En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

04.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

05.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

06.

Bilan d’Anne Hidalgo : ce sont les grandes fortunes qui plébiscitent finalement Paris comme ville la plus attractive du monde

07.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

ça vient d'être publié
décryptage > France
Perception

Bonheur, sens du travail et raison d’être : les attentes légitimes des Français et.... celles qui le sont moins

il y a 31 min 40 sec
décryptage > Economie
Inquiétudes sur les marchés

Récession mondiale : une forme de virus ? Comment la traiter ?

il y a 1 heure 10 min
décryptage > Politique
Une mémoire très sélective…

Quand Macron assimile la guerre d’Algérie à la Shoah !

il y a 1 heure 36 min
décryptage > Religion
Paradoxe

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

il y a 2 heures 18 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bilan d’Anne Hidalgo : ce sont les grandes fortunes qui plébiscitent finalement Paris comme ville la plus attractive du monde

il y a 3 heures 27 min
décryptage > Economie
Problème en vue ?

Grève un effet désastreux sur le long terme

il y a 21 heures 52 min
décryptage > Science
Atlantico Santé

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

il y a 1 jour 13 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment le communisme a révolutionné les rapports sociaux par la violence

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment le prolétariat s'est réfugié dans le vote contestataire et vers le Rassemblement national

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le "génie" et le "mal" français selon Alexis de Tocqueville

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Politique
Projections financières lacunaires

Retraites : ce qui se joue vraiment avec l’avis du Conseil d’Etat sur le projet de loi du gouvernement

il y a 57 min 13 sec
décryptage > Politique
Calendrier électoral

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

il y a 1 heure 28 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Le vrai coût de l’utilisation de Google et Facebook : notre vie privée et nos données
il y a 2 heures 2 min
décryptage > Economie
Matières premières

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

il y a 2 heures 59 min
pépite vidéo > International
Coronavirus
Des étudiantes françaises bloquées par la quarantaine à l'entrée de la ville chinoise de Wuhan
il y a 17 heures 10 min
décryptage > Religion
Allah était-il au courant ?

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

il y a 23 heures 38 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Donald Trump : le porte-parole des sans-voix

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment la gaullôlatrie a accéléré la disparition du gaullisme

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > International
Sanction Iraniennes

Le poids des sanctions économiques écrase le peuple iranien sans parvenir à le libérer

il y a 1 jour 2 heures
Bad E-réputation

Entreprises vs. réseaux sociaux : un combat perdu d'avance

Publié le 29 octobre 2011
Dans l'affaire Cora Mondelange, la mobilisation des internautes a permis l'abandon d'une procédure de licenciement entamée à l'encontre d'une caissière accusée de "vol de ticket de caisse". Quelles marge de manœuvre pour les entreprises face à la toile ?
Grégory Couratier est directeur de l'agence d'e-réputation Zen-Réputation. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gregory Couratier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Grégory Couratier est directeur de l'agence d'e-réputation Zen-Réputation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans l'affaire Cora Mondelange, la mobilisation des internautes a permis l'abandon d'une procédure de licenciement entamée à l'encontre d'une caissière accusée de "vol de ticket de caisse". Quelles marge de manœuvre pour les entreprises face à la toile ?

L'affaire Cora met une nouvelle fois en lumière la force de frappe des réseaux sociaux, nouveaux outils d’influence et de mobilisation. Après les révolutions arabes et les émeutes anglaises, le supermarché de Mondelange s'incline devant la puissance de la communauté des Internautes, mobilisés en masse pour s’élever contre ce qu’ils ont appelé le « faux » vol d’un ticket de caisse par une employée.

L'information se répand aujourd'hui de manière exponentielle. Avant l'apparition du web collaboratif, chacun d’entre nous pouvait exprimer un « coup de gueule » avec son cercle de connaissances, limité à quelques dizaines d’individus. Aujourd’hui, en quelques clics, c’est toute la toile qui peut partager la grogne.

Se battre contre une telle déferlante est peine perdue, car les internautes agissent en meute. De simples commentaires peuvent se transformer en quelques minutes en un rouleau compresseur, et déclencher une  crise que la cible doit gérer avec efficacité, rapidité… Et transparence. Tenter - en vain - de censurer les réactions des internautes, comme l'a fait ici Cora, ne peut qu'accélérer la dégradation de l'image de marque.

Des dégâts estimés en milliers d'euros

Dans cette affaire, le comportement de Cora peut laisser dubitatif quant à la mesure que nos entreprises ont pris de la déferlante Internet. En dehors de quelques sommaires réponses sur la page Facebook, plus de vingt-quatre heures après le démarrage de ce nouveau tsunami du web, Cora n'a toujours pas diffusé de communiqué officiel. C’est bien mal connaître la gestion d'une crise Internet. Car plus le temps de réaction est long, plus la réputation internet de Cora continuera à se dégrader. Chaque minute passée est autant de dommages pour l’image de marque. Rien n’est irréversible, mais les dégâts peuvent rapidement se chiffrer en plusieurs dizaines de milliers d’euros pour la société. Au cœur de la tourmente, une réponse, forte, claire et sincère de la part des instances dirigeantes de Cora est la seule voie à emprunter, sans tergiverser.

Là où précédemment les modes d’expression étaient limités aux traditionnels piquets de grève, les syndicats ont désormais à leur disposition un outil taillé sur mesure, qui leur permet de décliner leurs actions en collant à l’actualité, à moindres frais. Les irrégularités ne doivent plus attendre les traditionnels comités de direction pour être dénoncées. Elles le sont dès que l’infraction est constatée.

L'entreprise ne peut se passer aujourd'hui d'une surveillance de la toile

Certaines entreprises ont pris le parti de ne regarder que du coin de l’œil les effets que peuvent avoir les réseaux sociaux, au motif que les effets induits sont difficilement quantifiables. Certes, il est plus facile de comptabiliser le nombre de participants à une manifestation, que les milliers d’internautes qui ont pu prendre connaissance de l’information, sans nécessairement exprimer leur adhésion. Mais plus personne ne peut ignorer le phénomène. 

Les professionnels - tous les professionnels - doivent mettre en place des outils de surveillance de l'information de plus en plus pointus, pour leurs marques, leurs produits… Ainsi que de leurs dirigeants.

Ces outils, véritable vigies de ce qui se dit sur la toile, leur permettent d’avoir un œil sur les filiales, les franchises ou autres établissement dont le contrôle opérationnel pourrait leur échapper pour cause d’éloignement géographique. Tours de contrôle du dirigeant du XXIe siècle, ces outils doivent aussi permettre une correction rapide des impairs constatés, de quelque nature qu’il soit, afin de retrouver au plus vite des pratiques régulières. Car laisser enfler la rumeur, sans y couper court, est la garantie assurée d’une réputation endommagée. Et parfois pour longtemps.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

04.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

05.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

06.

Bilan d’Anne Hidalgo : ce sont les grandes fortunes qui plébiscitent finalement Paris comme ville la plus attractive du monde

07.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
DEL
- 31/10/2011 - 23:50
Avant même de "surveiller" le web,
Je crois surtout que les entreprises doivent veiller pour que leurs employés , dirigeants ou non, gardent une éthique dans leurs comportements....De plus de la surveillance au contrôle, beaucoup seront tentés de franchir le pas, même illégalement; d'ailleurs cela s'est déjà vu, alors...
Ann O'nymous
- 30/10/2011 - 09:01
L'art de la simplification
La Toile a joué un rôle, les médias aussi. La bêtise extrême restera facile à combattre, quel que soit le vecteur.