En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

05.

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

06.

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

07.

La République En Mutation : de juppéo-bayrouiste, le gouvernement devient crypto-sarkozyste

01.

Après la Grèce, le Portugal

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

06.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Cour de justice de la République
Coronavirus : l'enquête judiciaire de la CJR contre Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn est ouverte
il y a 8 min 41 sec
décryptage > Environnement
Wiki Agri

Julien Denormandie : un proche d'Emmanuel Macron devient ministre de l'Agriculture

il y a 1 heure 46 min
décryptage > Environnement
Politique climatique

Le Pacte vert : le bon, la brute et le truand

il y a 2 heures 22 min
décryptage > France
Raison garder

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

il y a 3 heures 8 min
décryptage > High-tech
Espionnage chinois ?

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

il y a 3 heures 48 min
décryptage > Politique
Castex 1

Un nouveau gouvernement qui envoie moult signaux... mais y aura-t-il des Français pour les détecter ?

il y a 5 heures 15 min
décryptage > Politique
Changement de parrain

La République En Mutation : de juppéo-bayrouiste, le gouvernement devient crypto-sarkozyste

il y a 5 heures 45 min
pépite vidéo > Politique
Ministres
Remaniement : retrouvez l’annonce de la composition du gouvernement de Jean Castex
il y a 16 heures 45 min
pépites > Faits divers
Violente agression
Bayonne : un conducteur de bus en état de mort cérébrale, cinq personnes placées en garde à vue
il y a 20 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La vie mensongère des adultes" de Elena Ferrante : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 22 heures 24 min
pépite vidéo > Justice
Ministre de la Justice
Eric Dupond-Moretti : "Mon ministère sera celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme"
il y a 44 min 28 sec
décryptage > Environnement
Bonne méthode

Parc éolien dans le Groenland, une double bonne idée pour l’énergie verte

il y a 2 heures 3 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

L'impérialisme turc à l'assaut de la Libye

il y a 2 heures 43 min
décryptage > Sport
Activité physique

Et les sports les plus tendances de l’été 2020 sont...

il y a 3 heures 30 min
décryptage > France
Ordre Public

Sécurité : maîtriser la spirale de violences dans laquelle s’enfonce la France est-il vraiment hors de portée ?

il y a 4 heures 28 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

il y a 5 heures 36 min
décryptage > Environnement
Innovation et évolution

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

il y a 6 heures 1 min
pépites > Politique
Nominations
Remaniement : retrouvez la liste du nouveau gouvernement de Jean Castex
il y a 19 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cottage aux oiseaux" de Eva Meijer : en pleine vague verte, c’est le moment ou jamais de déguster ce bijou !

il y a 22 heures 12 min
pépites > Santé
Bayannur
Chine : un cas de peste bubonique a été découvert en Mongolie intérieure
il y a 22 heures 44 min
"Sara", de Stefan Agopian, Actes Sud.
"Sara", de Stefan Agopian, Actes Sud.
Atlanti-culture

"Sara" : lisez Stefan Agopian, vous ne le regretterez pas

Publié le 29 avril 2015
"Sara", de l'écrivain roumain Stefan Agopian, est un formidable roman historique, fantastique et ésotérique.
Thomas Boespflug pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Boespflug est chroniqueur pour le site Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Sara", de l'écrivain roumain Stefan Agopian, est un formidable roman historique, fantastique et ésotérique.

L'auteur

Stefan Agopian est né à Bucarest en 1947. Il est considéré comme l’un des plus éminents écrivains roumains contemporains. Il est l'auteur de huit romans. Sara, son premier livre traduit en français, est paru en Roumanie en 1987, après être tombé sous le coup de la censure communiste roumaine pendant deux années.

Thème

Dans les premières années du dix-huitième siècle, en Transylvanie, dans la ville de Sibiu, plusieurs peuples cohabitent tant bien que mal derrière des remparts par delà lesquels le climat politique est extrêmement agité. Dans cette communauté, le pressentiment que des événements dramatiques se préparent est omniprésent. Les trahisons, les meurtres et autres conflits dans un microcosme multi-ethnique – à l’image de l’empire des Habsbourg – dessinent le contexte historique du récit.

Tobie y rencontre l’ensorcelante Sara, une mystérieuse femme à la beauté redoutable. Une aventure stupéfiante se tisse alors sur fond de magie, d’hallucinations et de luttes intestines. On y rencontre l’ange Raphaël, un chat doué de la parole nommé Théopomp, un jeune garçon sachant voler, dans une Europe à la croisée des chemins, où les destins des hommes se mêlent à une spiritualité exaltée.

À mi-chemin entre l’interprétation libre d’un livre de l’Ancien Testament (le Livre de Tobie) et la peinture d’un univers historique vraisemblable sur fond d’alchimie, Stefan Agopian nous emmène dans un univers des plus troublant, aussi fantastique qu’ésotérique. On peut également voir comme l’un des principaux thèmes du roman, la critique, ou du moins le pessimisme de l’auteur face à une "Histoire cyclique", qui se répète toujours sans qu’il y ait jamais de réelles mutations.

Points forts

• Ce livre est une fabuleuse porte entrebâillée sur un des centres historiques de l’Europe : l’Europe centrale. Le lecteur peut entrevoir une communauté reflétant la mosaïque de peuples et de cultures cohabitant au sein du Saint-Empire romain germanique ou à ses marges (Germanophones calvinistes, Roumains orthodoxes, Hongrois catholiques etc) et les velléités guerrières de ces communautés. Par exemple, Stefan Agopian fait apparaître dans son récit des figures historiques, comme François Rackozi, figure nationale hongroise, menant une véritable guerre d’indépendance contre le pouvoir des Habsbourg, ou encore Constatin Brancovan, prince roumain de Valachie.

• La retranscription de l’ambiance d’une partie de l’Europe post-médiévale du milieu de la Renaissance – plus qu’elle ne rentre dans le siècle des Lumières, gagne le lecteur de façon brutale. L’exaltation littéraire d’Agopian, l’univers fantastique qu’il dessine rendent cette atmosphère encore plus contagieuse. La force de l’auteur est de transmettre, plus qu’une inquiétude, une véritable anxiété à son lecteur dans une sorte de huis clos surnaturel prenant place dans un univers historique extrêmement vraisemblable ; on penserait presque, par endroits, au réalisme magique de Garcia Marquez.

• À bien des égards ce roman fait penser à un tableau de la peinture flamande du seizième siècle. Les acteurs pourraient être des personnages de Brueghel, dans cette partie de l’Europe qui rentre à peine dans le dix-huitième siècle et qui n’évolue pas aussi rapidement que l’Europe de l’Ouest. La manière qu’a Stefan Agopian de décrire ses personnages est saisissante parfois, voire dérangeante. Il les montre toujours sous des traits de lumières étranges – vertes ou rouges – qui filtrent dans des intérieurs baroques et obscurs. On a parfois la sensation de voir le monde à travers un bocal au contenu étrange, comme dans un laboratoire d’alchimiste. Par la méticuleuse et lente description qu’en fait l’auteur, les visages de ses protagonistes – lorsqu’ils se nourrissent notamment – font penser aux faciès tors et inquiétants des tableaux de Jérôme Bosch. Souvent on a l’étrange impression que les corps ne se meuvent plus mais se contorsionnent, s’agitent comme s’ils étaient pris de convulsions ; on en serait presque mal à l’aise au moment de certaines descriptions.

• La remarquable traduction et la très éclairante préface de Laure Hinckel.

• L’écriture prolifique et riche, parfois truculente.

• Les quelques notes de bas de pages apportent un éclairage non négligeable au lecteur et facilitent rapidement la compréhension du contexte historique.

Points faibles

• On baigne ici dans une littérature presque expérimentale. Aussi, la narration non linéaire et le cadre temporel de l’histoire, savamment déstructuré, pourrait peut-être dérouter certains lecteurs.

En deux mots...

Un roman inclassable, troublant et envoûtant.

Une phrase “ La ville était gelée et déserte et, du haut d’une tour, une horloge aveugle les regardait, de l’air d’être leur camarade, et elle regardait aussi le monde et semblait en savoir autant qu’ils en savaient eux aussi, c’est-à-dire pas grand chose.” (p. 284).

Recommandation

En prioritéEn priorité

Tweet Culture-Tops

Un roman inclassable, troublant et envoûtant.

Informations

"Sara", de Stefan Agopian, Actes Sud.

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires