En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

02.

Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin

03.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

04.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

05.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

06.

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

01.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Enfin ?
Jean-Paul Delevoye démissionne
il y a 1 heure 33 min
Un EHPAD en folie !
Var : un strip-tease dans une maison de retraite fait d’heureux résidents
il y a 3 heures 24 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La victoire des Conservateurs de Boris Johnson: conjoncturelle ou structurelle ?

il y a 5 heures 9 min
décryptage > Media
On va où là ?

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

il y a 7 heures 50 min
décryptage > Economie
Bonne année !

Jerome Powell à la Fed et Christine Lagarde à la BCE nous souhaitent une bonne année 2020. Et voilà comment ils comptent nous la garantir

il y a 7 heures 58 min
décryptage > Santé
App santé

Grève : si vous marchez jusqu’au bureau, attention, vous pourriez devenir addicts au sport

il y a 8 heures 40 min
décryptage > Politique
A court ou long terme ?

Grèves : la semaine du tournant sur les retraites ?

il y a 8 heures 59 min
pépites > Défense
"Bring the soldiers back home"
Les Etats-Unis s’apprêteraient à retirer 4.000 soldats d'Afghanistan
il y a 11 heures 28 min
light > Culture
Actrice mythique
Disparition d’Anna Karina, l’icône de la Nouvelle Vague, à l’âge de 79 ans
il y a 12 heures 41 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Mars : de la glace détectée à 2,5 cm seulement sous la surface ; Science décalée : on boit plus d’alcool dans les pays froids et sombres
il y a 14 heures 31 min
pépite vidéo > Politique
Grève contre la réforme des retraites
Bruno Le Maire : "tous les trains doivent circuler"
il y a 1 heure 54 min
décryptage > Social
SOS

SOS modèle social français en danger ? 2 doigts de raison, une dose de névrose collective

il y a 4 heures 53 min
décryptage > Politique
(Petite) guerre ?

Sites miroir : la guerre (sans espoir) du gouvernement contre l’internet français continu

il y a 7 heures 45 min
décryptage > Economie
Fibre sociale ?

Boris Johnson, l’homme qui voulait rendre une fibre sociale aux Conservateurs

il y a 7 heures 54 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
IA : pourquoi nous devrions songer à restreindre sérieusement les techniques de détection des émotions
il y a 8 heures 31 min
décryptage > Politique
Toxique ?

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

il y a 8 heures 56 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

il y a 9 heures 32 sec
light > Justice
Triste nouvelle
Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin
il y a 12 heures 4 min
pépite vidéo > France
Emotion
Clémence Botino, Miss Guadeloupe, a été élue Miss France 2020
il y a 13 heures 38 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La Silicon Valley chinoise : Shenzhen, la ville d'adoption de Huaweï, véritable atout pour l'innovation, la stratégie et le rayonnement mondial de l'entreprise

il y a 16 heures 55 min
© Reuters
Depuis 2013, il se vend plus de prosecco que de champagne dans le monde.
© Reuters
Depuis 2013, il se vend plus de prosecco que de champagne dans le monde.
Concurrence

Prosecco : la nouvelle folie des apéros italiens est-elle une menace pour les producteurs de champagne ?

Publié le 25 août 2015
Depuis 2013, il se vend plus de prosecco que de champagne dans le monde. Une pénurie de cet alcool italien est même envisagée avant la fin de l'année, suivant l'état des récoltes.
Fabrizio Bucella est professeur des Universités (Université Libre de Bruxelles), physicien, docteur en Sciences et sommelier. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fabrizio Bucella
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fabrizio Bucella est professeur des Universités (Université Libre de Bruxelles), physicien, docteur en Sciences et sommelier. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis 2013, il se vend plus de prosecco que de champagne dans le monde. Une pénurie de cet alcool italien est même envisagée avant la fin de l'année, suivant l'état des récoltes.

Atlantico : Comment expliquer le succès du prosecco en France, vin blanc pétillant italien ? Est-ce dû au prix du prosecco plus abordable que le champagne ?

Fabrizio Bucella : En effet, selon une étude de l'Observatoire italien du vin, l'année dernière, 307 millions de bouteilles de prosecco se sont vendues contre 304 millions de champagne. Il faut donc d'abord relativiser. Il y a un dépassement en termes de volumes, mais cela se joue à peu. Ce qui est important à noter est la tendance lourde, non négligeable, puisque d'année en année il se vend plus de prosecco. Mais en valeur, entre prosecco et champagne, cela n'a rien à voir, le marché en valeurs est bien entendu favorable au champagne. Le prosecco est un vin blanc pétillant de la région italienne de Vénétie et son marketing est efficace. Un certain nombre de marques de prosecco sont la propriété de grands groupes, ayant une force de frappe importante.

Il faut noter que ce qui explique cette tendance, c'est avant tout les tendances du marché qui sont très différentes. La vision du marché du champagne n'est pas d'augmenter indéfiniment la production, d'étendre les appellations facilement, mais de mieux valoriser la bouteille, c'est-à-dire conserver caractère luxueux du produit. Quant au prosecco, il s'agit clairement d'un marché de volumes. Prenons un peu de distance avec ce phénomène, il se vend par exemple 5 fois plus de cava que de prosecco en France !

Quels sont les profils d'amateurs de champagne et ceux de prosecco ?

Beaucoup d'études ont été faites  à ce sujet, notamment en France. Ce n'est pas forcément le profil mais la situation qui diffère. La même personne peut boire du champagne dans certains moments et dans d'autres du prosecco. Certains boivent d'ailleurs ce vin blanc italien sans le savoir, dans des cocktails comme le spritz ou un bellini. Le prosecco est une boisson très peu formelle, de partage et de convivialité, à l'image du rosé.

Au Royaume-Uni, les ventes de prosecco ont bondi de 72%  en un an pour atteindre 338,6 millions de livres soit 479 millions d'euros. Celles de champagne ont certes, modestement progressé de 1,2% sur la même période, mais reste en deçà du mousseux italien avec 250 millions de livres soit 353 millions d'euros en termes de ventes. Dans quelle mesure le prosecco peut-il être une menace pour les producteurs français de champagne ?

Il n'y a aucune menace. Ce n'est pas le même terrain, ce n'est pas le même produit, pas la même fabrication. Le champagne ne va pas être remplacé par le prosecco demain, cela me semble évident. Par contre, le prosecco peut être un concurrent quelque peu gênant pour les crémants. Ces derniers sont justement en dessous des 10 euros, alors que le segment de prix du champagne  est au-dessus de 15 euros. Il va falloir observer si cette mode du prosecco va augmenter de manière globale la consommation de vins effervescents en France – sans consommer donc moins de crémants - , ou si au contraire, le consommateur va vouloir changer et boire un alcool qui a le goût de l'Italie. Il est trop tôt pour le dire aujourd'hui.

Comme je l'expliquais plus haut, le prosecco  bénéficie d'une image décontractée, détendue. On propose ainsi naturellement de le mixer ce qui est difficilement envisageable avec le crémant. C'est novateur, bien que le produit ait plusieurs centaines d'années cela apporte une fraicheur dans un univers viticole plutôt traditionnel. Un consommateur jeune, urbain, féminin y est assez sensible.

Vins rosés italiens, Spritz, Aperol… Les alcools italiens ont le vent en poupe en France notamment. Pourquoi ? D'autres alcools français sont-ils menacés ?

En matière de vin rosé, la population française est une énorme consommatrice, bien plus que de vin blanc ! Et la France n'a pas assez de vin rosé puisque 22% des vins rosés importés arrivent en France, la France consommant 37% de la production mondiale de vin rosé. On importe des rosés d'entrée de gamme ou de complément de gamme essentiellement. Ces rosés ne sont donc pas forcément en conflit avec la production française de certaines régions.

Avec les alcools, autres que bière et vin, les histoires à succès ne sont pas toujours considérées dans notre pays. La très belle production de cognac est peu reconnue, pour beaucoup en France c'est un produit ringard alors qu'outre Atlantique on en est friand, c'est tendance.

Ces apéritifs italiens font partie d'un effet de mode, cela touche d'autres pays que la France, et ce n'est pas forcément au détriment de la production des alcools locaux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

02.

Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin

03.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

04.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

05.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

06.

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

01.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jmpbea
- 25/08/2015 - 13:42
Le champagne est totalement sur-évalué...
Un champagne coûte 5 euros, il y a entre 5 et 10 euros de marketing (voire beaucoup plus) pour les marques et 5 à 10 euros de marge brute.(voire beaucoup plus)...les champagnes courants se vendent donc entre 15 et 20 euros et les soit disant grandes marques à partir de 25/30 euros vers beaucoup plus....le seul avantage des producteurs importants est qu'ils peuvent capitaliser les bonnes cuvées pour faire des mélanges supposés garantir une qualité constante...à l'acheteur de goûter, tester, et ne pas se faire gruger, sauf s'il accorde plus de valeur à la marque qu'à son palais....