En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Reuters
La France a connu d’autres épisodes caniculaires comme cela a été le cas entre la fin du mois de juin et le début de juillet 1952.
Chaud patate
Y a-t-il oui ou non un lien entre épisodes caniculaires et dérèglement climatique ? Ce qu'ont prouvé les scientifiques
Publié le 01 juillet 2015
Les épisodes de très forte chaleur ne sont pas nouveaux et ont déjà marqué le début de certains étés en France. Mais la canicule qui s'est abattue sur la France depuis le 30 juin dernier fait craindre un été torride, et le réchauffement climatique n'est peut-être pas étranger à ce phénomène.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Gourand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les épisodes de très forte chaleur ne sont pas nouveaux et ont déjà marqué le début de certains étés en France. Mais la canicule qui s'est abattue sur la France depuis le 30 juin dernier fait craindre un été torride, et le réchauffement climatique n'est peut-être pas étranger à ce phénomène.

Atlantico : Est-il possible d'établir un lien entre l'épisode caniculaire que connaît actuellement la France et le dérèglement climatique ? De quelles données scientifiques dispose-t-on sur ce point ?

François Gourand : Il n’est pas possible de relier un événement isolé comme la canicule actuelle au réchauffement climatique. La France a connu d’autres épisodes caniculaires comme cela a été le cas entre la fin du mois de juin et le début de juillet 1952. A cette époque, le changement climatique n’était pas aussi marqué qu’aujourd’hui. Mais dans le contexte de réchauffement actuel, les canicules sont plus nombreuses et souvent plus intenses à la surface du globe.

Les études qui font autorité en la matière sont les travaux du GIEC (Groupement d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) qui synthétisent tous les travaux des chercheurs qui étudient les questions climatiques. Parmi elles, on retrouve l’évolution de la chaleur à la surface du globe. Les conclusions vont toutes dans le même sens, à savoir qu’il existe un réchauffement climatique et que ce dernier favorise les épisodes caniculaires.

En quoi ces épisodes caniculaires diffèrent-ils de ceux que la France a pu connaître tout au long de son histoire ?

L’épisode qui vient de s’ouvrir semble être une canicule marquée qui se classe parmi les plus fortes enregistrées depuis l’après-guerre. La canicule de 2003 reste la "référence" en France et il est impossible de dire, à l’heure actuelle, si la présente canicule atteindra ce niveau. Pour ce qui est des vagues de chaleur plus anciennes (avant 1945), il est difficile d’avoir une vision exhaustive dans la mesure où le réseau de données était moins développé. On disposait d’indicateurs indirects comme la date des vendanges et parfois même des relevés, mais cela reste globalement insuffisant pour faire des comparaisons précises et objectives.

Quelles sont les conséquences aujourd'hui scientifiquement avérées du dérèglement climatique sur la météo ?

On a vérifié que la fréquence du nombre de jours de vague de chaleur a déjà augmenté. Des records de chaleur sont régulièrement battus à la surface de la Terre. L’agence américaine de la NASA a établi qu’entre janvier et mai 2015, la Terre avait connu les cinq premiers mois de l’année les plus chauds depuis que des mesures précises sont disponibles. Cela fait suite à une année 2014 qui a été la plus chaude jamais enregistrée.

En France, à quelles modifications météorologiques concrètes peut-on s'attendre à moyen comme à long terme ?

Les modifications vont principalement prendre la forme d’une température plus chaude en moyenne. Globalement, toutes les saisons seront plus chaudes. En hiver, il y a aura moins de jours de gel et il y aura un plus grand nombre de jours de vague de chaleur en été. Le Sud-Est de la France sera plus exposé encore à cette chaleur et les sécheresses plus nombreuses. Il y a plus d’incertitudes en ce qui concerne la pluviométrie, même si l’on estime, par exemple, que la Manche sera plus exposée aux pluies. Pour ce qui est de donner une date précise de tous ces changements, cela varie énormément en fonction des scénarios. Moins les efforts pour réduire les gaz à effet de serre seront importants, plus ces modifications météorologiques seront marquées et se produiront rapidement. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
04.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
05.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
06.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
07.
Kim Kardashian provoque la colère des Japonais avec le lancement d'une ligne de sous-vêtements, Kimono Intimates
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zen aztec
- 01/07/2015 - 13:00
!!!
Bel enfilade de lapalissades et d'assertions gratuites
henir33
- 01/07/2015 - 12:01
2014 plus chaud ...
la NASA a trafiqué les données anciennes pour servir les intérêts politiques d'Obama et les autres réseaux de mesures donnent des résultats très différents, les médias seraients bien inspirés de faire leur boulot d'investigation et de ne pas jouer les thuriféraires de COP2015
MONEO98
- 01/07/2015 - 10:53
faut arrêter de se regarder le nombril
1952 fut une terrible année de chaleur en France et une terrible année froide dans le pacifique sud -21° en nelle Zelande
Coïncidence ou pas ,notre vague de chaleur d'aujourd'hui correspond au pic de froid actuel de la nelle zélande ou les records de froid d e 1952 viennent d ' être battus.... alors ouvrez les fenêtres .Le monde ,la planète c n'est pas l'Europe ou l'hexagone c'est un peu plus grand et question climat un petit peu plus compliqué. que les certitudes onusienne