En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

03.

« Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

07.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

01.

« Politico Scanner »

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Problème en vue ?

Grève un effet désastreux sur le long terme

il y a 20 min 44 sec
décryptage > Science
Atlantico Santé

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

il y a 2 heures 41 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment le communisme a révolutionné les rapports sociaux par la violence

il y a 4 heures 24 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment le prolétariat s'est réfugié dans le vote contestataire et vers le Rassemblement national

il y a 4 heures 26 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le "génie" et le "mal" français selon Alexis de Tocqueville

il y a 4 heures 29 min
décryptage > Santé
Crise de la santé

« Il est urgent de sortir l’hôpital de l’impasse comptable dans laquelle on l’a enfermé depuis les ordonnances Juppé de 1995 »

il y a 4 heures 47 min
décryptage > Environnement
Atlantico Green

Pourquoi la reforestation de la planète lui fait parfois plus de mal que de bien

il y a 5 heures 20 min
décryptage > Politique
Vote par défaut

Succès passager ? Attention bulle politique en vue chez les Verts

il y a 5 heures 44 min
décryptage > Politique
Tocqueville, un théoricien pour notre époque

« Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

il y a 6 heures 24 min
light > Science
Flashs cosmiques
La compréhension d'un des derniers phénomènes cosmologiques identifié se poursuit mais sera encore longue
il y a 21 heures 41 min
décryptage > Religion
Allah était-il au courant ?

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Donald Trump : le porte-parole des sans-voix

il y a 4 heures 23 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

il y a 4 heures 24 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment la gaullôlatrie a accéléré la disparition du gaullisme

il y a 4 heures 28 min
décryptage > International
Sanction Iraniennes

Le poids des sanctions économiques écrase le peuple iranien sans parvenir à le libérer

il y a 4 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le cœur dans le rétroviseur

il y a 5 heures 7 min
décryptage > International
Primaire démocrate

Pourquoi la stratégie de Michael Bloomberg pourrait vraiment payer (et lui coûter très cher)

il y a 5 heures 36 min
décryptage > Social
Données personnelles

70 ans de la mort d’Orwell : pourquoi l’auteur de 1984 aurait été horrifié de nous voir nous inscrire sur des sites de rencontre (sans parler du reste de notre vie en ligne…)

il y a 6 heures 3 min
pépites > Politique
La saga Huawei
Le Royaume-Uni est soumis à la pression accrue de son allié américain pour l'interdiction de la controversée Huawei
il y a 20 heures 18 min
pépite vidéo > Faits divers
Catastrophe climatique
L'est de l'Espagne sous le choc de la tempête Gloria
il y a 1 jour 39 min
© Reuters
La responsabilité de la crise grecque est partagée, monte un nouveau livre publié jeudi.
© Reuters
La responsabilité de la crise grecque est partagée, monte un nouveau livre publié jeudi.
Responsabilité partagée

Les Grecs sont-ils des corrompus paresseux ou des victimes d’une troïka psychorigide ? Le livre qui répond "les deux, mon général"

Publié le 05 juillet 2015
Dans The Full Catastrophe: Travels Among the New Greek Ruins (La pleine catastrophe: voyages dans les nouvelles ruines grecques), le journaliste gréco-américain James Angelos montre qu’au-delà de l’austérité imposée, la corruption généralisée et l’absence de politique fiscale efficace a mené la Grèce dans le mur.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans The Full Catastrophe: Travels Among the New Greek Ruins (La pleine catastrophe: voyages dans les nouvelles ruines grecques), le journaliste gréco-américain James Angelos montre qu’au-delà de l’austérité imposée, la corruption généralisée et l’absence de politique fiscale efficace a mené la Grèce dans le mur.

"Giorgos Chatzifotiadis a 77 ans. Ce retraité, qui comme les autres Grecs n'a eu qu'un accès limité à ses revenus, s'est effondré, vendredi, en pleurs devant sa banque. Ce symbole de la Grèce, meurtrie par la crise, a été repris sur les réseaux sociaux" : comme des dizaines d’autres sites ce samedi, Ouest-France fait de cet homme un "symbole du pays meurtri".

