En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Capture d'écran France 3
 La ville dirigée par l'élu de Les Républicains Gérarld Darmanin a annulé la représentation d'un spectacle intitulé Boudin et chansons.
cochonneries...
Le boudin interdit de cité à Tourcoing : faut-il vraiment laisser aux seuls pseudos néonazis le droit de mettre le cochon en étendard ?
Publié le 13 juin 2015
Le porc ne passera pas par Tourcoing. La ville a fait barrage à cet animal particulièrement dégouttant et dangereux
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le porc ne passera pas par Tourcoing. La ville a fait barrage à cet animal particulièrement dégouttant et dangereux

Le spectacle devait avoir lieu aujourd'hui samedi à Tourcoing, pour une fête de la musique. Un groupe belge sympathique et déjanté y était convié en voisin. A cette performance musicale le groupe avait donné comme titre : "Boudin et chansons". Une taquinerie sur la condition féminine en comparant l'homme à un "cochon". Et puis d'un coup adieu cochons, gorets, truies, boudins, saucissons, jambons et rillettes !

Le groupe a reçu un coup de téléphone de l'adjoint au maire de la ville leur annonçant que leur spectacle était annulé : "ça pouvait choquer". le mot boudin était en cause : de la dynamite, de la nitroglycérine. De quoi mettre Tourcoing à feu et à sang. L'adjoint au maire, Didier Troart, a été explicite : il ne voulait pas provoquer une partie de ses administrés de confession musulmane. Il est tout à fait exact qu'à Tourcoing, il y a des quartiers "sensibles" à forte densité de population. Sensibles à quoi ?

On ne sait pas trop. Mais très sensibles en tout cas à l'évocation des mots "boudin" et "cochon". Bien sûr que pour leur faire plaisir, la troupe belge aurait pu changer son intitulé. Gigot et chansons... Les hommes sont des moutons... Mais ça aurait tout changé, le mouton animal paisible, n'étant pas réputé pour son esprit salace et sa lubricité sexuelle. 

Pour aller au bout des choses, il convient de rappeler la couleur politique de la municipalité qui veut bouter le porc hors des frontières de la cité. Le maire de la ville est Républicain et s'appelle Gérard Darmanin -même si celui-ci a par ailleurs démenti : "le spectacle n'a jamais été retenu. Jamais de contrat n'a été signé"- et Didier Troart est son adjoint. Que la responsabilité incombe au maire ou à son adjoint, il n'y aurait donc pas que dans les mairies de gauche que l'on se couche. 

En France, on aime bien les histoires belges. Plus demeuré, plus bête qu'un Belge, il n'y a pas. Or je suis persuadé que, au delà de toute concurrence, le roi des cons est français. Il a élu domicile à la Mairie de Tourcoing. La fille qui dirige la troupe ostracisée a riposté  : "il ne faudrait pas laisser aux seuls pseudos-néonazis le droit de mettre le cochon en étendard." Elle s'appelle Sara Amari. Elle est arabe. Je la verrai bien en maire de Tourcoing. Sans que pour autant, et en échange, que ce soit Gérard Darmanin ou son équipe qui chantent à sa place... 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Projet de réforme des retraites : règle d’or et cagnotte, les deux points qui risquent de mettre le feu aux poudres
02.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
03.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
04.
Sommes-nous véritablement de plus en plus allergiques ?
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Carla Bruni : "On a fait passer mon mari pour un bourrin inculte"
07.
Trois propositions pour changer le travail au bureau que proposent les happiness managers… et qui fonctionnent
01.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
02.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
05.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
06.
Comment on a tué les centre-villes de ces villes moyennes où une majorité de Français voudraient pourtant vivre
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (29)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Nicolas V
- 11/07/2015 - 00:03
@ Vangog
Totalement d'accord ! Ces paillassons en quête de voix contre des mosquées, la rebaptisation de nos rues, la disparition de bis crèches et nos arbres de Noël, les interdictions de messes en plein air, la fin du ramadan célébrée dans notre mairie de Paris par hidalgo ... On en a marre! Basta !!!
genbea75018
- 04/07/2015 - 15:48
HALTE AUX DICTATS
"Le groupe a reçu un coup de téléphone de l'adjoint au maire de la ville leur annonçant que leur spectacle était annulé : "ça pouvait choquer". le mot boudin était en cause : de la dynamite, de la nitroglycérine. De quoi mettre Tourcoing à feu et à sang. L'adjoint au maire, Didier Troart, a été explicite : il ne voulait pas provoquer une partie de ses administrés de confession musulmane. Il est tout à fait exact qu'à Tourcoing, il y a des quartiers "sensibles" à forte densité de population. Sensibles à quoi ?"
Mais jusqu'à quand allons nous devoir nous plier devant la crainte que certains faits ou dires pourraient déplaire à une communauté soi-disant minoritaire, ici, en France. J'en ai un peu assez qu'on soit toujours entrain de plier, ici, dans notre propre pays.
Pragman
- 14/06/2015 - 18:56
y a boudin et boudin !
Si le boudin avait eu une orientation sexuelle déclarée (et décalée si possible), ou une connotation artistique à la mode (un plug ou autre) on aurait pu contester l'interdiction au titre d'une discrimination ou d'une stigmatisation, de la liberté de l'art, etc, etc