En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

02.

Coup de gueule de François Cluzet contre les acteurs et humoristes qui participent au "climat anxiogène actuel"

03.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

04.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

05.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

06.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

07.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 5 heures 11 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 6 heures 38 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 11 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 13 heures 19 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 14 heures 55 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 15 heures 32 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 15 heures 49 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 16 heures 23 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 16 heures 44 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 17 heures 1 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 5 heures 55 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 10 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 12 heures 57 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 14 heures 33 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 15 heures 22 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 15 heures 44 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 16 heures 39 sec
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 16 heures 31 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 16 heures 49 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 17 heures 2 min
© Pixabay
La demande de chocolat continuera à être supérieure à l'offre jusqu'à 2020, entraînant une augmentation de son prix.
© Pixabay
La demande de chocolat continuera à être supérieure à l'offre jusqu'à 2020, entraînant une augmentation de son prix.
Faites des provisions !

Pourquoi vous risquez de payer vos œufs en chocolat beaucoup plus cher l'année prochaine

Publié le 08 avril 2015
Selon l'organisation mondiale du Cacao, la demande de chocolat continuera à être supérieure à l'offre jusqu'à 2020, entraînant une augmentation de son prix. Et si la production s'adapte doucement à la demande, elle ne réussit toujours pas à répondre aux marchés émergents.
Jean-Marc Boussard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Boussard est économiste, ancien directeur de recherche à l’INRA et membre de l’Académie d’Agriculture.Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont La régulation des marchés agricoles (L’Harmattan, 2007). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon l'organisation mondiale du Cacao, la demande de chocolat continuera à être supérieure à l'offre jusqu'à 2020, entraînant une augmentation de son prix. Et si la production s'adapte doucement à la demande, elle ne réussit toujours pas à répondre aux marchés émergents.

Atlantico : Selon les prévisions actuelles, quel pourrait-être le prix du chocolat sur les marchés l'an prochain ?

Jean-Marc Boussard : Il est tout à fait possible (quoique bien difficile à prévoir) que la demande devienne supérieure à l'offre, et que le prix augmente. Ce ne serait pas une grande nouvelle : Les prix du cacao sont parmi les plus fluctuants au monde ! Les prévisions dont vous faites état sont basées sur des informations que je n'ai pas (état des stocks, marchés à terme). Mais elles sont hasardeuses, et je serais beaucoup plus prudent. De toute façon, des écarts de prix de 1 à 2 en quelques mois ne sont pas rares sur ces marchés, et ils sont imprévisibles. 

Quelles en sont les raisons ? Observe-t-on un accroissement de la demande, ou une diminution de la production, ou les deux ?

Si l'on se fie aux statistiques de la FAO, la production n'a jamais été aussi forte que maintenant. Ce n'est donc pas la production qui sera en cause  en cas de hausse de prix, mais bien plutôt la demande, et, sans doute, l'état des stocks. De fait, la demande semble avoir augmenté plus encore que la production, en particulier du fait des pays asiatique, où la consommation de chocolat, faible autrefois, devient "tendance".

Quelles sont les spécificités de la culture du cacao ? Permettent-elles d'expliquer cette raréfaction ?

Le cacao est produit par un arbre, ce qui fait que les délais de production sont longs: il faut de 3 à 10 ans pour qu'un arbre produise convenablement. Cela fait que la production répond au prix, mais avec beaucoup de retard. De toute façon, même en face d'une hausse subite, un producteur n'augmente sa production, et n'étend ses plantations  que s'il a l'impression que la hausse va se maintenir pendant quelque temps : car on a trop souvent vu un producteur optimiste se retrouver avec une production exceptionnelle au moment où le prix est retombé à cause de la surproduction! Or  être persuadé de la longévité d'une hausse de prix, cela prend du temps !

Et  surtout, il faut qu'un commerçant vienne  acheter les fèves au producteur, qui , en général, n'a pas  les moyens de se déplacer pour les vendre. Cela ne va pas toujours de soi, surtout si la plantation est éloignée des routes, et si les routes sont périlleuses... On pourrait expliquer par là une baisse de production, liée aux troubles qui agitent l'Afrique. Cependant, cela ne semble pas être le cas, puisque,  encore une fois, la production n'a jamais été aussi forte que ces dernières années.

Cette augmentation du prix pourrait-elle au contraire attirer de nouveaux exploitants ? Comment l'industrie agro-alimentaire pourrait-elle s'adapter ?

Sans doute, cette augmentation de prix, si elle intervient, sera de nature à encourager les plantations. On pourrait alors "passer de l'autre côté du cheval", et voir les prix s'effondrer. Quand à l'industrie alimentaire, elle a l'habitude de ces changements de prix, et elle s'adaptera, sans doute aux frais des consommateurs finaux, par des réductions de production et des augmentations de prix. De ce point de vue, il faut bien avouer que les consommateurs ont beaucoup perdu depuis les années 90, avec la fin des "prix garantis  aux producteurs", qui permettaient à ceux ci de planifier leurs investissements le plus efficacement possible.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 08/04/2015 - 10:04
Trois milliards d'euros
d'effacement de dette de la Cote d'Ivoire par le gros nain, au début de son mandat. Ce pays nous, fera-t-il un rabais sur son cacao en remerciement de ce cadeau imbécile.