air de savoir se contrôler et de faire des choix rationnels. Explications sur nos tendances à transformer les autres en "objets".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une étude américaine, une personne qui laisse apparaître des parties de son corps dénudées est automatiquement perçue comme plus à même de ressentir des émotions et de s'y livrer. Et plus elle se vêtit, plus elle donne l'air de savoir se contrôler et de faire des choix rationnels. Explications sur nos tendances à transformer les autres en "objets".

La personnalité d'un individu change-t-elle selon que la même personne porte un pull, un débardeur ou apparaît dénudée ? La question semble absurde. Pourtant, en pratique et même si la personne elle-même reste la même quels que soient ses vêtements, c'est ainsi que nous déterminons notre perception des autres.

Une étude menée par une équipe de prestigieux psychologues américains conclut que plus un individu laisse paraître de sa chair, moins il semble à même  de se maîtriser et plus il est enclin à laisser ses émotions le dominer. C’est la conclusion à laquelle sont arrivés  des chercheurs américains des universités de Harvard, Yale, Northeastern et du Maryland.  

Les  scientifiques estiment que l’être humain évalue l’esprit de l’autre via deux dimensions principales. La première est l’agency, qui se comprend comme étant la capacité prêtée à l’autre d’agir, de planifier, de se contrôler lui-même ; la seconde est dite experience, et renvoie à la capacité prêtée à l’autre de ressentir et percevoir des émotions. En somme, ce qui est réfléchi et ce qui est ressenti. Selon les psychologues, ces deux dimensions fonctionnent ensemble, comme une dualité : par exemple, si quelqu’un est perçu comme ayant une forte propension à prendre du plaisir en faisant quelque chose, il sera d’autant plus perçu comme n'étant pas maître de lui-même.

Les capacités à raisonner ou à agir à l'instinct seraient donc opposées l’une à l’autre et s’annuleraient. L’étude estime alors que l’on peut en réalité très facilement attribuer plus de capacité à ressentir ou à penser à la même personne en fonction de l’apparence sous laquelle elle nous est présentée. 

La raison et la morale ou l'instinct et les plaisirs

Ainsi de la première expérience menée : 159 étudiants se sont vus soumettre les photos d’une jeune fille et d’un jeune homme, Erin et Aaron (voir photo ci-dessus), tous deux plutôt séduisants. Les deux premières photos ne révèlent que leur visage. Les deux photos suivantes montrent leur visage et leur torse dénudé, Erin ne portant qu’un soutien-gorge.

Dans les deux cas, la photo d’origine est la même, celle montrant le visage n’étant qu’un gros plan de la photo de base. Six questions étaient posées au panel : en comparaison d’une personne moyenne, les étudiants devaient dire à quel point la jeune fille ou le jeune homme sont capables d'une part de "se contrôler eux-mêmes", "d'avoir un comportement moral", "de planifier" (trois notions qui renvoient à la capacité d’action), et d'autre part de ressentir du "plaisir", de la "faim" et du "désir" (trois notions renvoyant au ressenti).

Le résultat est net : même personne, même expression faciale et même descriptif présenté avec la photo et pourtant une perception très différente. Quand les étudiants ne voient que le visage d’Aaron ou d’Erin, ils les créditent de plus "d’agency", donc de capacité à agir et à se maîtriser. Quand ils voient ce même visage mais également une partie de leurs torses dénudés, les deux sujets des photos sont crédités de plus d’experience, donc de propension à écouter leur instinct plutôt que leur raison.

Entretien d’embauche et site de rencontre

Donc, plus on apparaît dénudé, plus on renvoie l’image d’un être émotif plutôt que rationnel. La seconde expérience confirme cette thèse. Les chercheurs ont présenté deux photos d’une même jeune fille. Sur l’une, elle a l’air sérieux, comme si elle postulait à un emploi. Sur l’autre, elle cherche à mettre en valeur son charme, comme si elle répondait à une annonce d’un site de rencontre.

