En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

03.

Retraites : ce qui se joue vraiment avec l’avis du Conseil d’Etat sur le projet de loi du gouvernement

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

07.

Bilan d’Anne Hidalgo : ce sont les grandes fortunes qui plébiscitent finalement Paris comme ville la plus attractive du monde

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

ça vient d'être publié
pépites > International
"A Tunisian Girl"
Tunisie : mort de Lina Ben Mhenni, symbole de la révolution de 2011
il y a 12 min 47 sec
pépites > Justice
Justice
Patrick Balkany reste en prison après le rejet de la cour d'appel
il y a 1 heure 14 min
décryptage > Société
Insultes et menaces

#JeSuisMila : la France en plein naufrage relativiste

il y a 2 heures 30 min
pépites > France
"Lutter contre l'oubli et le négationnisme"
Emmanuel Macron a inauguré le Mur des Noms rénové au Mémorial de la Shoah
il y a 3 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les feux de l'amour et du hasard" : ce Marivaux revisité en soap américain ne fait pas dans la nuance

il y a 4 heures 23 min
pépites > Politique
Bras de fer politique
Municipales à Paris : Stanislas Guerini, délégué général de LREM, estime que Cédric Villani n'est plus "adhérent"du parti
il y a 5 heures 46 min
décryptage > France
Perception

Bonheur, sens du travail et raison d’être : les attentes légitimes des Français et.... celles qui le sont moins

il y a 7 heures 4 min
décryptage > Economie
Inquiétudes sur les marchés

Récession mondiale : une forme de virus ? Comment la traiter ?

il y a 7 heures 43 min
décryptage > Politique
Une mémoire très sélective…

Quand Macron assimile la guerre d’Algérie à la Shoah !

il y a 8 heures 9 min
décryptage > Religion
Paradoxe

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

il y a 8 heures 51 min
pépites > Science
Prouesse
Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles
il y a 40 min 52 sec
light > Science
Age bonifié ?
Des scientifiques écossais ont utilisé la datation au carbone 14 afin de prouver l'âge réel des bouteilles et pour lutter contre les fraudes
il y a 1 heure 47 min
pépites > Terrorisme
Terrorisme
L'Etat islamique annonce une "nouvelle phase de son jihad" et menace Israël
il y a 3 heures 11 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'offrande grecque, une aventure de Bernie Gunther" de Philip Kerr : du rififi chez les Grecs !

il y a 4 heures 12 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Pourquoi les Américains et les Chinois sont-ils meilleurs que nous ?

il y a 5 heures 1 min
pépite vidéo > Sport
Immense tristesse
Kobe Bryant, la légende des Los Angeles Lakers, est décédé à l'âge de 41 dans un crash d'hélicoptère
il y a 6 heures 22 min
décryptage > Politique
Projections financières lacunaires

Retraites : ce qui se joue vraiment avec l’avis du Conseil d’Etat sur le projet de loi du gouvernement

il y a 7 heures 30 min
décryptage > Politique
Calendrier électoral

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

il y a 8 heures 1 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Le vrai coût de l’utilisation de Google et Facebook : notre vie privée et nos données
il y a 8 heures 35 min
décryptage > Economie
Matières premières

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

il y a 9 heures 32 min
G20 de Cannes

Les paradis fiscaux ne sont plus ce qu'ils étaient

Publié le 05 novembre 2011
"Nous ne voulons plus de paradis fiscaux" : Nicolas Sarkozy a été clair en conclusion du G20 de Cannes. Retour sur les progrès réalisés en la matière, ces dernières années.
François d'Aubert est Magistrat à la Cour des comptes.Ancien député UMP.Président de la Cité des Sciences et de l'Industrie, il est élu en septembre 2009 secrétaire du Peer Review Group du Forum mondial sur la transparence et l'échange de renseignements...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François d'Aubert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François d'Aubert est Magistrat à la Cour des comptes.Ancien député UMP.Président de la Cité des Sciences et de l'Industrie, il est élu en septembre 2009 secrétaire du Peer Review Group du Forum mondial sur la transparence et l'échange de renseignements...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Nous ne voulons plus de paradis fiscaux" : Nicolas Sarkozy a été clair en conclusion du G20 de Cannes. Retour sur les progrès réalisés en la matière, ces dernières années.

La lutte contre les paradis fiscaux a été inscrite par le G20 de Londres d'avril 2009 comme une priorité. La France, avec l'Allemagne, a joué un rôle déterminant pour que ce sujet ultra sensible aux enjeux financiers considérables reste à l'agenda du G2O, avec un premier bilan  présenté à Cannes des actions menées pour davantage de transparence et de coopération en matière d'échange de renseignement, ceci sur des problématiques liées à la crise et d'autres, montées en puissance dans les années de folie financière précédent la crise.

Paradis fiscaux : des milliards de recettes perdues pour les États

Face à l'ampleur des déficits budgétaires des grands pays, l'"optimisation" comme l'évasion et la fraude fiscales représentent des milliards de recettes perdues pour les Etats, au travers de capitaux non déclarés transférés sur des comptes ouverts dans d'opaques structures offshore. Cette situation pose aussi une question d'équité par rapport à toux ceux qui, eux, paient des impôts ; injustice d'autant plus flagrante que ce sont les plus aisés - en jargon bancaire les "HNWI"(Heigh Net Worth Individuals/plus de 1 millions de $ d'actifs financiers, environ 12 millions de personnes dans le monde) - qui sont les principaux utilisateurs de paradis fiscaux. Soulignons l'actualité brulante de ce problème, symbolisé par les armateurs grecs dont les capitaux en Suisse évalués entre 24 et 240 mrds d'euros échappent à l'impôt. Idem pour les multinationales qui réussisent grâce à des montages sophistiqués et des prix de transfert souvent manipulés, en profitant des différences de législations fiscales, à échapper dans de larges proportions à l'impôt sur les sociétés ou sur les plus values, alors que la plupart des PME n'en ont pas les moyens. Le problème n'est d'ailleurs pas spécifiquement français, il est aussi américain, allemand, italien…

Lutte contre les paradis fiscaux : quels résultats ?

Depuis deux ans, des actions concrètes ont été engagées avec des résultats probants dans la lutte contre cette opacité juridique, comptable et bancaire qui facilite ces pratiques : la coopération entre administrations fiscales en matière d'échange de renseignements a progressé à grands pas avec des modifications importantes dans les législations nationales et surtout avec de nouvelles conventions bilatérales respectant les standards de l'OCDE : plus de 700 ont été signées avec des pays qualifiés récemment encore de paradis fiscaux ou de juridictions non coopératives. Celles-ci permettent en particulier d'identifier les propriétaires et bénéficiaires réels de structures offshore type trusts ou limited liabilitiy companies.

Même dans de grands centres financiers offshore, comme la Suisse ou Singapour, le secret bancaire recule : ainsi disparaissent les principaux obstacles juridiques qui entravaient la levée du secret bancaire pour raisons fiscales. A été aussi mis en place par le Forum Fiscal Mondial un dispositif permanent d'évaluation des législations anti-opacité  et de la coopération fiscale entre les 105 pays membres du Forum, lequel apprécie également l'effectivité de la coopération. 59 pays ont été déjà évalués et pour certains d'entre eux appelés avec insistance, 400 recommandations ont été émises publiquement pour démanteler des dispositifs encore trop opaques. Une dizaine de pays ont été recalés après examen approfondi et ne pourront être notés qu'après amendement de leurs législations ou de conventions d'échanges de renseignements non conformes.

Sur le front du blanchiment d'argent sale (drogue, corruption, contrefaçon, soit plus de 600 mrds $ de "chiffre d'affaires" illicites par an) - dont les paradis fiscaux et les centres financiers offshore sont les pricipaux supports - la lutte s'est également durcie avec la mise à jour permanente de listes grises et noires de pays ne respectant pas les recommandations du Groupe d'action financière (GAFI), appuyée par des sanctions financières de plusieurs dizaines de millions $ visant en particulier banques et  établissements financiers ne respectant non conformes.

Le "shadow banking" en question

Dernier front, celui du "Shadow Banking" ou banque  de l'ombre, c'est-à-dire toute une série de transactions, de produits et d'entités financières portés par des territoires non coopératifs, pesant aussi lourd que les transactions bancaires classiques, mais échappant pour une large part aux régulations prudentielles : la crise prouve tous les jours les risques qu'ils font courir aux investisseurs et surtout aux contribuables chargés bien malgré eux de payer les pots cassés. Les nouvelles régulations qui se mettent en place devront-elles aussi être respectées par les pays aujourd'hui récalcitrants.

La lutte contre les paradis fiscaux et les juridictions non coopératives requièrent un engagement permanent  des Etats, l'élimination des structures juridiques opaques et une coopération très forte des Etats à tous les niveaux, mais d'abord au plan européen ; des changements de comportements des nombreux acteurs impliqués dans ces opérations d'évitement, de fraude et de blanchiment sont également nécessaires : sans doute ont-ils plus conscience aujourd'hui qu'hier, au vu des mécanismes d'échanges de renseignements mis en place et des sanctions qui les accompagnent, que ces pratiques font courir des risques, non seulement au système financier, mais aussi aux investisseurs et à ceux qui sont tentés d'utiliser les juridictions non coopératives pour frauder ou blanchir de l'argent sale.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

03.

Retraites : ce qui se joue vraiment avec l’avis du Conseil d’Etat sur le projet de loi du gouvernement

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

07.

Bilan d’Anne Hidalgo : ce sont les grandes fortunes qui plébiscitent finalement Paris comme ville la plus attractive du monde

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
caod4444
- 06/11/2011 - 21:45
Encore un Haut fonctionnaire qui ne sait pas comment ça se passe
Ou qui nous prend pour des imbéciles, ou les deux...

Effectivement bcp de "paradis fiscaux" sont sous l'autorité UK et US, bizarre bref on va encore se couper quelques bras et se tirer qques balles dans le pied sur ordre des anglo saxons. Nous sommes gouvernés par les USA ...
Demystificateur
- 06/11/2011 - 11:07
Heureusement avec Hollande et les socialistes
les paradis fiscaux n'existeront plus !!!
Il n'y aura plus de voitures de fonction pour les ministres qui viendront à l'Elysée en vélibs....imposés par Delanoé ministre des transports...
Nous attendons avec impatience les '' mous '' les flambys '' les yakas faucons '' pour rigoler un peu !!
Déjà rien que de savoir qu'Harlem Désir serait le ministre de l'intérieur c'est désopilant !!

Eric-06
- 05/11/2011 - 23:51
Esbrouffe et nuage de fumée
Et pour Hong Kong, Singapour et le Delaware notre conducator à prévu quoi?
Le "Charles de Gaulle" devant Hong Kong et le "Triomphant", le "Bouleversant", et le "Ridicule" devant Dover au Delaware?

Et pendant ce temps toujours plus de voitures de fonction avec chauffeurs dans les conseils généraux/régionaux, de coaching d'images pour ministres, de pantouflages pour amis etc, etc, etc...