En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
light > Culture
7e art
"Soumission" : le roman de Michel Houellebecq sera bientôt adapté au cinéma par le réalisateur Guillaume Nicloux
il y a 13 min 51 sec
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 1 heure 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 3 heures 16 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 3 heures 39 min
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 4 heures 35 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 5 heures 57 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 7 heures 24 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 8 heures 29 min
décryptage > Europe
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

il y a 9 heures 6 min
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 22 heures 34 min
pépites > Justice
Affaire Griveaux
Piotr Pavlenski indique être à l'origine du vol des vidéos sur l'ordinateur d'Alexandra de Taddeo
il y a 1 heure 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 2 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 3 heures 24 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 4 heures 58 sec
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 5 heures 39 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 6 heures 25 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 7 heures 54 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Société
Divisions

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 heures 48 min
© Reuters
Les Hommes consomment de plus en plus de viande.
© Reuters
Les Hommes consomment de plus en plus de viande.
Faux-filets

Steaks 3D ou in vitro, tout savoir sur la viande que nous mangerons en 2050

Publié le 19 août 2015
Alors que 97% des Hommes consomment de plus en plus de viande, notre système de production est à bout de souffle. Les scientifiques travaillent à trouver des solutions pour satisfaire notre consommation.
Bruno Parmentier est ingénieur de l’école de Mines et économiste. Il a dirigé pendant dix ans l’Ecole supérieure d’agronomie d’Angers (ESA). Il est également l’auteur de livres sur les enjeux alimentaires :  Faim zéro, Manger tous et bien et Nourrir l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Parmentier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Parmentier est ingénieur de l’école de Mines et économiste. Il a dirigé pendant dix ans l’Ecole supérieure d’agronomie d’Angers (ESA). Il est également l’auteur de livres sur les enjeux alimentaires :  Faim zéro, Manger tous et bien et Nourrir l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que 97% des Hommes consomment de plus en plus de viande, notre système de production est à bout de souffle. Les scientifiques travaillent à trouver des solutions pour satisfaire notre consommation.

Atlantico: Afin de répondre à une demande mondiale de viande toujours croissante , des nouvelles solutions apparaissent comme l'impression de la viande en 3D, la viande in vitro, les pilules… Ces alternatives sont-elles crédibles ? Quelles sont-elles ? Comment sont-elles réalisées ?

Bruno Parmentier : Nous allons vivre une époque formidable, ébouriffante, en matière de découverte scientifique dans le domaine de la biologie ! Nous n'avons encore rien vu avec la fécondation in vitro, le clonage de quelques animaux, les premiers OGM végétaux, la nourriture en poudre ou en pilules ou encore la première viande garantie sans animal… la fin du siècle précédent a été bouleversé par le silicium, élément de base des ordinateurs, le début de celui-ci le sera davantage encore par les sciences de la vie.

Demain, les femmes (riches) se fatigueront-elles encore à porter des enfants, ou bien utiliseront-elles les services d’utérus artificiels ? Choisira-t-on le sexe, la taille, la couleur des yeux, des cheveux et de la peau, le quotient intellectuel, les capacités artistiques, les résistances aux maladies de ses enfants ? Clonerons-nous des prix Nobel et des vainqueurs du Tour de France ? Au-delà des animaux d’élevage, qui seront tous munis de puces, aurons-nous nous aussi des puces dans le cerveau, pour pouvoir communiquer directement avec les machines ? Chaque riche fera-t-il élever son porc adapté à ses gènes pour lui servir de réserve d'organes en cas de pépins de santé (auquel cas, pour le coup, la filière porc telle qu’on la connaît actuellement sera terminée) ?

En quoi ces produits peuvent ils présenter une source de risques pour la santé ?

Je n’y crois pas ! Il ne suffit pas qu’un aliment existe, il faut aussi pouvoir le penser avant d’accepter de le manger. Sinon nous mangerions tous des chiens et des chats, animaux qui, comme chacun sait sont parfaitement comestibles, et qui ont d'ailleurs été mangé souvent dans des situations extrêmes de famine… Sans compter l'anthropophagie : je ne doute pas une seconde qu'une grillade de cuisse de jeune fille puisse être savoureuse… On voit bien que progressivement les boucheries chevalines ont pratiquement disparues en France, depuis que le cheval est devenu un compagnon de loisir, un « ami » et non plus un futur « rôti », d’où l’ampleur du scandale avec l’épisode de la lasagne au cheval roumain, si ça avait été du mouton grec, on n’en aurait pas autant parlé.

Prenons un peu de recul : dans un pays riche comme la France, on ne veut déjà pas manger de maïs contenant un gène extérieur, que mange pourtant quotidiennement et impunément des millions d’américains, quelle confiance aurons-nous dans de la viande sans animal ? Et dans les pays pauvres, où les gens n'ont pas les moyens de se payer de temps en temps de la viande, qui va croire qu'on va résoudre le problème de la faim avec une production de nourriture ultra technologique ? Il n’y aura pas de hamburgers de synthèse pour les affamés d’Haïti, de Somalie ou du Bangladesh !

Notons bien que de la viande sans animal existe déjà, et de façon nettement plus naturelle, par exemple le steak de soja ! Le vrai concurrent de la protéine animale, c’est évidemment la protéine végétale, éventuellement accommodée à la manière de la viande pour qu’elle en ait le goût. La pâte énergétique pour vaincre la faim et renutrir provisoirement les enfants affamés, oui, mais à base de de lait et d’arachide bourrée de vitamines et d’éléments minéraux, comme le Plumpy’nut qui a révolutionné l’action des humanitaires. Mais une fois sauvés, ces enfants repassent évidemment au riz ou au manioc !

Afin de faire face à cette hausse de la demande, des solutions plus classiques sont-elles envisageables ? La production naturelle est elle vouée à être insuffisante par rapport à la demande ?

L'homme joue avec le feu en la matière ! Il serait bien étonnant qu'il n'y ait pas un jour un gros problème de santé publique issu d’une expérimentation biologique plus hasardeuse que les autres… Comme il y en a déjà eu avec la chimie par exemple. Mais le pire n'est pas certain non plus, et nos sociétés européennes, riches et apeurées, de plus en plus accrochées à un principe de précaution paralysant, risquent surtout de se faire rapidement doubler par des sociétés moins regardantes !

Certains pourront se réjouir des découvertes des sciences « dures », et en particulier biologiques, mais on peut aussi voir que ces avancées, qui concernent la vie, concernent également le plus profond de notre culture humaine et interrogent en tout premier lieu les sciences « molles », à commencer par la philosophie : qu’est-ce que l’homme ? Qu’est-ce qu’un sexe, une génération, une espèce, etc. ? A-t-on le droit de croiser les espèces, y compris des espèces animales avec des espèces végétales, ou de cloner des animaux, et a fortiori des humains ? Les questions seront de plus en plus nombreuses, et ce n’est pas parce qu’il se trouvera toujours un irresponsable pour tout essayer, et des intérêts économiques pour les commercialiser qu’il faut accepter la mise en péril les fondements de notre humanité. En la matière, le risque de perdre son âme est au moins aussi important que celui de perdre son corps.

Pour les scientifiques, leur arrivée sur le marché semble proch Certains d'entre eux citent 2025 pour la commercialisation des premiers carpaccios de bœuf in vitro. En attendant, le coût de production d'un steak in vitro est actuellement de 290 000 euros. Une production à grande échelle est elle réellement possible ?

Il est plus qu'urgent que, dans nos pays où l'on mange beaucoup trop de viande et de lait, on passe à une consommation plus raisonnable. Il va se passer la même évolution qu'on a observée sur le vin : en l'espace de 40 ans, la consommation a été divisée par trois, mais dorénavant, il n'y a plus de « piquette » ni de « gros rouge qui tâche », mais seulement du bon et du très bon vin, payés beaucoup plus cher. En France, dans quelques décennies, on mangera très probablement moins de viande et moins de lait, mais pratiquement plus que de la viande de qualité labellisée, que, j'espère, on sera prêt à payer sensiblement plus cher pour que les éleveurs puissants en vivre et qu'il y ait encore un élevage en France (et l'actualité nous montre en ce moment qu'il se peut très bien qu'un jour il n'y est plus du tout d'élevage de porcs dans notre pays).

En revanche, dans les pays dits émergents, et les pays pauvres, la demande de produits animaux va continuer à exploser au fur et à mesure que s’y développent les classes moyennes. On est donc en face de très gros problème d'allocation des ressources, car on va avoir de plus en plus de mal à produire suffisamment de céréales et de soja pour nourrir ces milliards d'animaux, alors que les ressources de base permettant de le faire, et en particulier la terre, l’eau, l'énergie et les engrais, commencent à s'épuiser. Il est probable qu'on privilégiera donc les animaux dont le rendement dans la transformation de la nourriture en protéines animales sera le meilleur : en particulier la volaille, puis les animaux à sang froid comme des insectes ou des crevettes tropicales d'élevage.

Mais aussi on reviendra de façon plus importante aux associations historiques d’aliments qui ont soutenu les grandes civilisations et leur ont permis de survivre, en particulier les associations de céréales et de légumineuses : le riz et soja, riz et haricot, maïs et haricots, couscous et pois chiche, etc.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires