En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

07.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Du bon usage de la censure

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 5 heures 9 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 10 heures 56 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 11 heures 46 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 12 heures 30 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 12 heures 59 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 13 heures 50 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 14 heures 23 min
décryptage > Economie
En espérant en tiré des leçons

COVID-19 : la pandémie sanitaire et financière en 5 tableaux

il y a 15 heures 7 min
décryptage > International
Alternative

La santé ou l’économie ? Petites réflexions philosophiques sur un vrai dilemme

il y a 15 heures 50 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 16 heures 45 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 10 heures 12 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 11 heures 8 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 12 heures 24 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 12 heures 41 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 13 heures 30 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 14 heures 19 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 14 heures 37 min
décryptage > Economie
Contre-intuitif

Coronavirus : pourquoi la mondialisation est le meilleur remède pour nous sortir de la crise

il y a 15 heures 42 min
décryptage > International
Choix cornélien

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 16 heures 13 min
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 17 heures 9 min
© Reuters
En France, 250 000 enfants connaissent chaque année la séparation de leurs parents.
© Reuters
En France, 250 000 enfants connaissent chaque année la séparation de leurs parents.
Bonnes feuilles

Petit traité sur la famille recomposée : portrait robot du beau-père moderne

Publié le 04 août 2015
En France, 250 000 enfants connaissent chaque année la séparation de leurs parents. On dénombre environ 720 000 familles recomposées au sein desquelles la majorité des enfants vit avec un parent et un beau-parent. Ces métamorphoses de la famille sont désormais bien ancrées dans nos sociétés. Elles s’accompagnent d’un ensemble de représentations, de visions catastrophistes ou idéalistes. Mais qu’en pensent les principaux concernés ? Extrait de "L'enfant de l'autre - Petit traité sur la famille recomposée", de Claudine Paque et Catherine Sellenet, publié chez Max Milo (2/2).
Claudine Paque enseigne la communication et les métiers du livre. Elle est co-auteure de L’Enfant préféré (Belin, 2013).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Sellenet est professeure des universités en sciences de l’éducation. Psychologue clinicienne, docteure en sociologie et titulaire d’un Master de droit, elle est auteure d’une vingtaine d’ouvrages sur la famille et co-auteure de L’Enfant...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claudine Paque
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claudine Paque enseigne la communication et les métiers du livre. Elle est co-auteure de L’Enfant préféré (Belin, 2013).
Voir la bio
Catherine Sellenet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Sellenet est professeure des universités en sciences de l’éducation. Psychologue clinicienne, docteure en sociologie et titulaire d’un Master de droit, elle est auteure d’une vingtaine d’ouvrages sur la famille et co-auteure de L’Enfant...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En France, 250 000 enfants connaissent chaque année la séparation de leurs parents. On dénombre environ 720 000 familles recomposées au sein desquelles la majorité des enfants vit avec un parent et un beau-parent. Ces métamorphoses de la famille sont désormais bien ancrées dans nos sociétés. Elles s’accompagnent d’un ensemble de représentations, de visions catastrophistes ou idéalistes. Mais qu’en pensent les principaux concernés ? Extrait de "L'enfant de l'autre - Petit traité sur la famille recomposée", de Claudine Paque et Catherine Sellenet, publié chez Max Milo (2/2).

« Et les parâtres ? Ont-ils aussi changé ? Se sont-ils transformés en beaux-pères aimants ?

Autrefois, la recomposition familiale était crainte par les enfants, aujourd’hui elle est présentée comme l’horizon à atteindre, le pays de Cocagne. À tel point que les enfants des contes sont eux-mêmes chargés de trouver le prince charmant à la mère délaissée. Trouver Un papa sur mesure[1], tel est le rôle dévolu à l’enfant qui fait passer un casting sans concessions aux prétendants au mariage. Comme une agence matrimoniale, l’enfant délimite l’aire des possibles, et c’est un homme idéal qui est recherché : grand, fort, sportif, intelligent… « Il faudrait un papa fort, très fort, beaucoup plus fort que les autres papas. Aussi fort que le lutteur masqué à la télé. Il faudrait un papa beau, très beau, beaucoup plus beau que les autres papas. Beau comme un acteur de cinéma avec beaucoup de cheveux… ». La petite fille souhaite également un papa super intelligent, représenté par le cliché d’un mathématicien avec des lunettes. La gentillesse est également une qualité attendue, le papa devra être souriant et joueur et présenter une tête d’ange. Comme l’agence meetic, la rencontre amoureuse est pensée dans la logique du semblable, du même, du « qui se ressemble, s’assemble ». Pas de surprise, ni d’étonnement, l’amour est décliné dans le registre du connu, des affinités partagées, de l’assurance-vie.

Lors du casting, mère et fille sont sur un pied d’égalité, l’enfant participe désormais au choix amoureux et au choix de vie. Etonnant renversement de la place de l’enfant, qui se trouve promu en place de décideur.

Mère et fille éliminent sans trembler les hommes qui se présentent : « pas assez fort… pas assez de cheveux… nul en calcul… ». C’est faute de candidats, et parce qu’il n’en reste qu’un, petit, nul en calcul, l’anti-héros, qu’une recomposition familiale à l’essai, faute de mieux, se met en place. Dans une logique très consumériste, l’auteur choisit l’alliance à l’essai. On pourrait presque l’illustrer de slogans comme « satisfait ou remboursé » ou « essayer c’est l’adopter » voire poster l’annonce sur le site adopteunmec. Mais comme dans tous les livres d’enfants, la morale triomphe. L’enfant apprendra que d’autres valeurs humaines sont essentielles comme l’attention, la patience, la protection. Le beau-père élu n’échappe pas à de nouveaux clichés. Il « est nul en calcul…mais il connait plein de poésies, il aime les animaux, et il sait cuisiner. » Simple, non matérialiste, pro SPA, l’homme choisi n’est que l’exacte anti-réplique de l’homme rêvé.

Dans son article sur les marâtres, Sylvie Cadolle[2] note avec justesse que « les recompositions sont toujours présentées comme préférables à la famille monoparentale. » C'est ce qu'exprime l'enfant-narrateur après la naissance  du bébé de son père, dans Ma demi-petite sœur[3] : « Maintenant, j'aimerais bien que maman me fasse un demi-frère. Mais il faut d'abord qu'elle trouve un amoureux. Ensuite, on verra. Alors moi, j'attends. »

Lorsque la recomposition tarde à venir, l’enfant devient acteur de celle-ci. Il devient entremetteur, acteur du choix du parent additionnel, comme dans Les joues roses, Fiston marie Gros-Papa, Sans sucre merci, Une maman sur mesure, Si on adoptait un papa ?, Madame Campagnol la vétérinaire, ouvrages cités par Sylvie Cadolle. »



[1]               David Cali et Anna Laura Cantone, Un papa sur mesure, Girafon de poche, 2006.

[2]              Sylvie Cadolle, Séparation et recomposition familiale d’après les livres pour enfants in Recherches et prévisions N° 64 - 2001

[3]              Muriele Charlet-Dreyfus, Frédérique Rich, Ma demi petite sœur, 2008

Extrait de "L'enfant de l'autre - Petit traité sur la famille recomposée", de Claudine Paque et Catherine Sellenet, publié chez Max Milo, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
bonnes feuilles, Max Milo
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

07.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Du bon usage de la censure

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires