En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

03.

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

04.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

05.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

06.

Le prince William est "inquiet" pour son frère

07.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

01.

Il vole dans les cimetières pour faire un mausolée à son chien

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

04.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

05.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

ça vient d'être publié
pépites > High-tech
Révolution ?
Google dévoile des progrès majeurs dans le calcul quantique
il y a 28 min 10 sec
pépites > Justice
"Diffamation publique"
L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"
il y a 2 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unbelievable" : ... mais vrai !

il y a 3 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hors normes" d'Eric Tolédano et Olivier Nakache : les réalisateurs d'Intouchables nous embarquent dans un film irrésistible

il y a 4 heures 12 min
décryptage > Science
Espace

Les effets du voyage spatial sur le corps humain

il y a 5 heures 12 min
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 6 heures 49 min
décryptage > Science
Quête des origines

Pourquoi les résultats des tests génétiques faits à distance doivent être traités avec la plus grande prudence

il y a 7 heures 12 min
décryptage > Social
Non-violence

"Résistance civile non-violente" et destruction de la démocratie

il y a 7 heures 35 min
décryptage > International
Revendications

Du Chili au Liban en passant par l’Espagne, une révolte mondiale monte contre les abus de la fiscalité

il y a 8 heures 38 min
pépites > Politique
Avenir de la droite
Christian Jacob dévoile le nouvel organigramme des Républicains
il y a 1 heure 3 min
pépite vidéo > Défense
Promesses tenues ?
Syrie : la Turquie et la Russie évoquent un "accord historique"
il y a 3 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier : une saga familiale qui s’étire des goulags staliniens à la décomposition de l’URSS

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Société
Conséquences bénéfiques ?

L'impact social de la flexibilité des horaires de travail

il y a 4 heures 43 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 5 heures 29 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 6 heures 36 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 7 heures 2 min
décryptage > Politique
Dilemme cornélien

To Be (un réformateur) or not to Be, That’s the Question pour Emmanuel Macron

il y a 7 heures 26 min
décryptage > France
Chiffres

La France, élève modèle sur le front du (non) creusement des inégalités économiques

il y a 7 heures 59 min
décryptage > International
Atlantico-Business

Justin Trudeau garde le pouvoir mais pour quoi faire ?

il y a 8 heures 54 min
© Reuters
Personne n’ose proposer la suppression pure et simple du ministère du Travail.
© Reuters
Personne n’ose proposer la suppression pure et simple du ministère du Travail.
L'édito de Jean-Marc Sylvestre

Et si on supprimait le ministère du Travail ?

Publié le 11 août 2015
Le départ de François Rebsamen alimente des débats un peu obscurs sur les raisons qui sont les siennes, les conséquences sur l’emploi et sur la politique. Et tout le monde spécule sur le nom de celui qui aura la chance de le remplacer... Sans intérêt ! Personne n’ose proposer la suppression pure et simple du ministère du Travail. Bizarre et pourtant, ce serait tellement plus simple.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le départ de François Rebsamen alimente des débats un peu obscurs sur les raisons qui sont les siennes, les conséquences sur l’emploi et sur la politique. Et tout le monde spécule sur le nom de celui qui aura la chance de le remplacer... Sans intérêt ! Personne n’ose proposer la suppression pure et simple du ministère du Travail. Bizarre et pourtant, ce serait tellement plus simple.

Sans faire de procès (facile) à François Rebsamen qui s’est retrouvé piégé dans un ministère qui ne l’intéressait pas, personne ne lui en voudra d’abandonner la galère et personne au fond n’a critiqué sa politique, tellement elle s’avère mince.

Son bilan au ministère du Travail est nul. Il a été plus ministre du chômage que de l’emploi. Il s’y est ennuyé à mourir, cela se voyait à chaque apparition à la télévision.

Seule initiative à son actif, une loi sur le dialogue social qui ne va rien révolutionner. En plus, il s’en va, disons la vérité, victime d’une loi sur le cumul des mandats qui n'a pas d’autre objet que de faire plaisir aux plus médiocres des professionnels de la politique, qui en attendent surtout une libération des postes existants. Là ou un seul élu performant pouvait assurer trois jobs, il en faudra trois.

Pour un système qui a besoin de productivité, ce n’est pas une recette miracle. François Rebsamen a donc choisi la fonction qui lui paraissait la plus utile : la mairie de Dijon. Il a eu mille fois raisons. Au ministère il ne servait à rien. Son bilan de ministre est nul, mais ce n’est pas de sa faute. N’importe quelle personnalité politique aurait eu le même résultat.

Soyons clairs mais sans violence : Le ministère du Travail et des affaires sociales ne sert à rien. Rien de rien. Il y a des ministères qui sont indispensables à la gestion de l’état : la défense, l’intérieur, la justice, les finances, les affaires étrangères… Ce sont les ministères régaliens. Sans eux, pas d’Etat.

Mais un ministère du Travail et des affaires sociales couvre des activités qui pourraient être assurées par des institutions de la société civile (on ne va pas dire  "institutions privées" parce que ça pourrait choquer mais on pourrait…).

Sur l’emploi, le ministre du Travail n’a pas de prise. L’emploi dépend des entreprises, de leur fiscalité, de la politique d’innovation, de la politique étrangère quand elle booste l’exportation. L’emploi dépend beaucoup plus du ministre de l’Economie que du ministre des Affaires sociales. Emmanuel Macron en profite.

Sur le chômage, le ministre ne peut qu’enregistrer chaque mois l’état désolant de la situation, mais là encore cela dépend de l’emploi. Quant à l’indemnisation des demandeurs d’emplois, elle dépend des partenaires sociaux. Qu’ils fassent leur boulot d’indemnisations, de contrôle, de surveillance ! Tout comme il appartient aux partenaires sociaux de préparer l’évolution du droit du travail qui est ensuite actée par le législateur ou par les entreprises. Il existe des syndicats de salariés et de patrons pour régler toutes ces questions. Qu’ils fassent là encore leur boulot. Ou plutôt qu’on les laisse le faire.

Sur le fonctionnement du marché du travail, c’est-à-dire de pôle emploi, la majorité des experts pensent que si on privatisait cette usine à gaz, cela ne pourrait pas marcher plus mal.

En clair, le ministère du Travail pourrait parfaitement être éclaté avec des attributions rendues à des partenaires sociaux ou à des techniciens de la relation du travail ou de la DRH…

Ce qui n’empêcherait absolument pas le gouvernement de tracer des lignes politiques pour indiquer ce qu’il faudrait faire ou pas… Alors la disparition du ministère du Travail poserait néanmoins un problème. Cette disparition supprimerait un poste au gouvernement (mais est-ce si grave ?). Cette disparition obligerait à trouver un emploi aux 25 000 fonctionnaires qui s’occupent des affaires sociales, cela pourrait être beaucoup plus compliqué pour trouver une nouvelle affectation dans les 10 milliard d’euros que représente le budget de fonctionnement. Là il n y aura aucun problème.

Cet exemple un peu cocasse montre bien que c’est dans la suppression des ministères non-régaliens que l’on trouvera non seulement des sources d’économies, mais aussi des process de productivité de l’administration. D’autant qu’il n y a pas que le ministère du Travail qu’on pourrait supprimer…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

03.

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

04.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

05.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

06.

Le prince William est "inquiet" pour son frère

07.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

01.

Il vole dans les cimetières pour faire un mausolée à son chien

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

04.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

05.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vincennes
- 11/08/2015 - 15:43
"et si on SUPPRIMAIT"cette banque de branquignoles
"putain" encore 21 mois!!
vangog
- 11/08/2015 - 11:48
"Piégé dans un ministère qui ne l'intéressait pas"???????.....
Quelle dérision ces socialos! Ils seraient risibles, s'ils ne jouaient pas avec les emplois, l'argent et les vies des Francais...de médiocres pantins pour de médiocres ambitions!
Mike Desmots
- 11/08/2015 - 10:13
Pourquoi pas, créer un ministère du chômage ...?
Mais, en l' urgence ....il faut sauvegarder l'invention socialiste bluffante ....du ministère du redressement productif....! que le monde entier nous envi.....