Comment ne pas rester de marbre devant cette image, résumé parfait de "ces politiques d'austérité qui ont viré au cauchemar" ? "Je ne trouve aucun exemple dans l’histoire d’une dépression aussi délibérée et aux conséquences si catastrophiques, absolument aucun", a déploré cette semaine, dans les colonnes du Huffington Post, Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie.

"Il n’a servi à rien d’abaisser toujours plus le niveau de vie des Grecs", ajoute l’analyste financier Clive Crook dans un article publié par Bloomberg.

Atlantico publiait déjà en 2012 le point de vue de l’économiste Nikos Tsafos, qui écrivait : "L'austérité tue la Grèce. C'est du moins ce que l'on nous dit. Les hommes politiques et les médias ont une histoire toute prête : pour satisfaire les créanciers de la Grèce, le gouvernement réduit la dépense publique à des niveaux tellement bas que même les services de base délivrés par l’État sont mis en danger. En conséquence, le peuple grec, qui souffre de ces coupes sauvages, se rebelle. C'est l'histoire que l'on lit quotidiennement. Pourtant, presque tout y est faux."

Les lecteurs du nouveau livre du journaliste James Angelos, The Full Catastrophe: Travels Among the New Greek Ruins (La pleine catastrophe: voyages dans les nouvelles ruines grecques), pourront découvrir un autre aspect de l’histoire.

Le journaliste gréco-américain a commencé sa rédaction lors d’un reportage sur l’île de Zakynthos, en 2011. Il était allé enquêter sur une rumeur selon laquelle 2% de l’île était aveugle. Il a finalement découvert que sur les 680 "aveugles" de l’île, 498 étaient des fraudeurs ayant trouvé un bon moyen de toucher une allocation pour handicapés.

Cette découverte n’était que le sommet de l’iceberg. "Une rébellion éclate contre le Trésor public d’une île normalement très calme de la mer Egée. Le maire d’un bucolique village du nord de la Grèce est abattu par son trésorier. Un vétéran gauchiste de la Seconde guerre mondiale réclame des indemnités à l’Allemagne", résume l’éditeur du livre.

L’auteur "redonne vie à certaines des causes de la faillite du pays et examine les changements, certains plein d’espoirs et d’autres particulièrement inquiétant, qui émergent", poursuit-il.

Il rappelle ainsi que l'évasion fiscale est sans cesse revue à la hausse en Grèce : elle atteint 12% à 15% du PIB, ce qui représente un manque à gagner de 40 à 45 milliards d'euros par an pour l'Etat, expliquait en 2012 le directeur de la brigade grecque des contrôles fiscaux Nikos Lekkas.

Les armateurs qui représentent près de 7% du PIB du pays, ne paient aucun impôt. L'Église orthodoxe de Grèce, rattachée à l'État, deuxième propriétaire terrien avec 130.000 hectares de biens, a toujours bénéficié d'un régime fiscal très favorable. Et caetera.

James Angelos passe au crible les grandes histoires (en 2012, le président du Parlement et ancien ministre de la Défense Evangelos Meimarakis, George Vulgarakis, ex-ministre de l’Intérieur, de la Culture et de la Marine marchande et Michalis Liapis, ancien ministre des Transports, de la Communication et de la Culture, ont été accusés d’avoir détourné 10,27 milliards d’euros) comme les petites (8500 familles ayant "oublié" de déclarer le décès d’un parent pour continuer à toucher la pension de retraite).

Nicolas Pitsos, chercheur au Centre d’Études Balkaniques (CEB) de l’INALCO et chargé de cours d’histoire des Balkans à l’ICES, a toutefois expliqué à Atlantico qu’il ne faut pas généraliser –ce que se garde d’ailleurs bien de faire James Angelos.

