En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

André Santini préfère regarder les étoiles plutôt que les CV pour décider d'une embauche

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

ça vient d'être publié
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 4 heures 28 min
pépite vidéo > International
Epicentre
L'Albanie a été touchée par le séisme le plus fort depuis plus de 20 ans
il y a 6 heures 48 min
pépites > Politique
Secret de polichinelle
Municipales à Paris : Anne Hidalgo devrait officialiser sa candidature "dans les prochaines semaines"
il y a 8 heures 16 min
décryptage > Politique
Effet de mode ?

Vraie fausse valeur : de Meghan Markle à Jean-Luc Mélenchon, anatomie de l'insoumission contemporaine

il y a 10 heures 9 min
light > Insolite
"Pleure pas nostalgie"
Didier Barbelivien relate le souvenir du jour où lui et Nicolas Sarkozy ont failli mourir en avion
il y a 11 heures 10 min
pépites > Politique
Vision politique
Valérie Pécresse plaide pour un "choc d'autorité" sur la question de l'immigration
il y a 12 heures 4 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ovni : l’U.S. Navy dévoile des vidéos de "phénomènes aériens non identifiés" ; Un fossile rare datant de 10 millions d’années éclaire l’évolution de l’Homme
il y a 14 heures 38 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Les aléas financiers : l'épée de Damoclès au-dessus des agriculteurs

il y a 14 heures 52 min
décryptage > Education
Plus vert que ça tu meurs

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

il y a 15 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les quatre coins du cœur" : un roman "inédit" de Françoise Sagan, publié aux éditions Plon

il y a 15 heures 20 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 5 heures 1 min
pépite vidéo > Environnement
Pollution
Journée sans voiture : les images surréalistes des rues de Paris
il y a 7 heures 29 min
pépites > Société
Engagement
Extension de la PMA : Agnès Buzyn ne partage pas les réserves émises par l'Académie de médecine
il y a 8 heures 56 min
pépites > Justice
Cour de justice de la République
Affaire Karachi : Edouard Balladur et François Léotard sous la menace d’un procès
il y a 10 heures 33 min
décryptage > France
Entretien

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

il y a 11 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
Convictions
"ONPC" : François-Xavier Bellamy interpellé sur sa position sur la PMA et l'avortement
il y a 13 heures 11 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Le chemin intérieur des prêtres face à la crise des vocations

il y a 14 heures 44 min
décryptage > Finance
Bonnes feuilles

L'opacité de l'utilisation des deniers publics : un véritable fléau français

il y a 14 heures 57 min
décryptage > Société
Etat nounou, Papa Macron

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

il y a 15 heures 14 min
décryptage > Economie
Etat des lieux

A la suite de politiques de Quantitative Easing, l'ensemble des banques centrales du monde se trouvent dans un corner

il y a 15 heures 35 min
© Reuters
Il va probablement falloir s’habituer à une poursuite de la hausse des prix de l’électricité à l’avenir...
© Reuters
Il va probablement falloir s’habituer à une poursuite de la hausse des prix de l’électricité à l’avenir...
Et c’est pas fini

Hausse des prix de l'électricité : pourquoi ça n’est que le début

Publié le 17 juillet 2015
Annoncée par Ségolène Royal pour le 1er août 2015, la hausse des prix de l'électricité grimpera jusqu'à 2.5% en moyenne. Tous les Français ne seront pas touchés, néanmoins : les artisans, les commerçants et les petites entreprises échapperont à cette augmentation. Cette dernière ne satisfait pas pourtant la Commission de Régulation de l'Energie, qui préconisait entre 3.5% et 8%.
"Florent Detroy est journaliste économique, spécialisé notamment sur les questions énergétiques, environnementales et industrielles. Voir son site."  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florent Detroy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Florent Detroy est journaliste économique, spécialisé notamment sur les questions énergétiques, environnementales et industrielles. Voir son site."  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Annoncée par Ségolène Royal pour le 1er août 2015, la hausse des prix de l'électricité grimpera jusqu'à 2.5% en moyenne. Tous les Français ne seront pas touchés, néanmoins : les artisans, les commerçants et les petites entreprises échapperont à cette augmentation. Cette dernière ne satisfait pas pourtant la Commission de Régulation de l'Energie, qui préconisait entre 3.5% et 8%.

Atlantico : La ministre de l'Ecologie l'a annoncé ce jeudi 16 juillet : les tarifs de l'électricité vont bientôt connaître une hausse moyenne de 2.5%. A partir du 1er aout, bon nombre de Français seront amenés à payer plus. A quoi faut-il s'attendre sur le long terme ? Une baisse des prix est-elle envisageable ?

Florent Detroy : Il va probablement falloir s’habituer à une poursuite de la hausse des prix de l’électricité à l’avenir. Depuis loi Nome de 2010, les prix réglementés en France doivent converger avec les prix de marché. L’important écart entre les deux prix s’est déjà réduit au grès des hausses successives des tarifs, mais les différents gouvernements ont pris soin d’éviter toute hausse brusque. Alors que la CRE recommandait une hausse pouvant aller jusqu’à 8% cet été, le gouvernement l’a ramené à 2,5%. Si les prix français se rapprochent désormais des prix d’autres pays européens, ils vont devoir continuer d’augmenter pour suivre la hausse des couts de production. Entre 2011 et 2014, les couts de production d’EDF ont augmenté de plus de 20%. Et ils devraient continuer d’augmenter à l’avenir. Le prix du KWh nucléaire d’EDF est encore vendu en dessous de son prix de production, à 42€ (tarif ARENH) alors qu’il couterait entre 49€ et 54€ réellement selon des calculs de 2012.  La France va devoir également financer sa transition énergétique, qui n’ira pas sans de considérables investissements dans les EnR et les réseaux.

Comment expliquer que les prix de l'électricité grimpent sans cesse ? L'avènement de différentes sources d'énergies, comme la méthanisation, ne permet-elle pas de diversifier l'offre et donc  de faire chuter les tarifs ?

Il y a plusieurs raisons à la hausse des tarifs de l’électricité. D’abord, l’électricité d’origine nucléaire va être de plus en plus chère. Les prix français comparés aux prix européens étaient bas car le cout de production du KWh d’une centrale était particulièrement compétitif, autour de 40€. A titre de comparaison, le MWh de gaz tourne autour de 70-80€. Mais ces prix sont sur une pente ascendante, alors qu’EDF va devoir réaliser un grand carénage, la modernisation de ces centrales, afin de repousser l’heure de leur fermeture. Ensuite il faut financer la transition énergétique. Ce cout est représenté par la CSPE, qui augmentent depuis sa création à mesure que l’éolien, le solaire ou la méthanisation progressent en France. Il faut rappeler que ces énergies ont encore besoin d’être subventionnées, du moins en France. Enfin d’autres tarifs augmentent, comme le tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (Turpe) d’ERDF, qui permet de financer l’acheminement de l’électricité. La modernisation des réseaux et le développement des compteurs intelligents type Linky ont amené à une hausse de ce tarif.

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) estimait nécessaire que la hausse s'élève entre 3.5 et 8%. Faut-il y voir un aveu d'échec quant à la libéralisation d'un marché de l'énergie ? Pourquoi ?

La baisse des prix a été mise en avant pour soutenir la libéralisation du marché de l’électricité. Or effectivement, les prix ont eu tendance à augmenter jusqu’à récemment en Europe. L’indice des prix sur les marchés de long terme sur la bourse d’échange Powernext a augmenté plus vite que le pétrole entre 2003 et 2008 par exemple. Mais les raisons de la hausse ne sont pas forcément à chercher dans la libéralisation du marché, mais plutôt dans une hausse des couts de production de l’électricité à partir d’énergie fossile. Le pétrole, le gaz, sur lesquels comptaient certains pays comme l’Allemagne ou les Pays Bas pour produire une majorité de leur électricité, ont vu leur prix exploser depuis 2000. La hausse des tarifs a reflété cette tendance, hausse également expliquée par le cout de financement des EnR. Mais cette tendance n’est pas forcément linéaire. Aujourd’hui, les prix de gros de l’électricité sont en baisse, profitant de la baisse du prix du pétrole et du gaz. Elle ne se ressent pas forcément sur la facture d’électricité des consommateurs car les taxes, pour financer le renouvelables par exemple, sont toujours en augmentation.

En France la libéralisation a été à l’origine d’une partie de la hausse des couts de l’électricité, car il a fallu augmenter les tarifs afin d’aider la concurrence, comme Direct Energie, à concurrencer EDF. Aujourd’hui, la France est dans la situation paradoxale d’avoir des prix de l’électricité plus élevés que la moyenne européenne, car les prix sur Powernext sont en baisse. Le MWh de base à l’horizon d’un an tournait début janvier autour de 38 euros, soit 4 euros de moins que l’ARENH, à 42 euros/MWh. Désormais il est plus rentable de se fournir sur les marchés spot européen qu’auprès d’EDF. Pour les tenants de la libéralisation du marché de l’électricité, ainsi que pour les partisans d’une Europe de l’énergie, c’est une bonne nouvelle, même si les tarifs spot ne resteront pas éternellement bas.

Le risque d'un manque de financement de l'énergie est-il réel, si les taxes ne grimpent pas conformément à l'avis de la CRE ? Pourquoi ?

C’est avant tout le grand carénage qui va soutenir la hausse des prix. Il est nécessaire pour prolonger la durée de vie des centrales, et renforcer leur sécurité. Ce dernier point est un effet direct de la catastrophe de Fukushima. Or EDF ne semble pas avoir assez de provisions pour le financer ce carénage, et un relèvement des prix de l’électricité apparaît inévitable. La France doit également respecter ses engagements européens de compter pour 23% d’énergie renouvelable dans son mix énergétique pour 2020. Or la France est encore en retard sur ses objectifs. Ainsi en 2012, le rapporteur écologiste d’un rapport du Sénat sur l’électricité en France évoquait une hausse de 50% des prix pour les particuliers d’ici 2020, du fait notamment d’un investissement de 400 milliards d’euros nécessaire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

André Santini préfère regarder les étoiles plutôt que les CV pour décider d'une embauche

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MONEO98
- 18/07/2015 - 09:40
le reveil va être difficile
Quand monsieur Dupont prendra conscience du coût d e la farce verte , il sera trop tard pour changer de système dirigiste ,par lavage quotidien de cerveaux
Tous les pays qui ont voulu faire le bonheur des gens malgré eux ont tous échoué.Comme la politique est devenue un métier ou il suffit de promettre et de manipuler les chiffres par utilisation de la technologie de la transmission d'informations ( de conditionnement) et de faire payer les autres ....alors pourquoi cela changerait il? Donc oui tout cela va continuer d'augmenter massivement et n'est pas prêt de s'arrêter vu les "experts "et "expertes "que l'on nous intronise au ministère de l'écologie ,qui ,de par son existence spécifique est déjà un non sens
DESVESSIESPOURDESLANTERNES
- 17/07/2015 - 15:44
c'est de la com !
Pas de la justice sociale !
Les laborieux payeront plus ,les fainéants moins, et les riches s'en foutent éperdument.