En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

03.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

04.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

05.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

ça vient d'être publié
pépites > International
Balles perdues
Selon une étude, les personnes blessées lors de fusillades ont un risque accru de troubles mentaux longtemps après leur guérison
il y a 5 heures 14 min
pépite vidéo > International
Victimes collatérales
Australie : vive émotion après le sauvetage d’un koala lors des terribles incendies qui ravagent une partie du pays
il y a 6 heures 40 min
pépites > Environnement
Polémique
Europe Ecologie Les Verts condamne fermement les propos de Roger Hallam, le cofondateur d'Extinction Rebellion, sur l'Holocauste
il y a 7 heures 40 min
light > Science
Phénomène assez rare
Une pluie d’étoiles filantes devrait être visible dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre 2019
il y a 9 heures 6 min
Méthode d'avenir
Coldplay arrête ses tournées pour des raisons environnementales
il y a 11 heures 24 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pechkoff, le manchot magnifique" de Guillemette de Sairigné : un héros de légende endormi réveillé par la plus noble des biographes

il y a 15 heures 5 min
décryptage > Santé
Plan palliatif

Cette liberté que la France ne se décide toujours pas à accorder à ses hôpitaux

il y a 15 heures 40 min
décryptage > Culture
Vive la liberté !

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

il y a 17 heures 37 min
décryptage > France
Culture

Repeignez-moi donc ces statues blanches que je ne saurais voir : l’antiracisme en pleine crise d’intolérance

il y a 18 heures 37 min
pépites > Social
Négociations sous tension
SNCF : la CFDT-Cheminots a annoncé son intention de déposer un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre
il y a 6 heures 8 min
light > People
Le poids des mots, le choc des photos
Paris Match met en vente certaines de ses plus belles photos à l’occasion de son 70e anniversaire
il y a 7 heures 7 min
pépites > International
Séisme politique et judiciaire
Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été mis en examen pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance"
il y a 8 heures 23 min
pépites > France
Climat
Pierre de Bousquet de Florian, le coordinateur national du renseignement, estime que le "degré de violence" est inédit en France
il y a 9 heures 44 min
pépites > Politique
Manifestations
Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25
il y a 12 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Picasso, tableaux magiques" : la magie des signes

il y a 14 heures 57 min
décryptage > France
Immobilier

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

il y a 15 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
Réformes
Retraites, hôpital : Edouard Philippe s'est confié sur France Inter sur les dossiers sensibles de cette fin d'année
il y a 16 heures 20 min
décryptage > Politique
Stratégie de défense

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

il y a 18 heures 12 min
décryptage > Politique
Le Macron nouveau est arrivé

Le nouvel entre-deux stratégique d’Emmanuel Macron

il y a 19 heures 10 min
© Reuters
Le pape François s'est saisi des problématiques environnementales.
© Reuters
Le pape François s'est saisi des problématiques environnementales.
Environnement

Encyclique Laudato Si : le pape met la barre très haut, peut-être même trop haut

Publié le 17 juin 2015
Dans un document qui devait être publié jeudi 18 juin (et qui a fuité mardi) le Pape analyse les problématiques d'ordre environnemental dans le monde et appelle à une action urgente pour lutter contre le réchauffement climatique.
Historien et journaliste, spécialiste du catholicisme, Christophe Dickès a dirigé le Dictionnaire du Vatican et du Saint-Siège chez Robert Laffont dans la collection Bouquins. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés à la politique étrangère et à...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Gollier est économiste à la Toulouse School of Economics et co-auteur des 4e et 5e rapports du GIEC.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Dickès
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Historien et journaliste, spécialiste du catholicisme, Christophe Dickès a dirigé le Dictionnaire du Vatican et du Saint-Siège chez Robert Laffont dans la collection Bouquins. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés à la politique étrangère et à...
Voir la bio
Christian Gollier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Gollier est économiste à la Toulouse School of Economics et co-auteur des 4e et 5e rapports du GIEC.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un document qui devait être publié jeudi 18 juin (et qui a fuité mardi) le Pape analyse les problématiques d'ordre environnemental dans le monde et appelle à une action urgente pour lutter contre le réchauffement climatique.

Atlantico : Quelle peut-être la portée d'une telle position, d'un tel appel, pour les catholiques dans le monde ?

Christophe Dickès : L’encyclique Laudato Si’ (Loué sois-tu) est un texte magistériel c’est-à-dire, au sens propre, un enseignement. Traditionnellement l’encyclique est adressée à la hiérarchie catholique et aux catholiques eux-mêmes. Or, comme Jean XXIII en 1963 avec Pacem in Terris (La Paix sur la terre), François tient ici à s’adresser à tous les hommes. On retrouve dans cette adresse la volonté d’ouverture au monde du pape argentin. Mais la réception du texte sera une toute autre affaire.

Quand on le lit, on remarque qu’il s’adresse autant aux populations qu’aux chefs d’Etat mais aussi à des catégories socio-professionnelles comme le monde de la banque, de la finance et de diverses industries. Chacun est en quelque sorte responsabilisé et doit prendre ses responsabilités. C’est la force de cette encyclique mais aussi sa faiblesse car les textes des papes ont été reçus diversement dans l’histoire. Laudato Si’, qui cite plus de soixante fois le nom et l’adjectif "pauvre", ressemble en partie à l’encyclique de Paul VI, Populorum Progressio sur le développement des peuples. Or cette dernière a été publiée en 1967 et n’a pas empêché les graves problèmes de sous-développement du Tiers et du quart Monde… La question écologique peut subir le même sort.

Après, François pense sur le temps long. Il sait très bien que son encyclique est aussi un rendez-vous avec l’avenir. A titre d’exemple, ni Benoît XV, ni Pie XI, ni Pie XII ont été entendu dans leurs appels à la paix entre 1914 et 1939. Jean XXIII, lui, a été entendu en 1962 dans la crise de Cuba … François sait donc qu’il faut laisser du temps au temps.

Christian Gollier : Elle rappelle chacun d’entre nous à nos responsabilités envers les générations futures. Le pape est parfaitement légitime pour le faire. Le problème climatique soulève des questions éthiques très profondes à ce sujet. Que vaut la perpétuation de l’être humain sur terre, et que devrions-nous être prêts à sacrifier pour la garantir ? Suis-je personnellement responsable des émissions de mes aïeuls, alors même que ces derniers ne pouvait avoir conscience du mal qu’ils causaient ? L’Encyclique Laudato si contribue à répondre à ces questions délicates qui doivent être sérieusement posées en préalable si on veut avoir une chance de mettre d’accord les Nations sur un projet ambitieux de réduction des émissions. La plupart des occidentaux refusent encore de débattre de ces sujets, alors qu’ils constituent une exigence des pays du Sud, qui veulent absolument mêler les enjeux climatiques avec ceux des inégalités et du développement. La position papale, certes très généreuse car alignée sur cette position, ne constitue pas un progrès diplomatique face à des pays riche qui la refuse.

Le document précise qu'au-delà des catholiques, son appel est destiné à tous. Sur quel appareil diplomatique le Pape est-il en mesure de s'appuyer pour peser dans les négociations internationales ?

Christophe Dickès : L’Eglise catholique compte aujourd’hui près d’un milliard trois cent millions de fidèles. Toute cette population à travers le monde peut ne pas rester indifférente au message pontifical. Elle constitue en quelque sorte les premiers ambassadeurs du message de François. Parallèlement, surtout dans les pays où l’Eglise possède une place reconnue par l’Etat, les évêques peuvent jouer un rôle plus officiel et public sur ces questions.

Quant au réseau diplomatique du Saint-Siège, il constitue un autre moyen d’action. Le Saint-Siège fait partie ou participe en tant qu’observateur aux travaux de plusieurs organisations supranationales comme la FAO (Food & Agriculture Organization) ou l’UNCSD (Commission des Nations unies pour le développement durable). Enfin, les nonces du Saint-Siège (c’est-à-dire les ambassadeurs) peuvent eux-aussi agir au niveau des Etats sur cette question. Mais la mesure du succès est difficilement quantifiable d’autant que le Saint-Siège reste discret quand il intervient auprès d’eux, surtout quand il s’agit d’obtenir d’un Etat de revoir à la baisse ses prétentions.

La semaine dernière le G7 réuni en Allemagne avait également abordé la problématique du réchauffement climatique. Pourquoi l'encyclique du Pape n’a-t-il pas la même valeur ?

Christian Gollier : Les postures politiques sont évidemment très différentes. Le pape François, lui, ne doit pas gérer d’opinions publiques certes acquises aux enjeux climatiques dans certains pays, mais encore très réticentes à sortir leur portefeuille. C’est particulièrement vrai si ces sacrifices devaient financer des projets en dehors du pays. Le concept de solidarité internationale est encore à construire, comme le montre les écarts béants de richesse dans le monde sans qu’on y prête réellement attention. Quoiqu’il en soit, éveiller les consciences est toujours bon à prendre quand il s’agit de gérer un bien commun comme le climat. Le G7 est quant à lui englué dans ses propres contradictions. Chaque pays veut en faire le moins possible pour sauver la planète, sauf en cas de gros problème de pollution locale comme en Chine. Hélas, je crains que les promesses des pays ne valent que pour ceux qui y croient.

Christophe Dickès : En droit, la papauté est une sorte d’autorité tierce c’est-à-dire indépendante de toute pression. Elle se place en position d’arbitre, de facilitateur ou encore de médiateur. C’est ce qui fait sans aucun doute sa force, tout autant que sa faiblesse. Sa force parce qu’on sait qu’elle n’a pas d’intérêt militaire ou économique. Pour cette raison, elle sera plus facilement écoutée ; sa faiblesse car elle n’a que la parole pour arriver à ses fins… Elle n’a pas, par exemple, des moyens de pression financiers.

C'est la première encyclique du Pape (il s'est personnellement investi dans son élaboration, et la précédente avait été rédigée par Benoit XVI). Au regard de ses positions précédentes, qu'est-ce que cela peut préciser de sa vision ? De sa manière de voir son action et ses responsabilités ?

Christophe Dickès : De mon point de vue, cette encyclique est, avec la question de la miséricorde (le thème de l’année jubilaire 2016), un des deux ou trois piliers du pontificat. Rien que le choix du nom de François révèle sa volonté de placer au centre de ses préoccupations la question écologique qu’il lie aux questions économiques et sociales. On le sait, le cardinal Bergoglio a pris le nom de François car un de ses amis cardinal lui a soufflé à l’oreille quelques minutes après son élection : "N’oublie pas les pauvres."

Mais le nom de François est aussi une référence à saint François d’Assise qui, au XIIIe siècle, aimait la nature. Il fut l’auteur d’un Cantique des Créatures dont est tiré le nom de l’encyclique du pape argentin. Le saint italien y évoque l’eau, la terre, les astres, etc. Il s’agit d’un hymne. Mais le pape va plus loin. Comme le montre le texte Laudato Si’, l’écologie est bien un moyen d’évoquer aussi la préoccupation majeure du premier pape issu d’une mégalopole frappée de plein fouet par la misère et la pauvreté. D’un point de vue plus général, on peut aussi resituer l’encyclique dans la lignée des grands textes pontificaux condamnant les idéologies voulant faire de l’homme des dieux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

03.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

04.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

05.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires