En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

02.

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

03.

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

04.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

05.

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

06.

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

07.

Plusieurs départs au sein du magazine Paris Match dont Valérie Trierweiler

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

03.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

04.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

05.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

06.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Consommation
Parfums de l'été
Paris : Matthieu Carlin, le chef pâtissier du Crillon, propose les glaces du célèbre palace dans un food truck
il y a 18 min 33 sec
light > France
Lieu mythique
Covid-19 : Sénéquier, le célèbre établissement de Saint-Tropez, ferme temporairement
il y a 1 heure 58 min
pépites > Economie
Monde d'après
Plan de relance : Bruno Le Maire annonce le déblocage d’un milliard d'euros en faveur des relocalisations
il y a 4 heures 5 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Islamistes et liberté d’expression : ça empire depuis Charlie; Affaire Girard : Anne Hidalgo se venge des Verts; BHL, Justine Lévy, Carla Bruni : Raphaël Enthoven prend sa (sacrée) revanche; Le MoDem lorgne sur les députés LREM à la dérive
il y a 5 heures 32 min
pépite vidéo > Santé
Protection contre le virus
Port du masque : Olivier Véran présente la règle "ABCD"
il y a 6 heures 39 min
décryptage > Culture
Et "Le bateau ivre" ça se prononce comment en wesh wesh ?

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Economie
Réorientation

Mais à quoi va servir l’épargne accumulée par les Français depuis le confinement ?

il y a 9 heures 33 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

il y a 10 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Roumeli - Voyages en Grèce du Nord" de Patrick Leigh Fermor, vagabondage dans une Grèce inconnue des touristes

il y a 22 heures 43 min
light > Culture
Secteur menacé par la crise ?
La fréquentation "s'écroule" au château de Versailles face à l’absence de touristes étrangers
il y a 23 heures 18 min
pépites > International
Diplomatie
Donald Trump annonce un "accord de paix historique" entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 36 min 7 sec
pépites > Environnement
Pollution
Une plainte a été déposée contre Nestlé pour pollution après la mort de milliers de poissons dans les Ardennes
il y a 2 heures 31 min
pépites > International
Bras de fer diplomatique
Recep Tayyip Erdogan accuse Emmanuel Macron de "colonialisme" et de "spectacle" pour sa visite au Liban
il y a 4 heures 56 min
pépites > Santé
Démasquée
Une médecin du Bas-Rhin a été suspendue pour avoir délivré de faux certificats médicaux contre le port du masque
il y a 5 heures 48 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

il y a 7 heures 44 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Vous avez dit "cluster" ?

il y a 9 heures 5 min
décryptage > Politique
Gestion des crises

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

il y a 9 heures 51 min
décryptage > Europe
Molle Union

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

il y a 10 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Amazonia" de Patrick Deville, exploration littéraire au coeur du pays d'Aguirre

il y a 22 heures 50 min
pépites > Politique
Démocratie
Biélorussie : Emmanuel Macron exprime sa "très grande préoccupation"
il y a 23 heures 57 min
© Reuters
Le développement des pratiques de paiement via un terminal mobile a entraîné le développement des attaques ciblées sur les coordonnées bancaires.
© Reuters
Le développement des pratiques de paiement via un terminal mobile a entraîné le développement des attaques ciblées sur les coordonnées bancaires.
Un rempart 2.0

Comment protéger son smartphone des attaques sophistiquées des hackers

Publié le 07 août 2015
Avec l'essor des paiements par téléphones, les attaques pirates se sont multipliées ces derniers mois. Même si le phénomène reste encore très limité, il est important de prendre conscience de la vulnérabilité de nos appareils mobiles afin de mieux les protéger.
Frédéric Mouffle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Directeur général associé du groupe ASK’M / KER-MEUR. Expert en cyber sécurité. Conférencier sur les menaces émergentes, spécialisé dans la sensibilisation auprès des entreprises.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec l'essor des paiements par téléphones, les attaques pirates se sont multipliées ces derniers mois. Même si le phénomène reste encore très limité, il est important de prendre conscience de la vulnérabilité de nos appareils mobiles afin de mieux les protéger.

Le développement des pratiques de paiement via un terminal mobile a entraîné le développement des attaques ciblées sur les coordonnées bancaires ou le recueil des données personnelles. Même si, sur plus d'un milliard de téléphones mobiles vendus avec un système d'exploitation sous Androïd , seuls 588 000 utilisateurs se sont dit victimes d'un piratage, cela est devenu un réel sujet de préoccupation, notamment avec le succès des banques entièrement mobiles, ou des transactions mobiles, comme avec l'application Uber.

Atlantico : Quels sont les moyens les plus efficaces de protéger son smartphone de toute tentative de piratage de données ? Quels sont les comportements à risque à éviter ?

Frédéric Mouffle. Il existe deux sortes d'attaques. La première consiste à recevoir un SMS contenant un code malicieux, c'est-à-dire un lien qui renvoie sur une page qui télécharge le virus sur le téléphone. Si on ouvre le lien, le virus est activé, c'est trop tard. La deuxième façon d'être infecté est de se connecter sur un réseau wi-fi public, qui n'en est pas un, mais bien l'usurpation du vrai hot-spot par un tiers. Ce réseau lui permet de capter tout le trafic Internet sortant et donc d'en récupérer des logins et autres mots de passe sur votre téléphone. Il est préférable de se connecter en data et d'éviter le wifi. Ou alors il faut configurer un VPN (Réseau Privé Virtuel) qui permet de créer un tunnel crypté. Si quelqu'un intercepte les données, elles sont cryptées, il ne peut donc pas les utiliser. Un VPN coûte environ 10 euros par mois. Pour être complètement sécurisé ça vaut le coup.

Quels sont les piratages les plus fréquents sur appareils mobiles ?

Les applications pour mobiles dites "malveillantes", même sur l'App Store. Ces applications sont gérées par des pirates. Après acceptation de l'utilisateur, ce dernier donne accès à toutes les données du téléphone. Des jeunes de 14-15 ans ne vont pas faire attention, ils sont attirés par des applications, toujours plus attrayantes. Il y a des failles régulièrement mises à jour qui peuvent rendre vulnérables les téléphones Anrdoid. Une erreur de programmation dans le système d'exploitation permet par exemple d'ouvrir des portes qui sont censées ne pas s'ouvrir. Heureusement, ces failles sont assez rapidement comblées. Il y a des éditeurs qui travaillent en permanence sur leurs appli et toute une communauté d'utilisateurs dans le monde qui étudient des apllis et font remonter l'authentification de ces failles.

En deuxième lieu, les SMS malveillants. Sur un million de SMS envoyés, 1000 ou 2000 vont être ouverts, donc cela est facile et efficace. Avec un smartphone infecté, on peut également subir des attaques sur d'autres réseaux. Une grande majorité, 80 % environ, des attaquants cherchent à monétiser leurs attaques donc ils vont générer des appels sur des numéros surtaxés qui ne sont pas forcément visibles par l'utilisateur du téléphone tout en récupérant les identifiants les mots de passe. Aujourd'hui, tout se vend, notamment les comptes Facebook. Il existe un marché pour ces données.

Y a-t-il des appareils plus vulnérables que d'autres ?

Aujourd'hui un pirate s'intéresse au type de machines les plus répandues. Le choix se fait de cette façon. Androïd subit plus d'attaques, mais tous les appareils sont vulnérables.

Est-ce que les concepteurs de smartphones tentent d'intégrer des systèmes de sécurité plus fiables sur leurs nouveaux modèles ?

Il existe déjà des solutions. Les concepteurs ne tentent pas, ils proposent déjà des systèmes de sécurité sur leurs nouveaux mobiles. Mais, ils sont ignorés par la plupart des utilisateurs. On peut parler de KNOX pour Samsung qui permet de créer un environnement chiffré. Ainsi, un pirate devra aussi avoir le mot de passe pour ouvrir toutes les applications que l'on aura décidé d'intégrer dans cet environnement. Apple aussi donne la possibilité de chiffrer son appareil. C'est un module intégré : un mot de passe de huit chiffres. Un code PIN de quatre caractères peut être craqué en quelques minutes.

Les jeunes gens, notamment les ados, sont forcément les plus vulnérables comme on l'a déjà vu car on sait les attirer avec des applis qui les concernent et ils ne sont pas sensibles aux problèmes de sécurité. Mais les moins jeunes qui ne savent peut-être pas tout ce qu'ils risquent sont eux aussi vulnérables. Des applications de contrôle parental existent pour limiter les risques.

Peut-on se protéger simplement des virus? Ou doit-on s'en remettre à des professionnels de la cyber-sécurité ?

Chaque smartphone doit impérativement avoir un anti-virus qui permet de limiter la casse. Il va, par exemple, détecter un lien malveillant et bloquer ces SMS. Les utilisateurs doivent prendre conscience qu'ils peuvent être victimes de pirates. Les anti-virus via des "store" existent. Il y a des versions mobiles des anti-virus sur ordinateur. Des versions gratuites sont efficaces tel AVAST sur un ordinateur. Le pirate cherche au plus simple. S'il y a un anti-virus, il renoncera.

Pour se protéger efficacement, outre un anti-virus, il est conseillé de créer un code PIN complexe à huit chiffres pour plus de sécurité : généralement il ne peut être "craqué" qu'en six-huit mois. Et il est préférable de le changer régulièrement.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires