En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

04.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

05.

Cette très chère Ségolène Royal

06.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

07.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

ça vient d'être publié
pépites > People
Retraite
Après 50 ans de carrière, le couturier Jean Paul Gaultier dit adieu aux défilés haute couture
il y a 8 heures 3 min
pépites > Politique
Luanda Leaks
La femme "la plus riche d'Afrique" rattrapée par la justice
il y a 9 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

"L’Abominable", de Dan Simmons: Sur les flancs glacés de l’Everest, une aventure à donner le vertige !

il y a 12 heures 57 min
décryptage > Société
Intrusions à tous les étages

Bestiaire révolutionnaire et autodafés de pacotille

il y a 13 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
Voeux
Nicolas Sarkozy dénonce le climat de "violence" qui règne en France
il y a 14 heures 24 min
décryptage > Politique
Interview

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

il y a 15 heures 12 min
décryptage > Economie
Point de vue

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

il y a 16 heures 23 min
décryptage > Economie
Trompe l’oeil

Pourquoi le classement Oxfam sur la concentration des richesses entre les mains de milliardaires ne nous dit quasiment rien de la réalité de celle des pauvres

il y a 16 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

Eva, une aventure de Lorenzo Falco d' Arturo Pérez-Reverte: un second chapitre des aventures de Falco, qui rachète le premier !

il y a 1 jour 7 heures
pépite vidéo > People
L'adieu du Prince
Harry l'affirme: il n'avait "pas le choix" que de partir
il y a 1 jour 8 heures
pépites > Politique
Présidentielle 2020
Marine Le Pen opposée d'accord pour travailler avec Nicolas Dupont-Aignan mais sans primaire
il y a 8 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Ménopause", livret d'Alexandra Cismondi, Parodies de chansons et mise en scène d'Alex Goude : Pas de pause pour "Ménopause" qui est prolongé à la Gaité, par Anne-Marie Joire-Noulens

il y a 12 heures 39 min
décryptage > Politique
Coup de froid

Cette très chère Ségolène Royal

il y a 13 heures 22 min
décryptage > Politique
Critique

Pourquoi nous devons sérieusement parler de la Chine

il y a 14 heures 8 min
décryptage > Société
PMA ou GPA: c’est au choix

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

il y a 14 heures 48 min
décryptage > Economie
Faux-semblant

Choose France : voilà pourquoi l’attractivité de l’Hexagone n’a que très peu à voir avec la manière dont le pays est gouverné

il y a 15 heures 47 min
décryptage > Economie
Davos 2020

Ce que les grandes entreprises pourraient réellement faire pour enfin se mettre au vert... et sans gadget

il y a 16 heures 37 min
décryptage > Santé
Poumons en danger

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

il y a 17 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Où bat le cœur du monde" de Philippe Hayat: Quand le jazz fait parler les muets, un roman intense, rythmé, syncopé...

il y a 1 jour 7 heures
pépites > Social
Enfants en danger
Les nouvelles failles de l'Aide sociale à l'enfance
il y a 1 jour 8 heures
© https://www.flickr.com/photos/shelbychicago/4466548524
L’usage des mots en "-phobie" inonde les médias.
© https://www.flickr.com/photos/shelbychicago/4466548524
L’usage des mots en "-phobie" inonde les médias.
Peur du vide

Pourquoi la phobophobie est la seule phobie que nous devrions nous autoriser dans le débat public

Publié le 15 septembre 2015
Utilisé pour décrire quelqu'un qui n'aime pas une pratique religieuse ou sexuelle sans raison, par dégoût ou ignorance, le suffixe "-phobie" est une vieille tactique rhétorique qui vise à neutraliser esprit critique et discernement.
Membre de l'Institut, professeur de philosophie à l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne et à la Ludwig-Maximilians-Universitat de Munich, Rémi Brague est l'auteur de nombreux essais dont Europe, la voie romaine (1992), la Sagesse du monde ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rémi Brague
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Membre de l'Institut, professeur de philosophie à l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne et à la Ludwig-Maximilians-Universitat de Munich, Rémi Brague est l'auteur de nombreux essais dont Europe, la voie romaine (1992), la Sagesse du monde ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Utilisé pour décrire quelqu'un qui n'aime pas une pratique religieuse ou sexuelle sans raison, par dégoût ou ignorance, le suffixe "-phobie" est une vieille tactique rhétorique qui vise à neutraliser esprit critique et discernement.

L’usage de mots avec suffixe en "phobie" connaît depuis quelques années une inflation qu’il me semble intéressant d’étudier. Phobos veut dire en grec "peur". Les psychiatres utilisent le suffixe qui en dérive pour nommer des craintes irraisonnées et irrépressibles : celle des espaces confinés, dite "claustrophobie" ou au contraire celle de la foule, qu’on appelle "agoraphobie". Symétriquement, ils se servent du grec philia pour nommer des attirances malsaines comme la nécrophilie ou la zoophilie.

>>> Lire également : Ce chantage à l'islamophobie dont la France et l'Europe doivent à tout prix se libérer pour faire face à la crise des migrants

Aujourd’hui, l’usage des mots en "phobie" a rompu ses digues et inonde les médias. Les deux les plus usités, jusqu’à la nausée, sont incontestablement "homophobie" puis, plus récemment,  "islamophobie". On a vu apparaître, dans le même contexte religieux, des termes apparentés comme "judéophobie", que j’ai pour ma part découvert comme titre d’un ouvrage de P. A. Taguieff paru en 2002, voire "christianophobie", risqué en 2003 par un juif observant, le juriste Joseph H. Weiler. Mais leur écho médiatique n’est pas comparable, de très loin, à celui des deux exemples déjà cités.

A quoi servent de tels mots ? Il y a là une tactique ancienne et éprouvée, même avant que l’on élargisse l’usage de ce si efficace suffixe. Qu’on se rappelle l’état de l’Europe, et de la France en particulier à l’époque de l’Union Soviétique, et même alors que son numéro 1 était Staline. On avait bien sûr le droit de ne pas être communiste. Mais on n’avait pas celui de critiquer l’URSS, ou le Parti de son pays. Celui qui s’y risquait était aussitôt étiqueté "anticommuniste". Or, Sartre l’a dit en 1961 : "un anticommuniste est un chien" (Situation IV, p. 248). Ce monstre enragé était en effet censé être dévoré de haine : contre les communistes, contre les pays appelés ainsi, contre les partis qui les gouvernent et leurs dirigeants, contre le "marxisme". Sans la moindre raison, bien sûr…

Les mots brandis ont changé, la tactique est restée la même. Parler de "phobie" est une tactique de terreur et d’intimidation. Elle suggère que l’on n’aime pas telle pratique sexuelle ou religieuse sans raison aucune, par dégoût, par ignorance, par bêtise, par "intolérance". Elle sert à interdire l’esprit critique, c’est-à-dire, pour rester au grec, celui qui pratique le discernement. Quelles distinctions s’empêche-t-on de pratiquer, de la sorte ? J’en vois trois, fort évidentes. D’abord celle qui permet de séparer le bon du mauvais, pour garder l’un et éviter l’autre. Mais aussi celle qu’il faut observer entre les personnes, toujours respectables, et leurs pratiques et leurs demandes. Enfin, la différence de niveau qui sépare la répugnance instinctive du rejet mûrement réfléchi et argumenté.  

Imaginons ce que donnerait un tel procédé dans le cas du tabac. Les médecins et les statisticiens disent que son usage augmente les chances d’attraper, mettons, un cancer du poumon ou de la vessie, bref que le tabac entraîne tout ce que l’on imprime maintenant sur les paquets de cigarettes. Pourquoi ne pas les taxer, et avec eux l’Etat qui interdit de fumer dans les lieux publics, de "fumophobie" ?

Mais quels sont les meilleurs amis des fumeurs ? Ceux qui les rassurent sur le caractère anodin du tabac, les flattent sur leur bonne santé — et qui d’ailleurs, heureuse coïncidence, fabriquent et vendent des cigarettes ? Ou ne serait-ce pas plutôt ceux qui les mettent en garde contre les conséquences éventuelles de la tabagie ? Et donc les ennemis du tabac ?

On serait donc bien inspiré de s’abstenir des mots qui se terminent en "-phobie", voire d’inscrire dessus, dans les couleurs des faire-part de décès : "nuit gravement à la pensée".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

04.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

05.

Cette très chère Ségolène Royal

06.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

07.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JG
- 17/09/2015 - 08:53
@Bulldozer et remi Brague
Nous aimerions que les musulmans eux-mêmes critiquent l'islam comme avant eux les chrétiens ont su le faire, par l'exégèse de la Bible, cela nous éviterait effectivement de dire des bêtises sans savoir.....mais il paraît qu'un obscur calife il y a quelques siècles a déclaré que le Coran était la parole directe de Dieu et que personne n'avait le droit d'en faire l'exégèse....
Pour Mr Brague : agoraphobie = peur des grands espaces et non pas peur de la foule....même s'il y a parfois foule dans les grands espaces ;-)) (merci pour votre remarquable article!!)
Bulldozer
- 16/09/2015 - 07:58
Ben tiens
D'ailleurs certains n'ont que ça à faire, appliquer leur "esprit critique" à une religion, toujours la même, partout, tout le temps. Mais ça n'a rien à voir avec de l'aversion ou de la peur, c'est de l'esprit critique on vous dit. Il n'y a qu'à voir le niveau de l'esprit critique dans les commentaires et tribunes islamophobes (oups !) d'Atlantico pour se rendre compte qu'on a affaire à de véritables amoureux de Descartes et d'Épicure, et pas du tout de bon gros xénophobes identitaires tout ce qu'il y a de plus ordinaire et grossier.
Anouman
- 15/09/2015 - 21:45
Amusant
Mais pour le tabac, dont je ne conteste pas les risques on peut parler de fumophobie ambiante, sans conteste chez certains, et pire encore l'autophobie des ligues de vertu routière qui elles, relèvent de la pure religion.