En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

03.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

04.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

07.

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

06.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

06.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 6 heures 59 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 11 heures 37 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 12 heures 26 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 13 heures 3 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 13 heures 41 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 14 heures 18 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 14 heures 47 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 15 heures 27 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 15 heures 48 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 16 heures 14 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 9 heures 57 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 11 heures 50 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 12 heures 47 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 13 heures 19 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 13 heures 55 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 14 heures 36 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 14 heures 50 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 15 heures 45 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 15 heures 54 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 16 heures 16 min
"La nuit de feu", Eric-Emmanuel Schmitt, éditions Albin Michel.
"La nuit de feu", Eric-Emmanuel Schmitt, éditions Albin Michel.
Atlanti-culture

"La nuit de feu" : au secours Blaise !

Publié le 21 septembre 2015
Le titre du dernier livre d'Eric-Emmanuel Schmitt est emprunté à Blaise Pascal. Mais le contenu n'est pas au même niveau...
Christine Geliot-Lallour pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le titre du dernier livre d'Eric-Emmanuel Schmitt est emprunté à Blaise Pascal. Mais le contenu n'est pas au même niveau...

L’auteur

Normalien,philosophe, écrivain contemporain d’une grande notoriété, Eric Emmanuel Schmitt est l’auteur de nombreuses pièces de théâtre, d’essais, de romans, de nouvelles qui lui ont valu les plus beaux succès et les meilleures récompenses. Oscar et la Dame Rose, l’Evangile selon Pilate et la Nuit de Valogne, par exemple, sont aujourd’hui des incontournables de la littérature française contemporaine.

Thème

Eric Emmanuel Schmitt a 28 ans. Il participe en tant que scénariste à un projet de film sur le Père Charles de Foucault et se rend sur les lieux, dans le Hoggar, avec son réalisateur, Gérard (qui n’a pas de nom de famille). Ils partent au désert en voyage organisé, avec un guide et un groupe de touristes. Après quelques jours, Eric Emmanuel est très ému par l’expérience du désert et épuisé par le changement de rythme tant physique que psychologique : il pète les plombs, sème le groupe pour montrer sa joie, et fait une fulgurante expérience de décorporation.

Points forts

1) Quelques très belles pages sur le désert.

2) L’efficacité de l’agence de voyage ! Qu’on me donne l’adresse tout de suite ! Accueil exquis, paysages magnifiques, organisation sans faille, excellente cuisine, mystère du désert, parfum des ambiances ; des partenaires de marche choisis : un astronome et un géologue pour expliquer tout cela … et une prof de maths catholique pour en discuter ; et pour guide, un seigneur du désert bon et beau à mourir...

3) L’excellent bouquet de thèmes : la chaleur, l’effort physique, l’amitié, le partage des idées, le mysticisme, les traces de Charles de Foucault, le désert et le ciel de ses nuits, la Révélation divine, wouaaaah !

Points faibles

1) Le titre. Emprunter à Blaise Pascal le titre de sa révélation divine, datant de 1654, « la Nuit de feu », c’est téméraire ! D’accord, il y a prescription...

2) Manque de simplicité dans l’écriture. Elle ne coule pas, les dialogues manquent de naturel.

3) Manque de simplicité, et en même temps, manque de fond : pour un philosophe de son niveau, pour un écrivain cultivé, Eric Emmanuel Schmitt étonne en nous livrant des pensées et des conversations, notamment sur le problème du mal, qui me rappellent celles de mes copines de collège en classe de troisième.

4) L’occasion manquée d’une belle réflexion sur la vie de Charles de Foucault, sur sa prière et sur ses valeurs. Après son expérience mystique, l’auteur conclut : « Ce que Foucault avait à me dire m’avait été révélé au pied du Mont du Tahat », autrement dit : j’ai vécu la même chose et ce type n’a rien à m’apprendre !!! Et Schmitt préfère nous livrer ses états d’âme et son moi au monde...

Une phrase

Ou plutôt un court extrait: « A l’inverse de l’angoisse, la joie m’avait intégré au monde et mis en face de Dieu. Grace à elle, je ne me sentais plus isolé, étranger, mais fécondé, uni. La force qui tenait le Tout grouillait également en moi … Si l’angoisse m’avait fait trop grand, la joie m’avait ramené à de justes proportions : pas grand par moi-même, plutôt grand par la grandeur qui s’était déposée en moi. L’infini constituait le fond de mon esprit fini, comme un bol qui aurait contenu mon âme »…

En deux mots

Enrichi de son expérience mystique, Eric-Emmanuel Schmitt décrit les conséquences bénéfiques qu’il en tire : d’anxieux, il est devenu durablement joyeux et il a enfin confiance en lui-même, ce qui va lui permettre d’entreprendre sa carrière d’écrivain, une réussite. Il se demande « pourquoi moi ? ». J’aurais préféré qu’il disserte sur « pour quoi faire ? » Pour prier, pour adhérer à une religion ? Aider les gens dans la misère, enseigner la foi ? Visiter les malades ? Faire le bien ? Son Dieu s’apparentant à l’Etre suprême, militer pour rapprocher les religions ? Il a bel et bien écrit par la suite sur le sujet religieux. Mais, pour moi, sa « Nuit de feu » n’est pas son meilleur opus. Si j’ai bien compris, sa rencontre avec Dieu, c’était un super coup de pouce psychologique, un antidépresseur avec effet retard à vie. En tout cas, ça lui a très très bien réussi !

Recommandation

A la rigueurA la rigueur

Informations

"La nuit de feu", Eric-Emmanuel Schmitt, éditions Albin Michel.

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ph.L.
- 21/09/2015 - 14:04
Qui est l'auteur de cette critique?
Personnellement j'ai beaucoup aimé ce livre. Comme quoi, "De gustibus...".
Pour moi c'est un témoignage, pas un roman.
Et le passage d'E.-E. Schmitt à BFM TV pour parler de son livre m'a plu aussi.
Il est vrai que je suis, comme lui semble-t-il, un croyant "ouvert". :-)