En direct
Best of
Best of du 2 au 8 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

03.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

04.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

Emmanuel Macron, victime d’impuissance ?

07.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

06.

Comment basculer vos groupes de conversations WhatsApp sur Signal

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

06.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

ça vient d'être publié
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 heure 24 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 3 heures 17 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 4 heures 14 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 4 heures 46 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 5 heures 22 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 6 heures 3 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 6 heures 16 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 7 heures 12 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 7 heures 20 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 7 heures 42 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 3 heures 4 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 3 heures 52 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 4 heures 29 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 5 heures 7 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 5 heures 45 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 6 heures 13 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 6 heures 54 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 7 heures 14 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 7 heures 41 min
décryptage > Politique
Stratégie du gouvernement

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

il y a 7 heures 57 min
© Pixabay
Les services de renseignement allemands sont accusés d’avoir espionné des officiels français et des hauts-fonctionnaires de la Commission européenne pour le compte de la NSA.
© Pixabay
Les services de renseignement allemands sont accusés d’avoir espionné des officiels français et des hauts-fonctionnaires de la Commission européenne pour le compte de la NSA.
Mouchards

Berlin aurait espionné Paris pour la NSA : une pratique courante mais qui en dit long sur l'autonomie européenne

Publié le 30 avril 2015
Les services de renseignement allemands sont accusés d’avoir espionné des officiels français et des hauts-fonctionnaires de la Commission européenne pour le compte de la NSA.
Eric Denécé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Denécé, docteur ès Science Politique, habilité à diriger des recherches, est directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les services de renseignement allemands sont accusés d’avoir espionné des officiels français et des hauts-fonctionnaires de la Commission européenne pour le compte de la NSA.

Atlantico : Dans alliés politiques et économiques qui s'espionnent entre-eux, est-ce que c'est courant ? A quels objectifs cela répond-il ? Quelles en sont les enjeux ? 

Eric Denécé : Oui, c’est un grand classique de l’espionnage. Si les pays occidentaux coopèrent étroitement en matière de lutte antiterroriste, la guerre secrète entre alliés fait rage sur plan économique. De plus, la grande majorité des services européens - à l’exception notable des français - sont régulièrement instrumentalisés par les Américains, quand ils ne veulent ou ne peuvent agir directement. C’est un rôle d’auxiliaire que jouent régulièrement Britanniques et Allemands. Il convient au passage de rappeler que le BND est le seul service de renseignement d’Europe qui ait été créé par les Américains, à partir de l’organisation de renseignement du général Reihnart Gehlen, l’ancien chef du 2e bureau de la Wehrmacht en Russie. En 1946, les Américains ont récupéré et financé ses réseaux, qui ne sont passés sous contrôle du gouvernement d’Allemagne fédérale que plusieurs années plus tard. Ce service a donc un fort tropisme pro-américain.

 

Les services de renseignements fédéraux allemands et la DGSE collaborent par ailleurs de manière très étroite... Comment les deux organismes s'organisent-ils pour jouer à ce double jeu ?

En effet, depuis plusieurs décennies, dans le cadre du rapprochement politique franco-allemand, les services de renseignement des deux pays se sont mis à collaborer plus étroitement. Cela a été d’autant plus facile que DGSE et BND ont tous les deux des structures comparables : ce sont des services "intégrés", c’est-à-dire des agences qui sont à la fois en charge de la recherche humaine, de la recherche technique et de l’analyse. A noter cependant que le BND dispose de moyens plus importants (près de 8 000 hommes) que le DGSE (une peu moins de 6000). Ainsi, un véritable partage des tâches s’est opéré au fil du temps. LA DGSE ne suit qu’accessoirement l’Europe de l’Est et la Russie, spécialité du BND. En revanche, les Allemands ne s’intéressent guère au Maghreb et au Sahel. Les deux services échangent donc leurs renseignements sur les zones qu’ils ne couvrent pas. Mais cela n’a pas que des avantages : au début de la crise ukrainienne, la DGSE était dépendante des informations allemandes…Donc notre politique étrangère aussi. Heureusement, la DRM suivait aussi ce dossier.

 

Ce n'est pas la première fois qu'un scandale de cette nature éclate. Ce type de scandale doit-il être considéré comme une fatalité ? Comment y répondre, et sur quel plan ?

Ce n’est ni la première ni la dernière fois que nous observerons l’espionnage entre alliés ; Ce n’est pas une fatalité, c’est une constante… et jusqu’à un certain point, une nécessité. Mais notons toutefois que les Américains s’y livrent d’une façon absolument débridée et scandaleuse, cherchant toujours à tout savoir et à tout contrôler. Ce qui est regrettable et condamnable, c’est le fait que nos alliés européens se prêtent à ce jeu. Cela resterait logique et acceptable qu’ils le fassent pour défendre leurs intérêts propres, mais pas pour Washington. Cela en dit long sur l’autonomie européenne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 01/05/2015 - 00:19
Et ça vous étonne?
Cette UE a ete concue par des socio-demagogues qui avaient pour seul but de faire triompher les idées de la gauche, pas de faire gagner l'UE. D'ou la soumission aux discours tres minoritaires des ecolo-trotskystes, pour qui frontières, defense, armee, renseignements sont des faiblesses du capitalisme. Aucune structure de Defense commune ( torpillée par les Français), aucune frontière européenne, aucune structure de renseignements communs n'ont été prévu par les socio-démagogues mondialistes. Dès lors, le marché unique européen a été corrompu par une structure obèse et corrompue, une alliance de technocrates et de lobbyistes sans vision...mais la nature a horreur du vide...cette absence de vision européenne a cédé le pas à des politiques divergentes et contradictoires, aboutissant à l'absurde résultat d'une UE aux intérêts divergents . Mais n'ayez crainte! Soyez sûr que si les Allemands nous espionnent pour le compte des Americains, les services secrets français espionnent les Allemands...pour le compte des cellules roses de Flamby. Et l'avenir de Flamby, c'est l'avenir de la France, pour sûr!
john mac lane
- 30/04/2015 - 16:32
Ecouter des haut fonctionnaires Français? Pourquoi?
Ils n'ont pas du être déçus. Ecouter des bras cassés statutaires qui n'ont de conversations que leurs privilèges et passe droits.