En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

03.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

04.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

05.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

06.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 12 heures 52 min
pépites > International
Changement de discours
Opération militaire turque en Syrie : la Chine appelle Ankara à mettre un terme à son intervention contre les kurdes syriens
il y a 14 heures 6 min
pépites > Economie
Taxes
Bruno Le Maire se dit favorable à l’instauration d'une taxe européenne sur les carburants des avions et bateaux
il y a 15 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Rouge" de John Logan, mise en scène par Jérémie Lippmann : Ceci n’est pas un texte

il y a 16 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le mystère Abd el-Kader" de Thierry Zacone : Un livre savant pour les spécialistes de l’Islam et de la Franc-maçonnerie

il y a 17 heures 10 min
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 19 heures 56 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 20 heures 9 min
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 20 heures 22 min
décryptage > Economie
A rebours

Le nombre de catastrophes naturelles meurtrières n’a cessé de diminuer (et leur impact sur l’économie mondiale avec)

il y a 21 heures 5 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 21 heures 38 min
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 13 heures 28 min
light > Santé
En pleine forme
Le nouveau doyen des Français a 110 ans
il y a 14 heures 45 min
pépites > Europe
At last!
Brexit : Paris dit espérer un accord dès "ce soir"
il y a 15 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint : l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 17 heures 2 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 35 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 20 heures 3 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 20 heures 21 min
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 20 heures 52 min
décryptage > Santé
Remue-ménage constant

Comment le monde est devenu de plus en plus bruyant sans que notre corps ne sache s’y adapter

il y a 21 heures 14 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 21 heures 42 min
Bonnes feuilles

Coups de foudre pour des criminels : ce qu'il faudrait faire pour que les femmes ne tombent pas dans le piège

Publié le 15 juillet 2015
Elles sont âgées de 20 à 50 ans, elles ont des projets, un mari, une carrière, parfois même la fortune. Pourtant, un jour, sur un coup de tête, elles vont tout plaquer par amour pour un criminel, le plus souvent un tueur en série. Extrait de "L'amour (fou) pour un criminel", de Isabelle Horlans, publié aux éditions Cherche-Midi (2/2).
Isabelle Horlans est journaliste depuis trente ans. Elle a travaillé en presse écrite et à la télévision, couvert des faits divers, des procès, des guerres. Elle est aussi l’auteur de plusieurs livres dont L'amour (fou) pour un criminel (Cherche...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Isabelle Horlans
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Isabelle Horlans est journaliste depuis trente ans. Elle a travaillé en presse écrite et à la télévision, couvert des faits divers, des procès, des guerres. Elle est aussi l’auteur de plusieurs livres dont L'amour (fou) pour un criminel (Cherche...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Elles sont âgées de 20 à 50 ans, elles ont des projets, un mari, une carrière, parfois même la fortune. Pourtant, un jour, sur un coup de tête, elles vont tout plaquer par amour pour un criminel, le plus souvent un tueur en série. Extrait de "L'amour (fou) pour un criminel", de Isabelle Horlans, publié aux éditions Cherche-Midi (2/2).

Problème : la formation de l’Enap ne consacre pas une heure de cours à ce risque professionnel. « Mes professeurs n’ont jamais abordé ce sujet, pas une seule fois », confirme Annie, une surveillante nommée en centrale mixte à sa sortie d’école. Souhaitant préserver son anonymat « pour dire les choses sans langue de bois », elle regrette que « le sujet soit tabou. Pourtant, il y en a, des histoires ! Hétéros, homos, les aventures sont fréquentes. Une collègue CPIP 3 a failli briser sa vie pour un truand qui avait l’âge de son père. Elle a eu la chance de simplement “craquer” pour ce gars sans enfreindre la loi. Et elle a réussi à le quitter. C’est vrai que, la plupart du temps, ces affaires restent secrètes car il n’y a pas violation du serment. L’amour ne mène pas forcément à la commission d’un délit. Il est aussi vrai que, lorsque l’on choisit ce genre de carrière, on ne devrait pas avoir besoin d’être briefées sur ce danger : nous sommes censées avoir du plomb dans la cervelle, le sens du devoir, du respect de la loi ; on n’est pas folles, on sait bien que c’est interdit. Mais un minimum de formation et de mise en garde serait le bienvenu, même si cela ne nous protégera pas de toutes les tentations. Il faudrait que l’Enap nous donne des exemples concrets qui permettent de réaliser que cela n’arrive pas qu’aux faibles. Après tout, le coeur a ses raisons que la raison ignore, non ? Il faudrait nous proposer des solutions, comme d’en parler au directeur ou aux collègues avant la catastrophe. Nous préciser que l’on peut changer de bâtiment, de prison. Que ressentir de l’amour ou de l’amitié pour un tueur ne fait pas de nous un mauvais agent, un paria. Malheureusement, celles sur qui cela tombe se voient comme des brebis galeuses et n’osent pas s’épancher. Il est déjà si dur, dans la vie civile, de dire qu’on aime un détenu, alors chez nous, vous imaginez ? ».

L’Administration pénitentiaire jure tout mettre en oeuvre pour que de telles situations ne puissent se produire. Il y a d’abord le strict examen du parcours personnel de ses recrues, des entretiens réguliers associés à une vigilance permanente durant l’exercice de leur métier. Voilà pour le discours officiel, et ne doutons pas un instant de sa sincérité. Mais entre le contrôle rigoureux par l’AP et la réalité du terrain (hommes et femmes en vase clos), il existe une donnée que la bureaucratie semble ignorer : le facteur humain et ses mystères insondables. « La meilleure volonté du monde n’empêchera jamais deux individus de s’aimer », résume un psychiatre du pôle de santé mentale des détenus à Lyon.

L’attirance n’est d’ailleurs pas forcément sexuelle. Il est fréquent que des geôliers apprécient leurs pensionnaires au point d’accomplir envers eux de petits gestes sans conséquence : du rab au souper, un livre prêté, un échange verbal plus nourri que d’ordinaire. " Normal, confirme Annie. On n’a pas obligation de bouger, comme, par exemple, les magistrats. Si l’on veut servir vingt ans dans la même taule, personne n’y trouve à redire, à condition que nos évaluations soient positives. Donc, nous côtoyons des longues peines pendant dix, quinze ans,et les relations se transforment. On les connaît par coeur, ils s’habituent à nous, se confient, on blague. Il se crée une forme d’intimité..."

Extrait de "L'amour (fou) pour un criminel", de Isabelle Horlans, publié aux éditions Cherche-Midi, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

03.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

04.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

05.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

06.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 15/07/2015 - 21:37
Et si elle commençait par apprendre à écrire français?...
ENAP, CPIP3, AP???? Faut-il aller sur d'autres sites internet pour déchiffrer ce que nos journaleux "modernes" (sic) ont du mal à écrire en français courant? Le problème semble être une difficulté plus grande, en régime socialiste, à sortir de l'enfance et à s'émanciper des dépendances. La culture de l'irresponsabilité semble en être la cause dans ces écoles de la pénitentiaire...rien à voir avec un enseignement insuffisant. Indiquer à des femmes-enfant qu'elles ne doivent pas succomber à leurs prisonniers ne serait qu'une incitation supplémentaire à la transgression que la vie socialiste ne les autorise plus à faire naturellement.