En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

06.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

07.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 15 min 37 sec
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 59 min 42 sec
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 1 heure 29 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 2 heures 2 min
décryptage > France
Clash des confessions

Boycott pour "attaques contre l’islam" : saurons-nous éviter notre guerre du Liban à nous ?

il y a 2 heures 29 min
pépites > Santé
Coronavirus
L'épidémie de Covid-19 a franchi un nouveau seuil avec 52.010 nouveaux cas en 24 heures, selon les chiffres officiels publiés hier soir
il y a 3 heures 25 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 19 heures 42 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 23 heures 32 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 20 min 41 sec
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

il y a 2 heures 18 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

COVID-19 : ce qu’il est encore possible de faire malgré une situation hors de contrôle

il y a 2 heures 56 min
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 19 heures 14 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 21 heures 45 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 23 heures 48 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Guide pratique pour financer son entreprise : dans quels cas utiliser le crowdfunding

Publié le 12 juillet 2015
Voici les différentes sources de financement auxquelles vous pouvez faire appel (crowdfunding, business angel, capitaux-risqueurs, prêts d'honneur, prêts participatifs, financement bancaire, aides et subventions) présentées de manière simple et opérationnelle. Extrait de "Guide pratique pour financer son entreprise", de Jean-Marc Tariant et Céline Boulanger, publié chez Eyrolles Editions (2/2).
Jean-Marc Tariant
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Tariant dirige le cabinet Finance & Stratégie, spécialisé dans le financement et la reprise-cession d'entreprises. Il est diplômé d'expertise-comptable et du MBA de l'EM Lyon. Il a été auparavant directeur d'agence bancaire au...
Voir la bio
Céline Boulanger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Céline Boulanger dirige le cabinet CGP Entreprises, spécialisé dans l'optimisation et la sécurisation du recours aux aides et dispositifs de financement public. Elle est diplômée de l'Institut Supérieur de Gestion de Paris et de l'Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voici les différentes sources de financement auxquelles vous pouvez faire appel (crowdfunding, business angel, capitaux-risqueurs, prêts d'honneur, prêts participatifs, financement bancaire, aides et subventions) présentées de manière simple et opérationnelle. Extrait de "Guide pratique pour financer son entreprise", de Jean-Marc Tariant et Céline Boulanger, publié chez Eyrolles Editions (2/2).

Qu’est-ce que c’est ?

Le crowdfunding, également appelé « financement participatif » (ou « collaboratif »), s’est vu doté d’une nouvelle réglementation applicable depuis le 1er octobre 2014 en France.

Le principe de ce mode de financement est de mettre en relation des contributeurs multiples avec un porteur de projet. Il fait intervenir trois acteurs : le porteur de projet, les contributeurs, et les plateformes Internet de crowdfunding, permettant la rencontre des deux premiers acteurs.

Il en existe trois types :

• le crowdfunding par les dons ;

• le crowdfunding par les prêts ;

• le crowdfunding par le capital.

– Dans le cadre du crowdfunding par les dons, les contributeurs apportent leur soutien à un porteur de projet à titre gracieux ou moyennant une faible contrepartie (par exemple, un produit de l’entreprise ou un cadeau de faible valeur).

– Pour le crowdfunding par les prêts, les contributeurs aident le porteur de projet en lui accordant un prêt, avec ou sans intérêts, remboursé sur une durée de deux à cinq ans, en règle générale. Aucun prêt ne peut être accordé aux entreprises avant trois ans d’existence, afin de protéger les contributeurs du risque de défaillance.

– Enfin, dans le crowdfunding par le capital, l’apport d’argent des contributeurs est investi au capital des entreprises. Comme en Bourse, ils espèrent profiter à terme d’une plus-value, lors de la revente de leurs actions, ou d’une rémunération élevée des fonds investis, en cas d’intervention en obligations convertibles ou associées à des bons de souscription d’actions.

Chiffres clés

Au premier semestre 2014, 66 millions d’euros ont été collectés en France sur les différentes plateformes de crowdfunding, soit deux fois plus que l’année précédente sur la même période. Ce qui devrait porter le montant total de fonds collecté à plus de 160 millions d’euros sur l’ensemble de l’année, compte tenu du taux de progression des fonds collectés.

Ces sommes ont été affectées de la manière suivante :

• 56 % à des prêts ;

• 29 % à des dons ;

• 15 % au capital d’entreprises, représentant 10 millions d’euros.

Environ 11 000 nouveaux projets ont été mis en ligne sur les plateformes de crowdfunding au cours du premier semestre 2014.

Plus d’un million de contributeurs ont soutenu un projet depuis 2008, dont un peu plus de 330 000 en 2013.

La contribution moyenne par souscripteur est de 56 € pour un don, 6 581 € pour un prêt rémunéré, et 2 036 € pour un investissement au capital d’une entreprise.

Les fonds sont affectés pour :

• 44 % à des projets d’entreprise ;

• 21 % à des projets associatifs ;

• 13 % à des projets audiovisuels, journalistiques ou d’édition ;

• 9 % à des projets artistiques et musicaux ;

• 4 % à des projets liés à l’environnement et à l’énergie ;

• 9 % à des projets autres.

(...)

Comment ça marche ?

En premier lieu, il faut choisir une plateforme (KissKissBankBank, Ulule, MyMajorCompany, Babyloan, Unilend, Anaxago, Pr€t Pro, Investbook, WiSEED, FinanceUtile, Prêtgo, etc.). L’offre est de plus en plus importante : il se crée une nouvelle plateforme minimum tous les mois. Soyez sélectif et privilégiez l’ancienneté de la plateforme, le nombre et la qualité des projets présentés, qui sont des gages de qualité.

Ensuite, il faut envoyer à la plateforme de votre choix une présentation succincte de votre projet. Si celui-ci est retenu par l’équipe chargée de sélectionner les dossiers, il sera diffusé sur la plateforme, après une série de vérifications destinées à éviter la publication de projets frauduleux, non éthiques ou trop risqués pour les prêteurs ou les investisseurs.

L’équipe de la plateforme peut vous aider si nécessaire, et moyennant rémunération, à mettre en forme la présentation de votre projet, pour maximiser vos chances de réussir votre levée de fonds. Une fois le projet diffusé sur la plateforme commence la période de collecte de fonds. Vous aurez auparavant fixé un montant à atteindre afin de valider la collecte. Selon les plateformes, deux options sont possibles :

– Le tout ou rien : le porteur de projet fixe dans ce cas une valeur à atteindre (30 000 euros par exemple). Si le montant des contributions n’atteint pas cet objectif, le projet est retiré du site, passé un certain délai.

– Le tout pour tous : quelles que soient les sommes collectées, elles sont versées au porteur de projet au terme de la période de collecte fixée. Afin d’éviter les échecs en matière de levée de fonds, les plateformes utilisent de plus en plus le système des paliers. Dans ce cas, le porteur de projet fixe un montant minimum à atteindre, qui permet de valider la collecte et de libérer les fonds progressivement.

Lorsque l’objectif est atteint, la plateforme verse au porteur de projet les fonds réunis, déduction faite de sa commission d’intermédiation.

Extrait de "Guide pratique pour financer son entreprise", de Jean-Marc Tariant et Céline Boulanger, publié chez Eyrolles Editions, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires