En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

02.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

03.

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

04.

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

07.

Le journaliste Carl Bernstein révèle les édifiantes conversations privées de Donald Trump avec Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan, Emmanuel Macron ou bien encore Angela Merkel

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Qualité nutritionnelle : et voilà la liste des 100 meilleurs aliments au monde

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Toutes ces erreurs que le Défenseur des droits commet dans son rapport sur la discrimination en France

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

05.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Histoire du Consulat et de l’Empire" de Adolphe Thiers : le Consulat, le meilleur de Bonaparte ?

il y a 3 heures 50 min
light > Justice
Espoir pour les victimes
Affaire Jeffrey Epstein : Ghislaine Maxwell, sa complice présumée, a été enfin arrêtée par le FBI
il y a 4 heures 27 min
pépites > Media
Critiques
Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam
il y a 5 heures 41 min
pépites > Justice
Condamnation
Scandale de la Dépakine : la justice reconnaît la responsabilité de l'Etat
il y a 6 heures 27 min
décryptage > France
Bataille de chiffres

Pourquoi les comparaisons internationales sur la mortalité du Covid-19 sont moins fiables qu’on ne le pense

il y a 8 heures 28 min
décryptage > Société
Mobilisation planétaire

Antiracisme et environnement : l’été 2020 sera radicalement exigeant ou ne le sera pas

il y a 8 heures 55 min
décryptage > Politique
Macron - Le Pen

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

il y a 9 heures 25 min
décryptage > France
Exercices de coloriage

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

il y a 9 heures 59 min
décryptage > Consommation
Sucre caché ?

Eaux parfumées : comment repérer celles qui vous font grossir l’air de rien ?

il y a 10 heures 56 min
décryptage > Europe
Menace pour l'Etat allemand ?

L’Allemagne a-t-elle un problème d’infiltration de son extrême droite dans les rouages de l’Etat ?

il y a 12 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Cafard" de Ian McEwan : une fable mordante sur les politiciens britanniques et le Brexit, par un des maîtres du roman anglo-saxon contemporain

il y a 4 heures 5 min
pépites > Politique
Retrait stratégique
Municipales à Marseille : Martine Vassal se retire, Les Républicains vont présenter le député Guy Teissier pour la mairie
il y a 4 heures 53 min
pépites > Santé
Lourdes accusations
Covid-19 : le Conseil scientifique et la Haute autorité de santé dénoncent des propos "infamants" de Didier Raoult devant les députés
il y a 6 heures 8 min
pépite vidéo > International
Tragédie
Birmanie : un glissement de terrain provoque la mort d’une centaine de mineurs
il y a 7 heures 49 min
décryptage > Politique
Formation politique

Les 4 piliers : un parti libéral souverainiste se crée et recrute des candidats pour les régionales

il y a 8 heures 42 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Affaire Fillon : Hollande a envisagé de reporter la présidentielle; Dati a cherché le soutien de l'Elysée contre Hidalgo; Ecologie : truc de riches ou cauchemar vert ?; Cyberhaine sur les réseaux sociaux : le marché plus fort que la loi
il y a 9 heures 14 min
décryptage > International
Soft power

Comment les Émirats arabes unis sont devenus curieusement le partenaire économique et commercial incontournable de Damas

il y a 9 heures 38 min
décryptage > Histoire
Rivalité

Et si on s’était trompé de Voltaire ?

il y a 10 heures 34 min
décryptage > Santé
Vives inquiétudes

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

il y a 11 heures 31 min
décryptage > Europe
Présidence du Conseil de l'Union européenne

Angela Merkel peut-elle sortir de son coma l’Europe ?

il y a 12 heures 42 min
© Reuters
Anne Sinclair et DSK.
© Reuters
Anne Sinclair et DSK.
Bonnes feuilles

Affaire du Sofitel : pourquoi Anne Sinclair a-t-elle choisi de rester mariée quelques mois de plus avec DSK ?

Publié le 07 août 2015
"Ni sainte ni victime, je suis une femme libre !" Ainsi parle Anne Sinclair. Mais qui est-elle vraiment ? Héritière du collectionneur Paul Rosenberg, icône du journalisme politique avec "7 sur 7", ex-"épouse admirable" de DSK, directrice éditoriale du Huffington Post français, elle multiplie les rôles. Extrait de "Anne Sinclair, une femme libre", de Jocelyne Sauvard, publié chez l'Archipel Editions (1/2).
Jocelyne Sauvard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Ni sainte ni victime, je suis une femme libre !" Ainsi parle Anne Sinclair. Mais qui est-elle vraiment ? Héritière du collectionneur Paul Rosenberg, icône du journalisme politique avec "7 sur 7", ex-"épouse admirable" de DSK, directrice éditoriale du Huffington Post français, elle multiplie les rôles. Extrait de "Anne Sinclair, une femme libre", de Jocelyne Sauvard, publié chez l'Archipel Editions (1/2).

Donner son point de vue, comme si elle disait : “Je ne cherche pas à me justifier, mais voilà ce qui est.” C’est vraiment son image qu’elle donne à voir, pas forcément parce qu’elle cherche à la réhabiliter, mais j’ai eu l’impression qu’elle parlait d’elle. Je voyais une femme qui répondait aux questions, et qui répondait aussi pour elle-même. Le travail préliminaire s’est étiré sur un an, et j’ai travaillé en bonne intelligence avec Anne Sinclair. Une fois d’accord, elle n’a pas changé d’avis. Pendant des semaines, j’ai travaillé sur son histoire. Faire son portrait, c’était lui poser quelques questions, mais aussi faire parler les témoins et montrer les archives. Puis j’ai travaillé avec Anne Sinclair toute l’année 2013. Elle n’avait plus accordé d’interviews sur" l’Affaire de New Yokr» depuis l’interview exclusive dans Elle. Elle n’en avait plus parlé du tout et beaucoup de femmes étaient perplexes, se disant qu’elles auraient lâché le mari sur-le-champ. Pourquoi est-elle restée mariée quelques mois de plus ? Pourquoi a-t-elle fait ce choix ? se demandaient-elles. Elles n’ont pas compris qu’une femme agisse de cette façon : accepter, pardonner, soutenir. Certaines féministes ont manifesté leur désaccord. Anne Sinclair a recadré les choses avec l’article : “Je fais ce que je veux, personne n’a de leçon à me donner”, tel était son message.

Anne s’est préparée à parler de l’épisode du Sofitel, ses rebondissements, l’implication de Dominique Strauss- Kahn, son vécu. Pourquoi ne pas prendre quelques notes comme si elle préparait un dossier ? Un écrit éphémère, salvateur pour Anne, qui traite ses propres textes comme un journal intime et prend la distance nécessaire pour ne pas tomber dans la confidence. Être claire, convaincante. Anne a une grande maîtrise de la parole, seule la voix transmet l’émotion. Mais, une fois dits sur le plateau, les mots lui appartiennent-ils encore ? Ce qu’ils nomment perd de son intensité pour elle puisqu’ils sont devenus indépendants.

"En montrant les épisodes de sa vie, en interviewant les observateurs, on se fie à ce qu’ils disent", observe Florence Troquereau. Je n’étais pas là au moment des faits. Si vous faites le portrait d’un grand écrivain, vous le reconstituez d’après les témoignages. J’ai donc recueilli les souvenirs des observateurs. Anne Sinclair savait exactement quelles questions je posais, et à qui. Mais elle et moi, un moment, il a fallu qu’on “se tâte”. Particulièrement pour le dernier chapitre : raconter cette affaire de New York de son point de vue, l’attente était là-dessus. On avait eu la version de DSK, mais pas celle d’Anne Sinclair. Ses amis avaient reconstitué le fil, il fallait essayer de comprendre ce qui l’avait construite, ce qu’elle avait perçu. Avant que le scandale éclate, elle reconnaît avoir questionné DSK. Elle lui avait demandé s’il était fidèle ou pas, il l’avait rassurée. Elle avait eu envie de le croire. DSK est un coureur, un dragueur, tout le monde le sait. Et Anne Sinclair aussi, mais dans l’affaire de New York il y a le chef d’accusation : le viol. C’est le plus grave. C’est de ça qu’elle parle en disant : “Non, je ne le crois pas.” Cela veut dire : “C’est un dragueur, mais pas un violeur.” Elle n’y croit pas, elle ne peut l’accepter. Ça explique qu’elle le sorte de là avec autant de détermination, qu’elle lutte contre ce chef d’accusation, monte les marches du tribunal… Les avocats disent alors : "sa présence à elle le sauve peut-être".

Extrait de "Anne Sinclair, une femme libre", de jocelyne Sauvard, publié chez l'Archipel Editions, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 08/08/2015 - 12:36
Elle fait ce qu'elle veut !
Personne n'a le droit de la juger , elle n'a nuit à personne ! DSK c'est autre chose , il y avait plainte de la justice américaine puis française et surtout il comptait se présenter à la présidence , il est normal qu'on lui en veuille , mais Anne Sinclair est libre comme elle le dit elle même !
Anguerrand
- 08/08/2015 - 07:59
A Lazydoc
Si Wikipedia le dit, c'est peut être vrai,on sait que tout le monde peut intervenir sans contrôle, et la je fais mon mea culpa, ce que voulais dire sur le fils Fabius c'est surtout qu'une affaire aussi énorme soit quasi enterré. Il s'agit certainement de millions d'€ qui proviennent d'où? On a tout de même parlé de blanchiment d'argent de la drogue. Que pensez vous qu'il nous serait arrivé pour de tels motifs a vous et moi? ...
Tianec
- 08/08/2015 - 01:14
Mais c'est ca la gauche : des
Mais c'est ca la gauche : des bobos très riches ( kahuzac et compagnie ), qui font semblant d'être généreux. D'ailleurs quelqu'un a dit : je ne suis pas assez riche pour envisager d'être de gauche.
Tous ces gens de ce gouvernement sont très riches et ne pensent qu'à briller de mille feux.