En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

03.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

04.

Royaume-Uni : des législatives parties pour marquer l’histoire

05.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

07.

Retraites : le techno-suicide du gouvernement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

ça vient d'être publié
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 8 heures 53 min
pépite vidéo > Politique
Cohue
Grève : couloirs bondés et scènes improbables dans les transports parisiens
il y a 11 heures 10 min
décryptage > Politique
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 11 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 59 min
décryptage > Santé
(Art)thérapie

Comment la danse peut aider à lutter contre la dépression, Parkinson et autres troubles neurologiques

il y a 13 heures 48 min
décryptage > Faits divers
Accroche : Ça s'est passé chez nous…

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

il y a 16 heures 58 min
décryptage > Politique
Techno-suicide

Retraites : le techno-suicide du gouvernement

il y a 17 heures 9 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

il y a 17 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
Déception
Réforme des retraites : Les syndicats très déçus par les annonces d'Edouard Philippe
il y a 1 jour 5 heures
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Film : "Docteur ?" : Un duo d'acteurs épatants pour une comédie de Noël, légère, mais pas seulement

il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Livre : "Le ciel par-dessus le toit" de Natacha Appanah : Un roman familial, puissant et émouvant

il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Société
Ville de demain

Bâtiment, immobilier, transports : ces vraies initiatives pour une ville plus durable

il y a 11 heures 4 min
décryptage > Economie
Nouvelle ère ?

Première réunion de l’ère Lagarde : la BCE peut-elle se saisir des problèmes structurels qui minent la zone euro ?

il y a 11 heures 58 min
décryptage > Politique
1979 all over again

Royaume-Uni : des législatives parties pour marquer l’histoire

il y a 13 heures 44 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?
il y a 15 heures 38 min
décryptage > Sport
Formule magique

PSG/ Galatasaray : Neymar, M’Bappé et les millions : les Parisiens trouvent leur formule magique

il y a 17 heures 3 min
décryptage > Politique
Erreurs de stratégie

Quand LR se transforme en machine à fabriquer des orphelins politiques

il y a 17 heures 20 min
décryptage > Economie
Impact au long cours

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

il y a 17 heures 22 min
pépites > Politique
Bad news ?
Réforme des retraites : les points principaux du discours d'Edouard Philippe
il y a 1 jour 6 heures
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "La vie est belle" : Conte de Noël anti-morosité....

il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Politique
Droit du sol ?

Esther Benbassa vous devriez lire François-René de Chateaubriand !

il y a 1 jour 8 heures
© DR
D'autres placements que le livret A existent.
© DR
D'autres placements que le livret A existent.
Nouvelle baisse des taux

Il n'y a pas que le livret A : ces autres placements qui permettent de sécuriser son épargne

Publié le 08 juillet 2015
Le 15 juillet, le nouveau taux du livret A sera dévoilé et il risque de ne pas être bon (il n'est pas impossible que le plancher historique des 1% soit percé). Petite revue des placements plus intéressants.
Nathalie Cariou est consultante en intelligence financière. Elle accompagne les particuliers et les professionnels dans leur relation à l’argent et sur le chemin de leur indépendance, financière ou professionnelle. Elle est l’auteur de deux livres :...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Cariou
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Cariou est consultante en intelligence financière. Elle accompagne les particuliers et les professionnels dans leur relation à l’argent et sur le chemin de leur indépendance, financière ou professionnelle. Elle est l’auteur de deux livres :...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le 15 juillet, le nouveau taux du livret A sera dévoilé et il risque de ne pas être bon (il n'est pas impossible que le plancher historique des 1% soit percé). Petite revue des placements plus intéressants.

Atlantico  : Christian Noyer, gouverneur de la banque de France, a été on ne peut plus clair au sujet de l'épargne et du livret A. Pour lui, il est inacceptable que l'épargne réglementée représente un obstacle à l'évolution de l'économie et à la fin de l'inflation. Le livret A reste-t-il un placement pertinent ou faut-il au contraire s'attendre à une baisse ?

Nathalie Cariou : Issu d’un calcul essentiellement basé sur le taux d’inflation, le taux du livret A devrait, depuis 6 mois déjà, être passé sous la barre des 1%. Ça n’a pas été le cas, pour des raisons essentiellement politiques. Peut-être qu’il n’était pas nécessaire en période de « sinistrose généralisée » de déprimer encore un peu plus les ménages avec une rémunération du livret A trop faible … quand le dit livret représente toujours 260,7 milliards d’euros collectés. Mais maintenir « indéfiniment » le taux du livret A  à 1% pourrait finir par handicaper l’économie : au travers des banques qui rémunèrent plus les épargnants que le marché ; pour les organismes HLM pour qui le loyer de l’argent est plus élevé que nécessaire. Dans ces conditions, une baisse du livret A, européennement incorrect, dès le 1er août prochain, est assez prévisible.

Avec 1% de rémunération, le livret A avait déjà perdu de son intérêt, même au sein des produits bancaires réglementés, au profit du PEL notamment (2% de rémunération). Pas beaucoup plus de contrainte, autant de sécurité … et une rémunération deux fois supérieure ! Il y a fort à parier que la fin de l’année 2015 désignera davantage encore le PEL comme la star des produits financiers réglementés !
 