"La fraude fiscale n’est pas un phénomène endémique en Grèce, il n’existe ni de culture fiscale propre aux habitants de ce pays, ni de comportement unique face à la conception de la contribution citoyenne aux ressources financières de l’Etat. La majorité de la population paye ses impôts, et la partie qui y échappe ou qui en est exemptée (notamment les professions libérales, les gros revenus, l’Eglise orthodoxe de Grèce), tout en représentant un véritable trou noir dans l’équilibre budgétaire et le redressement du déficit, ne saurait rendre compte toute seule de la gravité et de l’ampleur de la crise actuelle en Grèce.”, analysait-t-il.

Il rappelait qu’en 2009, "la Troïka (FMI, BCE, UE) s’implique activement dans la coordination de la politique économique grecque, dès lors, elle devient co-responsable de la gestion de la crise. Dès le début, ses lignes directrices, adoptées par les gouvernements grecs en place, dictent un programme d’austérité accompagné d’un discours moralisant et moralisateur, soulignant l’idée de la souffrance comme condition préalable au sauvetage."

"Les discours caricaturaux sont loin de nous informer et de nous instruire sur les causes d’une crise bien plus complexe qui n’exclut certes pas les responsabilités des différentes composantes de la société grecque engagées à des degrés divers et variés, mais qui ne peuvent pas être entièrement compris sans une référence à des facteurs extérieurs", écrivait-il en conclusion.
 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

03.

« Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

07.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

01.

« Politico Scanner »

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 05/07/2015 - 17:05
Loin de moi l'idée "d'humilier" le peuple grec ! ☺
N'importe quel touriste comprend en quelques heures que ce magnifique pays ne fait pas beaucoup d'effort pour percevoir la TVA ! ☺ Avec un bon (et même un mauvais) moteur de recherche quelques clics suffisent à un internaute pour s'apercevoir que la Grèce a déjà été en défaut de paiement 7 fois dans sa courte histoire, que sa collecte de l'impôt est folklorique, l'évasion fiscale énorme, le cadastre inexistant, les fonctionnaires...des princes ! Les "prêteurs" ne pouvaient pas l'ignorer : alors ? Au lieu d'avoir des exigences sur la façon de vivre et de se gérer des Grecs ils auraient du prêter à un taux qui incluait ces risques ou ne pas prêter : Oui...et alors ? Alors les Grecs auraient hurlé qu'on les "humilie", qu'on les traite comme des européens de seconde zone ! Oui et alors ? Alors j'sais pas ☺ c'est pour faire avancer le schimlll ...le schmilbleu...le schmilblick ! :-) Ami(e)s Grec(que)s j'arrive ! Faites comme vous voulez on vous aimera toujours comme vous êtes ! Je viens avec des roubles des drachmes ou des €uros ? Quand y'a une bonne affaire à faire je suis pas le dernier ! ☺
vangog
- 05/07/2015 - 11:27
Pourquoi l'Irlande, l'Espagne, le Portugal y sont
parvenus? Parceque leur expérience "gauchiste" a été faible dans le temps, certes dévastatrice avec Zapatero qui a fait franchir à l'Espagne le cap de 22% de chômeurs, et à son déficit budgétaire, le record de 11,9%, mais courte... Dès lors, les gouvernements qui ont succédés aux ecolo-centre-gauche irlandais, aux socialistes espagnols et portugais, ont pu redresser la barre. Les Grecs ont une culture d'alternance gauchiste, de l'extrême-gauche vers le centre-gauche, incapable d'assumer le courage de vraies réformes sur la fiscalité, le cadastre, l'évasion fiscale, le travail au noir des fonctionnaires... Le gouvernement de coalition "technocratique" adoubé par la BCE n'a même pas eu le courage de réaliser ces réformes, obnubilée par la gestion comptable de son budget, qu'il a réussi à équilibrer en demandant des efforts aux plus faibles. La transition vers une extrême-gauche incapable de réformer était, elle-aussi prévisible, après ce gouvernement. Les gouvernants Grecs, l'UE et la BCE ont tout faux!