En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

05.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

06.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

07.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 13 min 20 sec
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 34 min 25 sec
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 57 min 53 sec
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 1 heure 21 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 1 heure 37 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 1 heure 59 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 2 heures 45 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 3 heures 25 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 3 heures 48 min
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'a annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 4 heures 5 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 23 min 55 sec
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 38 min 40 sec
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 1 heure 1 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 1 heure 23 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 1 heure 56 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 2 heures 19 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 2 heures 48 min
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 3 heures 42 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 3 heures 59 min
décryptage > Politique
Déconfinement en 3 étapes

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

il y a 4 heures 31 min
© Reuters
L'ancien ministre Bérégovoy
© Reuters
L'ancien ministre Bérégovoy
Dangereux parallèles

De Jean Germain à Robert Boulin en passant par Pierre Bérégovoy : gare aux rapprochements simplistes

Publié le 08 avril 2015
Après le suicide de l'ex-maire PS de Tours, d'autres morts tragiques, celles de Robert Boulin et de Pierre Bérégovoy resurgissent. Entre fantasmes et réalités. A l'inverse de l'ancien Premier ministre de François Mitterrand, Jean Germain n'a fait l'objet d'aucun acharnement médiatique.
Gilles Gaetner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste à l’Express pendant 25 ans, après être passé par Les Echos et Le Point, Gilles Gaetner est un spécialiste des affaires politico-financières. Il a consacré un ouvrage remarqué au président de la République, Les 100 jours de Macron (Fauves ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après le suicide de l'ex-maire PS de Tours, d'autres morts tragiques, celles de Robert Boulin et de Pierre Bérégovoy resurgissent. Entre fantasmes et réalités. A l'inverse de l'ancien Premier ministre de François Mitterrand, Jean Germain n'a fait l'objet d'aucun acharnement médiatique.

Hier, Roger Salengro. Il y a plus de 35 ans, Robert Boulin. Il y a plus de 20 ans, Pierre Bérégovoy. A peu près à la même époque, le jeune maire de Saint-Sébastien-sur-Loire Yves Laurent. Aujourd’hui, Jean Germain. Tous ces élus ont un point commun : ils se sont suicidés, parce qu'empêtrés dans des affaires plus ou moins graves - sauf Salengro, victime d’une campagne ignoble - dont ils avaient le sentiment qu’ils ne réchapperaient pas sur le plan politique. Tous ont eu le sentiment d’être victimes d’une injustice. Tous ont eu peur pour leur honneur et celui de leur famille. Autant de raisons qui paraissent évidentes, encore que le suicide demeure souvent inexplicable, imprévisible prenant toujours de cours les proches.

A LIRE AUSSI >> Procès des mariages chinois bidons : par quel(s) mystère(s) l’ancien maire PS de Tours s’est-il fait berner par une femme d’affaires très entreprenante ? 

Le suicide, expliquent les psychiatres est souvent la goutte d’eau, comme on dit, qui a fait déborder le vase. Peut-être est-ce le cas pour l’ancien maire PS de Tours, Jean Germain, qui s’est donné la mort, ce mardi 7 avril, le jour même où il devait comparaître devant le tribunal correctionnel de Tours, la ville dont il avait été le maire pendant 19 ans. Motif : complicité de prise illégale d’intérêt et complicité de détournement de fonds publics. L’ex-édile se voyait reprocher d’avoir confié l’organisation de ces fameux mariages romantiques à une businesswoman très entreprenante, d’origine taïwanaise, Lise Han. Une mission qui avait permis à cette dame de gagner environ 800 000 euros. Cela en faisant fi des règles de droit. Voilà ce que les juges d’instruction reprochaient à Jean Germain. Ce dernier ne supportait pas de devoir s’expliquer devant un tribunal. Il estimait n’avoir commis aucune faute, s’estimant victime d’une manipulation. Sous-entendu : celle de Lise Han.

La veille du procès, l’ancien édile de Tours, qui "allait très très mal", selon son avocat Dominique Tricaud, a laissé une lettre dans laquelle il explique son geste de désespoir. La classe politique, comme à chaque fois, en pareille circonstance est abasourdie. C’est le ministre du Travail François Rebsamen qui parle de "l’intégrité" du maire de Tours… C’est Manuel Valls qui, bouleversé, déclare avoir "perdu un ami".

Inévitablement, à travers la mort tragique de Jean Germain, qui n’a pas été victime d’un acharnement de la presse, mais simplement fait l’objet d’une enquête judicaire, on pense à celle de Robert Boulin, ministre du Travail et de la Participation de Valéry Giscard d’Estaing que l’on retrouvera noyé dans un étang de la forêt de Rambouillet. Officiellement, comme en attestent des lettres laissées par Boulin, ce dernier se serait suicidé, parce que pris dans un piège, celui des fameux de terrains de Ramatuelle qu’il aurait achetés à un prix défiant toute concurrence. Aussi, allait-il être interrogé par un jeune juge d’instruction de Caen , appelé à connaître une grande notoriété Renaud Van Ruymbeke. Au fil des ans, une autre thèse a été évoquée : celle de l’assassinat par des membres d’un clan gaulliste hostile à Boulin, qui voyait d’un très mauvais œil sa possible nomination à Matignon, par la grâce de Giscard. Plus de 35 ans après cette affaire qui suscité télé-films, livres et points de vue souvent opposés, le mystère Boulin demeure. Entier. Encore qu’un ancien ministre du général de Gaulle, Jean Charbonnel avait fait savoir qu’il connaissait la vérité sur la mort de Boulin… Seulement voilà : il est décédé en 2014. Pas sûr qu’un jour, on ne connaisse enfin la vérité sur ce qui reste comme l’une des plus emblématiques et mystérieuses affaires de la Vème République. Elle n’est évidemment pas la seule.

Avec la mort de Jean Germain rejaillit, même si les deux cas sont de nature différente, celle de Pierre Bérégovoy, retrouvé mort le 1er mai 1993, sur la berge du canal de la Jonction, non loin de Nevers. Suicide, tel a été la thèse officielle de la mort. A cause de qui ? C’est François Mitterrand, qui le jour des obsèques aura cette phrase terrible qui résonne encore dans toutes les salles de rédaction : "Toutes les explications du monde ne justifieront pas qu’on ait pu livrer aux chiens l’honneur d’un homme et finalement sa vie, au prix d’un double manquement de ses accusateurs, aux lois fondamentales de la République, celles qui protègent la dignité et la liberté de chacune d’entre nous." Une phrase qui visait évidemment la presse qui avait consacré de longs développements au fameux prêt qu’avait accordé Roger-Patrice Pelat - l’ami de François Mitterrand - à Pierre Bérégovoy… Mais on ne peut oublier aussi qu’en mai 1993, Bérégovoy avait été très affecté par la défaite du PS aux législatives, défaite dont certains hiérarques du PS jugeaient responsable le Premier ministre sortant. Un peu moins de deux ans plus tôt, le 13 septembre 1991, le jeune maire PS de Saint- Sébastien-sur Loire, Yves Laurent, dont le nom était cité dans la presse pour une affaire de commission perçue à l’occasion d’implantation de grandes surfaces et instruit par Van Ruymbeke s’était lui aussi donné la mort. Terribles années que celles de 1990 : les affaires étaient partout. A gauche. A droite. La presse en parlait abondamment. Des élus s’apprêtaient à rendre des comptes à la justice. Les faits étaient parfois graves. Mais aucun cas, ils ne pouvaient justifier un suicide…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 08/04/2015 - 13:40
Pour moi, Boulin ne s'est pas suicidé.....
les autres, il n'y a certainement pas que les affaires.

Les méandres de l'humeur des êtres humains sont compliqués.
Nous n'avons en plus pas une culture asiatique...
Anouman
- 07/04/2015 - 20:26
Suicide
On ne se suicide pas pour une quelconque affaire judiciaire où l'on ne risque d'ailleurs pas grand chose. Sinon on serait déjà débarrassé d'un paquet de gens encombrants pour notre démocratie (je ne cite pas de noms, il y en a tellement et des plus fameux). On se suicide sans doute parce qu'on ne voit pas d'issue, pas d'avenir meilleur possible. L'adversité peut vous affliger, mais pas vous tuer. Est-ce que Tron s'est suicidé alors qu'on l'accuse de viol, alors que c'est un risque important pour sa liberté? Est-ce que le passé judiciaire de Juppé l'empêche de jouer les monsieur propre de l'UMP? Est-ce que Tapie se gène pour la ramener avec son passé démontré de magouilleur? Et Cahuzac, et ....tant d'autres.