Concrètement, pour sécuriser son épargne, quels sont les placements intelligents si le livret A stagne ou baisse ? Pourquoi ?

Pour qui veut sécuriser son épargne, le salut passe nécessairement par des produits garantis : les livrets réglementés – garantis par l’Etat – ou les assurances vie avec fonds en €uros – garantis sur les fonds des compagnies d’assurance.

Mais toute garantie induit nécessairement un prix à payer … et se traduit en matière de placements par un taux d’intérêt moindre. 1 % pour le livret A ; 2% pour le PEL … jusqu’à 2,5 ou 3% pour des produits d’assurance vie majoritairement investis en fonds euros. Les amoureux de la sécurité absolue (ou presque) pourront donc investir à fond sur leur PEL (plafonné à 61 200 euros) et sur une assurance vie sécurisée par un fond en euros. S’ils veulent avoir plus, ils se tourneront alors vers des produits « sans garantie ». Pour autant, l’absence de garantie ne signifie pas nécessairement que le produit est risqué. Simplement que rien n’est gravé dans le marbre ! Et le taux de rémunération n’est pas fixé à l’avance. Peut-être gagnerez-vous moins que prévu … ou davantage ! Les parts de SCPI (sociétés civiles à prépondérance immobilières) par exemple ne sont garanties ni en capital ni en rémunération. En théorie, l’épargnant pourrait tout perdre. En pratique, s’agissant de produits basés sur l’immobilier, et à moins d’un tremblement de terre de grande ampleur réduisant à zéro tous les immeubles détenus par la SCPI, c’est un placement sur lequel le risque est minimum : peu ou prou, votre rémunération sera de 5 à 7% par an. 5 fois le taux du livret A, pour un peu plus de risque !
 

Et si le contribuable Français privilégie le gain ? Comment faire fructifier son épargne et avec quels placements ? Sont-ils nécessairement plus risqués ?

5% de rémunération (avant impôt !) c’est bien, mais cela reste du domaine du placement … On est encore loin des rendements à deux chiffres et de stratégies de croissance financière. Pour faire fructifier son épargne, trois solutions s’offrent à vous :

La bourse où, par les temps qui courent, vous investirez dans des actions (les classes d’actif dans lesquelles investir varient en effet considérablement en fonction de la conjoncture économique)
L’immobilier locatif, à condition d’adopter une stratégie d’investissement directe et active (location meublée de courte durée plutôt que location nue entre autre)
Des investissements dits alternatifs, nettement moins encadrés, non garantis, moins connus... et parfois, il faut le dire, trop attractifs pour être honnêtes. Mais également parfois susceptibles d’offrir des rémunérations de 8 à 12%  presque sans rien faire.

Faut-il considérer la bourse, l’immobilier actif et les placements alternatifs comme risqués ? Ils n’offrent aucune garantie, c’est certain et ne présentent pas la même stabilité que les fonds €uros ou les revenus réglementés. Autrement dit, leur rémunération peut varier d’une année sur l’autre et celui (ou celle) qui veut récupérer ses fonds à date impérative devra s’en tenir éloigné(e) ! Mais le risque que présentent ces placements tient essentiellement selon moi au peu d’information - ou de formation – de l’épargnant qui se lance dans la bourse « en suivant les conseils de son voisin », sans chercher à comprendre ou à maîtriser son sujet. L’ignorance et la crédulité créent bien plus de dégâts en matière boursière que les fluctuations du CAC 40 !
 

Existe-t-il des alternatives à ces deux types de placements qui permettent de conjuguer la sécurité et les gains ?

Les meilleurs antidotes au risque s’appellent information, formation, bon sens et méthode. En prenant le temps de se former et de s’informer, en utilisant son bon sens, en adoptant une méthode – et en s’y tenant ! (la méthode du coût moyen rapporté par exemple pour les actions boursières), tout investissement « risqué » peut devenir un placement sans risque. Non que les circonstances soient différentes, mais parce que l’épargnant aura considérablement augmenté son seuil de connaissance et de maîtrise. Comme le marin aguerri pour qui un voyage au long court présente le même degré de risque que la régate de quelques miles pour le navigateur du dimanche !
 
Attention néanmoins aux « placements miracles » où l’on gagne 10 à 20% par mois sans rien faire ! Aussi fort que puisse parler l’envie d’une « bonne affaire », votre bon sens devrait vous en éloigner très vite : gagner de l’argent « sans risque » parce que l’on sait ce que l’on fait, aucun problème. Gagner de l’argent « sans rien faire » et à des taux de rémunération jamais rencontrés par ailleurs, en aucun cas… Mauvaise nouvelle : les placements miracles n’existent pas ! Les investissements servant 10% de rémunération en moyenne chaque année, si !
Le premier d’entre eux s’appelle la bourse.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

03.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

04.

Royaume-Uni : des législatives parties pour marquer l’histoire

05.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

07.

Retraites : le techno-suicide du gouvernement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires