En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

04.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

05.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

06.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

07.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 12 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 min 6 sec
light > Social
Colère des usagers
Grève RATP : sera-t-il possible de se faire rembourser son pass Navigo ?
il y a 4 heures 32 min
pépites > Politique
Engagement
Retraites : Emmanuel Macron défend son projet, salue les efforts du gouvernement et évoque "une réforme historique pour le pays"
il y a 6 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Trois femmes (l'échappée)" de Catherine Anne : une interprétation séduisante

il y a 9 heures 43 min
décryptage > France
Réforme

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

il y a 10 heures 26 min
pépites > International
Algérie
Présidentielle algérienne : Abdelmadjid Tebboune, l'ancien Premier ministre de Bouteflika, est élu dès le premier tour avec 58,15% des voix
il y a 11 heures 52 sec
décryptage > Culture
Check news

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

il y a 12 heures 10 min
décryptage > Science
Art préhistorique

La première œuvre figurative de l’histoire vient d’être découverte. Elle date d’il y a 44 000 ans

il y a 12 heures 58 min
décryptage > Europe
Brexit

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

il y a 14 heures 33 min
décryptage > Politique
La grande illusion

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

il y a 15 heures 8 min
pépite vidéo > Social
Main tendue
Grève : Jean-Pierre Farandou, patron de la SNCF, demande aux cheminots de "faire une pause" pendant les fêtes de Noël
il y a 1 heure 37 min
pépites > International
Réconciliation
Fin de la guerre commerciale ? : les États-Unis et la Chine annoncent un accord
il y a 5 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran : le soleil se lève à l'est

il y a 9 heures 19 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand coulent les heures de bronze et quand roulent les nanobilles dorées : c’est l’actualité des montres à la veille de l’hiver
il y a 10 heures 3 min
décryptage > Social
Réforme protéiforme

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

il y a 10 heures 40 min
pépites > France
Agression
Un homme qui menaçait des policiers avec une arme blanche a été "neutralisé" à la Défense
il y a 11 heures 45 min
décryptage > International
Vote

Elections algériennes : manifestations et abstention record, le peuple algérien plus déterminé que jamais à en finir avec les années Bouteflika

il y a 12 heures 30 min
décryptage > Santé
Activité physique

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

il y a 13 heures 49 min
décryptage > France
Clownerie généralisée

Retraites : le jeu des 7 erreurs

il y a 14 heures 47 min
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 1 jour 8 heures
© Reuters
L’État actionnaire a entrepris de restructurer la filière française du nucléaire.
© Reuters
L’État actionnaire a entrepris de restructurer la filière française du nucléaire.
Le train n'attend pas

Nucléaire : l’industrie française a une opportunité historique d’établir une position de leadership mondial, ne la laissons pas passer

Publié le 29 juillet 2015
La filière nucléaire française est à une période charnière. Après l’échec de l’exportation de l’EPR aux Emirats arabes unis en 2008, les retards successifs dans les chantiers des EPR à Olkiluoto (Finlande) et à Flamanville (Manche) et le déficit financier de 5 milliards d’euros annoncés par Areva, l’Etat actionnaire a entrepris de restructurer cette filière. Or, les réflexions sur la filière française doivent être envisagées dans l’évolution, au niveau mondial, du nucléaire civil à l’horizon 2030.
Laurence Daziano, maître de conférences en économie à Sciences Po, est membre du conseil scientifique de la Fondapol et auteur de "Les pays émergents, approche géoéconomique" (Armand Colin, 2014).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Daziano
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Daziano, maître de conférences en économie à Sciences Po, est membre du conseil scientifique de la Fondapol et auteur de "Les pays émergents, approche géoéconomique" (Armand Colin, 2014).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La filière nucléaire française est à une période charnière. Après l’échec de l’exportation de l’EPR aux Emirats arabes unis en 2008, les retards successifs dans les chantiers des EPR à Olkiluoto (Finlande) et à Flamanville (Manche) et le déficit financier de 5 milliards d’euros annoncés par Areva, l’Etat actionnaire a entrepris de restructurer cette filière. Or, les réflexions sur la filière française doivent être envisagées dans l’évolution, au niveau mondial, du nucléaire civil à l’horizon 2030.

Alors que la France dispose d’atouts majeurs pour jouer un rôle de leadership mondial dans le nucléaire civil, l’Etat et les entreprises publiques concernées doivent conduire une stratégie mondiale collective et promouvoir un nucléaire exemplaire sur le plan de la sûreté et de la transparence.

En effet, le potentiel de construction de centrales nucléaires dans le monde est estimé à 360 GW d’ici 2030. Cette croissance exponentielle du nucléaire est due à plusieurs facteurs : la croissance de la demande mondiale d’énergie ; la lutte contre le changement climatique qui favorise l’électricité décarbonnée ; la volatilité du prix des combustibles fossiles et les externalités qu’ils provoquent, alors que le nucléaire offre une quasi-certitude sur les coûts de production de l’électricité (y compris les coûts externes) sur plusieurs décennies.

Ce phénomène mondial de renaissance cache de grandes disparités. Si l’Europe et les Etats-Unis restent les marchés les plus "matures" pour l’industrie nucléaire civile, le potentiel de croissance réside dans les pays émergents qui se divisent en deux groupes. Le premier concerne les grands émergents déjà équipés, parmi lesquels la Chine, l’Inde, le Brésil, et l’Afrique du Sud qui se caractérisent par une forte expérience dans l’exploitation de centrales nucléaires et des besoins élevés liés à des perspectives de croissance très importante de la demande. Le second comprend les "nouveaux" pays du nucléaire qui n’ont aucune expérience en la matière (Vietnam, Bangladesh, Malaisie, Arabie saoudite, Emirats arabes unis...), ce qui implique un besoin pour mettre en place une autorité de sûreté, et demande une solution complète, y compris d’exploitation de la centrale. Cela explique la percée internationale, dans ces derniers pays, de Rosatom qui est l’entreprise nucléaire russe totalement intégrée (Rosatom regroupe les équivalents russes d’EDF, d’Areva et du CEA).

Alors que le marché nucléaire devient mondial, l’industrie française est idéalement positionnée pour en tirer parti. Pourtant, notre filière est soumise à une concurrence internationale accrue en raison des ambitions russe, sud-coréenne et chinoise. Le succès du consortium mené par l’électricien sud-coréen Kepco aux Emirats arabes unis en 2008 nous le rappelle. De la même manière, Emmanuel Macron, le ministre de l’Economie, citait récemment Rosatom comme un exemple de filière intégré. Assurément, Kepco et Rosatom sont fortement intégrés, bénéficient d’un soutien financier massif de l’Etat et présentent un "patron" clair. De ce point de vue, les dissensions entre EDF et Areva ont joué un rôle majeur dans l’échec du contrat nucléaire à Abu Dhabi ou l’enlisement du chantier de l’EPR finlandais, chantier dans lequel Areva s’est engagé, seul, à jouer le rôle d’ensemblier, sans bénéficier de l’appui d’EDF.

Selon Saint Thomas d’Aquin, "le meilleur gouvernement est celui d’un seul chef". L’industrie française a une opportunité historique d’établir une position de leadership mondial dans le nucléaire. Cependant, il y a urgence à consolider le rôle d’EDF comme chef de file de la filière, alors que dans les prochaines années, le marché international se fermera et choisira les gagnants, entre les Français, les Japonais, les Russes, les Chinois et les Américains, Westinghouse étant le n°1 mondial historique du secteur. Cela permettra peut-être, également, de clarifier nos alliances internationales avec les électriciens nucléaires chinois et en réfléchissant à des marchés partagés dans les pays émergents avec Rosatom.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

04.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

05.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

06.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

07.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pourquoi-pas31
- 29/07/2015 - 13:07
Il serait necessaire
de recuperer les turbines d'alsthom, entre autres.
Anguerrand
- 29/07/2015 - 11:52
Énergie nucléaire irremplacable
La certitude d'avoir une énergie constante, non émettrice de CO2, au lieu de dépenser des milliards répercutés sur les facture EDF, nous ferions mieux de construire de nouvelles centrales atomiques. Contrairement aux moulins à vents(éolienne) qui ne fonctionnent que 32% du temps ou des panneaux solaires qui ne fonctionne en hiver que 5 heures par jour s'il fait beau et pas forcément au moment ou c'est nécessaire. Le bilan global écolo de ces énergies est du reste très contestable et produit de l'électricité 10 fois plus chère. Le nucléaire permet des exportations vers les pays...qui ont abandonné le nucléaire sous diktat des verts.