En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon le JDD, Pavlenski aurait poignardé deux personnes au Nouvel An de Juan Branco

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

04.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

05.

Le coronavirus, danger massif pour la zone euro

06.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

07.

Cette guerre mondiale qui pourrait voir le jour dans l’Arctique

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

04.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

05.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

06.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

ça vient d'être publié
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 20 min 34 sec
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 1 heure 31 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 2 heures 13 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 3 heures 23 min
pépites > Justice
Coupure de courant
Le PDG d'EDF annonce avoir déposé "entre 80 et 90" plaintes pour des coupures intempestives
il y a 19 heures 24 min
light > Sport
Biathlon
Emilien Jacaquelin champion du Monde de poursuite
il y a 20 heures 8 min
pépites > Faits divers
Déboires d'arrière cuisine
Selon le JDD, Pavlenski aurait poignardé deux personnes au Nouvel An de Juan Branco
il y a 20 heures 56 min
pépites > Justice
Conséquences
Affaire Griveaux : Piotr Pavlenski et sa compagne en garde à vue
il y a 22 heures 40 min
décryptage > Economie
Vidéo Betbeze

Bourse, le coronavirus est derrière nous

il y a 23 heures 22 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

il y a 1 jour 11 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 1 heure 10 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 1 heure 47 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Politique
Grève

Grève dans les transports : que reste-t-il vraiment sur la réforme des retraites ?

il y a 3 heures 46 min
pépites > Politique
Municipales
Agnès Buzyn sera la tête de liste LREM à Paris
il y a 19 heures 59 min
pépite vidéo > Sport
Système D
Confiné à cause du coronavirus, il court un marathon... dans son salon
il y a 20 heures 27 min
décryptage > Politique
Il a besoin d’une boussole...

Macron se plaît à déplorer « l'affaiblissement de l’Occident ». Mais connaît-il seulement le sens de ces mots?

il y a 21 heures 52 min
décryptage > International
Poker

Les Etats-Unis et "l'art" incertain de la dissuasion nucléaire

il y a 23 heures 6 min
rendez-vous > Culture
Atlantico Lettres
Soif de père
il y a 23 heures 57 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Comment le mauvais traitement médiatique de l’information scientifique pollue le débat sur le glyphosate et menace l’avenir de l’agriculture

il y a 1 jour 12 min
© Reuters
Trop de solitude peut avoir un impact sur votre cerveau.
© Reuters
Trop de solitude peut avoir un impact sur votre cerveau.
Robinson Crusoé

Comment la solitude peut durablement avoir un impact sur votre cerveau

Publié le 11 août 2015
La solitude n'est pas juste une pathologie sociale, il est désormais avéré qu'elle a des effets sur le cerveau. Un isolement chronique ou prolongé provoque des modifications durables sur la façon dont on perçoit les choses. Ainsi, les gens qui vivent isolés sont plus réactifs aux menaces dites "sociales" comme le rejet de l'autre.
Philippe Vernier est Directeur de Recherche au Centre national de la recherche scientifique, et est le directeur de l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay (CNRS Université Paris Sud).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Vernier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Vernier est Directeur de Recherche au Centre national de la recherche scientifique, et est le directeur de l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay (CNRS Université Paris Sud).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La solitude n'est pas juste une pathologie sociale, il est désormais avéré qu'elle a des effets sur le cerveau. Un isolement chronique ou prolongé provoque des modifications durables sur la façon dont on perçoit les choses. Ainsi, les gens qui vivent isolés sont plus réactifs aux menaces dites "sociales" comme le rejet de l'autre.

Atlantico : D’après des chercheurs de l’université de Chicago, la solitude chronique pourrait avoir une influence sur la construction du cerveau. Comment l’interaction sociale (ou l’absence d’interaction) influe-t-elle sur notre cerveau ? Quels sont les mécanismes concernés ?

Philippe Vernier : L’espèce humaine est éminemment sociale. Une grande partie des fonctions cérébrales dites “cognitives“ sont dévolues aux interactions que chacun d’entre nous entretient en permanence avec sa famille, ses proches, ses collègues de travail et tout ceux que nous rencontrons, même brièvement. Au cours de la petite enfance et jusqu’à la fin de l’adolescence, le cerveau se construit en interaction avec l’environnement direct et en particulier grâce aux relations avec les autres. Pendant cette période critique du développement du cerveau, la qualité des interactions avec les autres -famille, enseignants, personnes proches ou plus lointaines- influence considérablement la manière dont les régions cérébrales impliquées dans ces fonctions sociales se construisent, établissent des connexions les unes avec les autres. Des capacités aussi importantes que le langage, le calcul, l’élaboration du soi, de sa personnalité, la reconnaissances des émotions chez les autres, certaines formes de mémoire, la motivation, dépendent largement de la façon dont les relations avec cet environnement social s’établissent et se déroulent. Le fait d’apprendre et d’être éduqué par une personne est irremplaçable, en raison de l’attention et de la motivation que suscite la relation avec autrui. Les interactions entre personnes sont très rapides, facilement modifiables et adaptables en fonction des circonstances, des réactions de chacun, ce que ne peuvent pas bien faire les supports d’apprentissage inertes ou stéréotypés (livres, écrans…etc). Ceci a été bien démontré chez les adolescents par exemple, chez qui l’apprentissage avec un enseignant est plus rapide et plus efficace que l’apprentissage avec un écran vidéo. Même chez l’adulte, la qualité et la quantité des interactions sociales continuent d’influencer le fonctionnement du cerveau et la plasticité cérébrale reste grande.

De ce fait, d’un point de vue neurologique, la solitude peut-elle être considérée comme dangereuse ? Quels sont les risques à demeurer seul trop longtemps ?

La solitude prolongée n’est pas une situation normale pour l’espèce humaine, et comme nous venons de le dire, elle est une source supplémentaire de stress et de sentiment négatif de soi même et d’autrui. Sur le plan épidémiologique, la solitude tend à diminuer la qualité du sommeil, de l’apprentissage, mais aussi la qualité des réponses immunitaires et donc la résistance aux infections. Elle favorise l’augmentation de la pression artérielle, la survenue des dépressions, et elle est associée à une mortalité plus précoce. Mais les psychologues et les psychiatres ont également mis en évidence que certains individus souffrent d’un sentiment de solitude, même si objectivement leur vie sociale est raisonnablement riche. Les conséquences négatives sont très proches de celle de la solitude objective, et il est important de le détecter et de le prendre en charge. Les chercheurs de l’Université de Chicago ont montré que les personnes souffrant de solitude percevaient de façon plus rapide et plus intense que les autres les sentiments négatifs, les mots ou les choses désagréables, ce qui tend à augmenter leur anxiété et à favoriser la survenue de dépression par exemple. 

Chaque personne ne vit pas l’expérience de la solitude de la même façon. Peut-on vraiment quantifier ce genre de chose, ainsi que son impact sur la construction cérébrale ?

Il existe effectivement une certaine inégalité devant la solitude, et comme nous venons de le dire certaines personnes sont plus susceptibles que d’autres à ce sentiment. Mais cette pathologie est de connaissance trop récente pour que l’on puisse véritablement savoir s’il existe des formes plus sévères que d’autres de ce sentiment de solitude, et jusqu’à quel point ses conséquences sont négatives. Cependant, les chercheurs de l’Université de Chicago ont montré aussi que certaines personnes souffrant de ce sentiment de solitude, ne perçoivent pas bien les encouragements ou les réponses favorables de leur environnement, ce qui tend à les isoler encore plus. Comme nous l’avions schématiquement expliqué, la qualité des relations avec la famille proche et tout l’environnement social influence considérablement la façon dont le cerveau se construit, apprend, et permettra ensuite d’élaborer les comportements socialement adaptés et appropriés pour chacun d’entre nous. Il est d’ailleurs très probable que le manque d’interactions sociales dans l’enfance favorise ce sentiment de solitude chez l’adulte.

Si le fait d’être seul ou entouré a une influence sur la construction personnelle, faut-il s’attendre à voir l’espèce évoluer, à l’heure ou les contacts virtuels se multiplient, parfois au détriment des contacts humains ?

Non, il est très improbable que l’accroissement des interactions virtuelles, par écrans interposés, modifie la construction du cerveau humain, au point que celui de toute l’espèce humaine s’en trouve significativement et durablement modifié. Un grand nombre d’aspects absolument cruciaux, vitaux pour l’espèce, nécessite des relations sociales directes, une interaction physique entre des personnes.  Il suffit de citer la sexualité, la naissance, les soins maternels et parentaux et la plus grande partie de l’apprentissage et de l’éducation. Et ne négligeons pas le plaisir d’être ensemble, de bavarder, de partager un moment avec les autres, plaisir qui sera très difficilement remplacé par la technologie, si sophistiquée soit-elle. Les cafés bondés en cette période d’été en sont la meilleure preuve, et ils ne sont pas près de désemplir…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon le JDD, Pavlenski aurait poignardé deux personnes au Nouvel An de Juan Branco

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

04.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

05.

Le coronavirus, danger massif pour la zone euro

06.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

07.

Cette guerre mondiale qui pourrait voir le jour dans l’Arctique

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

04.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

05.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

06.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Panorama 2070 : ce qu’on sait faire, ce qu’on pourrait apprendre à faire et ce qu’on ne pourra pas faire pour gérer les impacts du dérèglement climatique

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Bretondesouche
- 11/08/2015 - 17:11
La paranoïa sensitive
Est une pathologie mentale décrite depuis de nombreuses annees et touche essentiellement les femmes seules,repose sur les mêmes descriptions