En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

02.

Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1

03.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

04.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

05.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

06.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

07.

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
light > Media
Accident industriel
Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1
il y a 10 heures 17 min
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 11 heures 43 min
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 12 heures 16 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 14 heures 52 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 15 heures 40 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 17 heures 13 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 18 heures 10 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 18 heures 30 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 18 heures 30 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 18 heures 30 min
pépites > International
Drame
Niger : six touristes français et leurs deux guides tués par des hommes armés
il y a 10 heures 30 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 12 heures 10 sec
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 12 heures 53 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 15 heures 10 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 16 heures 6 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 17 heures 29 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 18 heures 16 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 18 heures 30 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 18 heures 30 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le français ?

il y a 18 heures 31 min
© Reuters
© Reuters
L'abus d'alcool nuit au travail

Les scientifiques basés en Antarctique boivent trop, Washington tente d'y remédier

Publié le 06 octobre 2015
La beauté inspire, mais l'isolement entame le moral. Pour tenir en Antarctique, de nombreux scientifiques, techniciens, cuisiniers et autres conducteurs présents sur les deux bases principales, abusent de l'alcool pour décompresser.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La beauté inspire, mais l'isolement entame le moral. Pour tenir en Antarctique, de nombreux scientifiques, techniciens, cuisiniers et autres conducteurs présents sur les deux bases principales, abusent de l'alcool pour décompresser.

Travailler en Antarctique en fait rêver plus d'un et semble être un métier exaltant.Mais au final, il serait plutôt déprimant d'y être en poste. Et comme il est difficile d'atteindre ce continent et d'en repartir, la plupart des gens y passent des mois. La beauté inspire, mais dans le même temps, l'isolement entame le moral. Ainsi, pour tenir, de nombreux scientifiques, techniciens, cuisiniers et autres conducteurs présents sur les deux bases principales abusent de l'alcool pour décompresser.

Mais comme la saison de recherches débute ce mois-ci, de nouvelles directives sont venues de Washington pour changer ces mauvaises habitudes et mettre un terme à ces comportements. Et pour faire respecter ces décisions, la National Science Foundation réfléchit même à distribuer des éthylotests. Tout s'est accéléré depuis l'an dernier. En 2014, le Bureau de l'Inspecteur général a effectué un audit sur la santé et la sécurité des bases américaines. Le bureau avait un large spectre de travail qui comprenait aussi bien la discipline, la formation des Marshals et les policiers de l'Antarctique. Le rapport a également évoqué l'idée d'utiliser des alcootests pour déterminer si le personnel était apte à travailler.

Les employés de la National Science Foundation ont expliqué aux personnes qui les surveillaient que l'alcool a créé "un comportement imprévisible qui a conduit à des bagarres, des attentats à la pudeur. Des employés réussissent à travailler sous son influence". Mais le vrai problème semblait être un choc des cultures entre les scientifiques dans l'Antarctique et ceux qui y sont sous contrat. Ce fossé entre les scientifiques et les travailleurs contractuels ne date pas d'hier. Ils ont tendance à manger, boire, et se socialiser séparément. "Il y a un très grand écart culturel dans l'Antarctique", explique Philip Broughton, qui a passé l'hiver 2003 au Pôle Sud. Ceux que l'on appelle les "breakers" ont, selon lui "un permis de tuer".Il ajoute : "Il y a peu de conséquences pour ce qu'ils font là-bas."

En effet, les conclusions de l'audit mettent en exergue le fait que les sicentifiques sortent souvent et enfreignent davantage les règles que les entrepreneurs qui font fonctionner les bases. Lors d'une visite du site au pôle Sud, les experts ont découvert un chercheur qui brassait sa propre bière dans l'un des laboratoires scientifiques. Une violation des règles. Mais il est vrai que la station du pôle Sud possède un petit magasin où chacun peut acheter un pack de six bières pour 6 ou 7 dollars. Et à McMurdo, le plus grand sur le continent, dispose de trois bars.

Mais boire sur son lieu de travail ou pendant les heures de travail est interdit, à double titre. Il est également illégal de faire distiller ou brasser des spiritueux sur la base. Ceux qui ont surveillé le travail sur la base, ont souligné que, bien que le chercheur universitaire est rentré chez lui, il a conservé son poste, malgré tout. Une infraction similaire dans une entreprise lambda pourrait amener l'employé à se faire congédier.

Les dirigeants de la NSF basés à Washington disent qu'ils cherchent toujours à savoir si l'envoi de quelques éthylotests à McMurdo (qui abrite environ 1.000 personnes lors de la saison estivale) ou sur la station du Pôle Sud (150 membres du personnel et scientifiques) est une bonne idée, et surtout si elle est légale. Même si le gouvernement américain détient et exploite ces bases-là, l'Antarctiquen'est pas un territoire américain. Ainsi qui serait chargé d'administrer les tests ? L'Antarctique n'a pas de salles d'audience et peu d'avocats.

Mais, la science elle-même ne confirme pas l'efficacité de l'utilisation des éthylotests. En effet, la base du Pôle Sud est située à une altitude égale à celle du sommet d'un haut plateau. Cela rend l'appareil difficile à calibrer. Les dirigeants disent qu'ils souhaitent réduire les problèmes liés à l'alcool, et que les choses ne sont pas aussi grave que les conclusions du rapport le font croire. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Noe-Atka bay
- 07/10/2015 - 15:01
Très intéressant débat
les lois US sont-elles applicables en Antarctique dans de contexte et sans contradiction avec les dispositions du Traité de l'Antarctique ?
jurgio
- 06/10/2015 - 17:52
C'est sûr qu'avec des glaçons dans le verre
on est tenté d'y ajouter du Whisky.