En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Préservatifs: le Vatican change de ton

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 13 heures 33 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 19 heures 54 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 20 heures 24 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 20 heures 50 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 20 heures 57 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 20 heures 58 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 21 heures 16 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 21 heures 42 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 17 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 19 heures 37 sec
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 20 heures 11 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 20 heures 33 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 20 heures 57 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 20 heures 58 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 20 heures 59 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 21 heures 29 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 jour 13 heures
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 jour 15 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 17 heures
© Christina Saint Marche/Flickr
Une scène du film "Pretty woman".
© Christina Saint Marche/Flickr
Une scène du film "Pretty woman".
Femme-trophée

Homme riche cherche femme jeune et belle : les dessous d’un mythe

Publié le 24 avril 2015
Elle est jeune et belle, il est plus vieux, et il a de l'argent. Même si cette vision que d'aucuns pourraient qualifier de "cliché" existe encore, certains chercheurs s'emploient à démonter ce qu'ils considèrent être désormais un mythe.
Jean-François Amadieu est sociologue, spécialiste des déterminants physiques de la sélection sociale. Directeur de l'Observatoire de la Discrimination, il est l'auteur de Le Poids des apparences. Beauté, amour et gloire (Odile Jacob, 2002), DRH...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Amadieu
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Amadieu est sociologue, spécialiste des déterminants physiques de la sélection sociale. Directeur de l'Observatoire de la Discrimination, il est l'auteur de Le Poids des apparences. Beauté, amour et gloire (Odile Jacob, 2002), DRH...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Elle est jeune et belle, il est plus vieux, et il a de l'argent. Même si cette vision que d'aucuns pourraient qualifier de "cliché" existe encore, certains chercheurs s'emploient à démonter ce qu'ils considèrent être désormais un mythe.

Atlantico : Selon la sociologue Elizabeth McClintock de l'université de Notre Dame (Indiana, Etats-Unis), le stéréotype de la "femme-trophée", consistant en un mariage entre un homme riche au statut élevé et une femme sélectionnée pour sa beauté serait moins systématique qu'on pourrait le penser. Les couples se formeraient plus en fonction de leurs ressemblances que sur la base d'un échange "statut contre argent" : les gens beaux se marieraient entre eux, ainsi que les gens riches. Que pensez-vous de cette analyse ?

Jean-François Amadieu : Il est juste de rappeler qu'il a toujours existé une homogamie sociale dans les couples, ainsi qu'au niveau de l'instruction. C'est d'autant plus vrai aujourd'hui que les femmes font des études, exercent un emploi… Hommes et femmes partagent donc des caractéristiques de plus en plus voisines. Le fait que les couples se forment entre personnes qui disposent des mêmes capitaux de beauté a également déjà été observé.

Néanmoins le modèle de la "Trophy wife", pour parler comme les Américains, n'a pas complètement disparu, ce pour plusieurs raisons. Dans ce modèle, les hommes se trouvent généralement en couple avec des femmes plus jeunes qu'eux. Or ce phénomène existe au plan international, y compris en France. Cela témoigne d'autant plus d'une perduration du modèle, que la beauté est liée à la jeunesse. C'est pourquoi on peut parler de modèle standard.

En outre dans tous les pays du monde les hommes continuent de disposer d'un statut social plus important, de gagner plus d'argent  et de mener une meilleure carrière en raison de phénomènes de discrimination. Pour ces raisons de discrimination les femmes ont en moyenne un statut social et économique moins enviable. Inutile de dire qu'en Inde et en Chine, cette réalité est encore plus forte. Mécaniquement, avec des hommes qui ont quelques années de plus que leur femme, et qui de plus sont bénéficiaires de discriminations sociales, la vieille règle de l'échange des capitaux financiers et esthétiques continue d'exister, même si la femme a suivi des études. Il suffit de regarder la politique : les présidents sont rarement des femmes, et leurs épouses ont souvent fonction de faire-valoir. Il n'est pas non plus surprenant aujourd'hui qu'une personnalité très en vue fréquente un mannequin, sans être un Apollon. C'est même largement la norme.

Concernant les couples, les classes sociales se mélangent-elles vraiment, même aujourd'hui ? Le "syndrome Cendrillon" est-il exagéré ?

Plutôt que par milieux sociaux, les gens fonctionnent beaucoup par niveau d'instruction. En effet les études peuvent amener à rencontrer des personnes qui viennent de milieux différents. L'homogamie se fait aujourd'hui en fonction de l’éducation et des lieux que l'on fréquente. Les humains continuent de fréquenter essentiellement ceux qui leur ressemblent.

Les personnes riches n'ont-elles pas de toute façon l'avantage sur les autres de pouvoir soigner l'image qu'elles renvoient ? La classe sociale et le pouvoir d'attraction sont-ils des données que l'on peut interpréter indépendamment ?

Des corrélations existent indéniablement. L'homogamie existe dans les apparences, mais aussi au niveau social et économique. Le fait d'appartenir à un milieu social plus favorisé permet davantage de correspondre aux standards de beauté du moment : taille, silhouette, indice de masse corporelle, etc.  Il ne fait nul doute que la position socio-économique des hommes et des femmes est relativement corrélée à leur apparence physique. On  arrive logiquement à des phénomènes de reproduction  sociale et physique.

Les études menées en la matière sont-elles biaisées par le fait, par exemple, que les femmes passent plus de temps à soigner leur apparence que les hommes, et qu'elles gagnent en moyenne moins bien leur vie ? Homme et femme, en tant que sujets d'étude, sont-ils comparables sans que soient pris en compte ces facteurs ?

De fait, le marché matrimonial des grandes villes est déséquilibré : on y trouve des jeunes filles en plus grand nombre, avec des écarts d'âge entre mariés, des inégalités de rémunération. En Chine, ce phénomène est très net, et en Inde c'est encore plus criant : il n'y a globalement plus assez de filles, les pauvres sont ceux qui en ont, et les riches ont des garçons. Ces derniers sont en compétition, et ce sont mécaniquement les plus riches qui trouvent une épouse.

Est-ce une vue de l'esprit que de considérer que les femmes sont moins regardantes sur le physique que les hommes ?

Il existe incontestablement une socialisation des normes qui a pour effet, malgré tout, d'entretenir la valorisation du succès professionnel chez les hommes, et la beauté chez les femmes. Cette construction sociale perdure. Il est évident cependant que les femmes ne sont pas indifférentes à l'apparence physique des hommes, bon nombre d'enquêtes et d'expériences scientifiques l'ont montré. La norme sociale est telle que les hommes peuvent dire que l'apparence physique est importante pour eux, alors que les femmes diront que ce n'est pas la priorité, et qu'elles cherchent surtout ce qu'on appellera un "bon mari". La norme sociale reste très forte.

La permanence du principe d'échange "statut-argent" révèle-t-elle un lien de subordination entre hommes et femmes qui n'a pas encore disparu ?

Bien entendu. Petit à petit la contrainte de l'âge peut changer, les inégalités salariales se résorber, mais au plan international, et même en France, on s'aperçoit que les différences entre les sexes restent très fortes.

Propos recueillis par Gilles Boutin

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Préservatifs: le Vatican change de ton

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
brennec
- 21/05/2015 - 12:23
50 nuances
Les sociologues auraient intéret a lire les succès de librairie ou les blockbusters au cinéma: 50 nances de grey, il est beau il est riche... remplit les salles de jeunes femmes.
gerint
- 24/04/2015 - 15:25
les femmes aiment les hommes de pouvoir
sinon un gras-double comme Hollande n'en connaîtrait pas autant...
jurgio
- 24/04/2015 - 15:13
Le mythe de Cendrillon
Autrefois le Prince Charmant et maintenant le « bon mari ».