Les étudiants devaient regarder chaque photo selon deux perspectives différentes. Ils ont estimé que la capacité d’agir de la jeune fille était bien plus élevée lorsqu’elle paraissait sérieuse que lorsqu’elle mettait en avant son charme. Et quand on a demandé au panel à quel point la jeune file avait l’air "sexy", la photo de l’entretien d‘embauche était sensiblement moins convaincante que celle du site de rencontre.

Les autres expériences confirment la tendance. C'est le cas lorsque des photos montrant une dizaine de personnes tour à tour habillées et nues, mais toujours dans la même position, celle-ci variant, selon les personnes, d’une posture neutre ou sexuellement suggestive. Enfin lorsqu’il s’agit de savoir, entre un jeune homme plutôt beau et musclé et un autre au physique moins parfait, lequel est le plus sensible à la douleur : les réponses varient encore en fonction de s’ils sont présentés habillés ou dévêtus (et donc laissent ou non apparaître leur musculature plus ou moins saillante). 

Notre cerveau est-il kantien ou platonicien? 

Cette étude permet d'éclairer un champ philosophique notamment exploré par Kant sur ce qui arrive quand nous regardons un autre corps. Pour Kant, l'attraction sexuelle fait de l'autre un objet d'appétit et dès que cet appétit est satisfait, la personne est rejetée "comme un citron dont aurait pressé tout le jus". En d'autres termes, regarder une personne nue induit une forme d'aveuglement du cerveau. L'autre est transformé en objet, il devient un vecteur de satisfaction plutôt qu'un personne douée de capacité de raisonnement. De quoi expliquer qu'il ait été constaté que dans les pubs, les femmes soient le plus souvent représentées avec un corps attirant quand les hommes sont plus représentés par leurs visages uniquement, ce qui recouvre les rôles sociaux traditionnels attribués aux deux sexes (femmes émotives contre hommes "pensants").

Or l'étude souligne que la réalité est un peu plus compliquée que cette vision de Kant. La nudité n'induit pas que nous regardions l'autre comme un "objet" mais comme un être plus enclin à se laisser aller à ses émotions qu'à penser.

Nous serions donc des dualistes platoniciens puisque Platon considérait que nous avons deux formes d'esprit, l'une pour la pensée et le raisonnement, l'autre pour les émotions et la passion. Ce qui apparaît dans cette étude, c'est à quel point, nous passons de l'un à l'autre de ces modes de fonctionnement du cerveau.

Ces résultats peuvent à la fois paraitre logiques et surprenants. Qui ne penserait pas, au moins inconsciemment, en voyant un bodybuilder, qu’il agit plus à l’instinct qu’à la raison ? Qui ne trouverait pas qu’une femme, portant des habits larges couvrant son corps, a l’air plus à même de raisonner qu’un top model finement vêtue ? Au-delà de l’expérience, l’étude rappelle à quel point l’apparence conditionne les hommes. Et qu’il est parfois bon d’essayer de réfléchir, justement en contrôlant son instinct. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

05.

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

06.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

07.

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
decheval
- 12/12/2011 - 17:57
à corriger
Kant et Platon n'ont jamais tenu les propos qu'on leur prête dans cet article. Platon n'est par exemple pas dualiste. Voir le mythe de la marionnette dans Les Lois.
Mani
- 11/12/2011 - 23:05
Il ferait mieux d'aller
Il ferait mieux d'aller "impacter" ailleurs...
Jean-Francois Morf
- 11/12/2011 - 19:14
Chaque personne imite généralement un personnage marquant:
Le parent critique (CP), le parent nourricier (SD), le professeur (CM), les copains (AT), l'être aimé, et ceux qui nous ont marqués.
CP=Contrôler Prendre, SD=Soutenir Donner, CM=Conserver Maintenir, AT=Adapter Traiter. Cela permet de classer les gens, pour mieux comprendre qui est incompatible avec qui. Un dictateur sera toujours CP, une infirmière sera SD, un comptable sera CM, un diplomate: AT